Comment manger aujourd’hui…en conciliant santé, environnement et budget

 

A chacun ses besoins selon son âge, son état de santé, ses activités physiques. Trouvons l’équilibre en mangeant :

– des fruits ou des légumes au moins 5 par jour,

– du pain ou autres céréales, pommes de terre et légumes secs,

– des produits laitiers (en cas d’intolérance compenser par des produits équivalents),

– des protéines animales ou végétales en quantité inférieure à l’accompagnement constitué de légumes et féculents,

– des matières grasses ajoutées en limitant leur consommation ainsi que celles des produits sucrés et salés (charcuterie, produits apéritifs salés),

– des boissons (de l’eau à volonté).

Adaptons nos rythmes de vie en mangeant lentement, sans regarder la télé, préservons le plus souvent possible le repas comme un moment de convivialité et de plaisir et intégrons une activité physique dans notre quotidien ; marcher, monter les escalier…

Mais sommes nous des consommateurs anti-gaspi ?

Par an chaque français jette 20 kg de déchets alimentaires dont 7 kg non consommés, encore emballés ! Comment s’y prendre pour améliorer ses comportements ?

> Faire une liste de course.

> Ne pas se laisser tenter avec les fausses « bonnes affaires », vente par lots, en grand volume…

> Pour ne pas se faire piéger comparer les prix au kg, au litre d’un produit similaire vendu à l’unité.

> Les achats à la coupe, en vrac, de saison sont à privilégier.

> Attention à la viande et au poisson achetés au détail qui sont à consommer rapidement !

Ne pas confondre DLC (date limite de consommation) pour des produits très périssables mais qui peuvent être consommés malgré tout quelques jours plus tard et la DDM (date de durabilité minimale) qui indique une date pouvant être dépassée sans faire courir un danger sanitaire pour le consommateur. Le produit est consommable, certaines de ses qualité peuvent être un peu altérées(pâtes, riz,café..)

Vérifier les étiquetages et la composition

> La liste des ingrédients, plus elle est courte mieux c ‘est !

> Le 1 er ingrédient de la liste est le composant majoritaire du produit.

> Repérer la présence d’additifs, conservateurs, colorants, antioxydants, moins il y en a mieux c’est !

> Rechercher la mention « sans OGM ».

> Acheter local : certains aliments font le tour de la planète avant d’atterrir dans notre assiette et de plus en plus les conditions sociales et environnementales ne sont pas très bonnes.

> Manger local en favorisant les produits de saison et en s’informant sur les modes de production.

Pour économiser, évitons les kilomètres inutiles, achetons à proximité, regroupons nos achats.Achetons en vrac ou directement aux producteurs (la CSF a mis en place un groupement d’achat de légumes une fois par mois), il y a aussi les jardins familiaux, les AMAP…

Par Marie-Thérèse Lamezec

Permanence Confédération Syndicale des Familles (CSF)

Tous les lundis de 14h à 15h au Centre social Polygone

Contact : csflorient@orange.fr

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *