Les Castors de Kerolay

Rencontre avec Guy, le doyen de l’espace multimédia qui vient de fêter ses 90 ans.

Habitant du quartier Kerolay, Guy nous évoque, non sans émotion, les bâtisseurs qui ont œuvré lors de la reconstruction de Lorient : Les Castors de Kerolay, coopérative née voici 60 ans. Membre de ce mouvement d’autoconstruction, Guy est venu nous présenter le site web et le livret qui retrace l’histoire de la coopérative. Documents réalisés par Jean-Pierre Jaouen, un fils de Castor qui souhaitait leur rendre hommage.

« Au lendemain de la guerre 1939-1945, Lorient est une ville sinistrée, 90 % des constructions ont brûles ou sont détruites…3500 baraquements poussent à Lorient, ces logements dits « provisoires » durent une dizaine d’années. Les Castors de Kerolay ont été créés par Jean Lagarde, future maire de Lorient (1973-1981) et ingénieur des travaux maritimes et directeur de la coopérative HLM pour les personnels civils et militaires de la Marine. Cette coopérative constituée en 1954, dont faisaient partie les Castors de Kerolay a acheté les terrains, demandé les prêts et tenu les comptes des Castors. Elle est ensuite devenue la société HLM Lorient Brest, puis le Foyer d’Armor et enfin LB Habitat. » nous explique Guy.

En 1953, pour lutter contre les logements précaires, la Marine propose aux volontaires de l’arsenal de Lorient de construire leurs maisons à coût réduit, « à condition qu’ils les bâtissent eux-mêmes », précise Guy, « la cité a été construite entre 1955 et 1957 par 49 volontaires dans une ambiance très chaleureuse. » Guy se rappelle avoir conseillé ce terrain qu’il empruntait pour aller de Kermélo à l’Arsenal. Ses week-end et congés étaient réservés à la construction, le chantier avait débuté par la destruction de bâtiments de ferme en pierre qui leur avait permis de faire les routes et les fondations de 50 maisons. La première pierre a été posée dans la neige le 27 février 1956, 49 maisons mitoyennes (30 F4, 18 F5 et un F6), toutes identiques (une cuisine, une salle à manger, des chambres, un petit jardin clôturé) étaient livrés été 1957.

 

Mémoire des Castors de Kerolay à Lorient :

https://castorskerolaylorient.jimdo.com

 

Par Nicolas

1 réponse

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *