Expo photo de Ediluz Avenel

Rencontre avec Ediluz Avenel venue à l’espace multimédia nous présenter son travail de photographe.

Après des études de cinéma au Mexique qui lui ont ouvert les portes de la photographie, Ediluz décide d’étudier en autodidacte et s’inspire des travaux de Sebastião Salgado, un photographe franco-brésilien humaniste travaillant principalement en argentique noir et blanc ou de Sabine Weiss, l’une des principales représentantes du courant de la photographie humaniste française.

Ses thèmes favoris sont les portraits, les paysages ou les lieux abandonnés pour son travail artistique et les mariages qui sont pour Ediluz « une école pour apprendre le sujet et s’imprégner de l’humain ». Côté technique, Ediluz n’utilise jamais de flash, elle privilégie la lumière naturelle et quelques lampes photographiques…

En attendant une exposition à l’espace multimédia, voici une galerie sur « Les lumières du temps » : « C’est au travers d’escapades nocturnes et de quelques mises en scènes plus personnelles que j’ai choisi d’illustrer mon attachement au patrimoine et d’exprimer la sensation troublante de pouvoir faire revivre le passé. »

Ediluz propose plusieurs expositions dont une sur La fête des morts au Mexique : « Résidant en France depuis 20 ans, j’ai voulu retrouver une fête qui m’a marquée énormément dans mon enfance. J’ai cherché à montrer que, même à l’heure actuelle où la technologie et la modernité envahissent le Mexique, la superstition n’a pas disparu de nos traditions. Elle reste très présente pendant ces deux jours de festivités, où les couleurs, les odeurs et les saveurs se mélangent, alors que chaque famille se déplace pour rendre visite dans les cimetières aux esprits des ancêtres et apporter des offrandes. » Voir la galerie

Ediluz prépare une exposition multimédia, un reportage photo-audio avec Véronique Gautier sur Antoine Rescan, le maraîcher qui produit du bio à Malansac…

Suivez ses créations sur sa page Facebook ou sur son site : http://www.ediluz.fr/

Par Nicolas

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *