Après-midi conte

A l’occasion de la semaine des droits de l’enfant, une animation a été proposée par le centre social du Polygone en partenariat avec le Service d’Accueil de Jour (SAJ), la médiathèque de Lorient et la crèche du quartier.

Lors de cet après-midi, plusieurs histoires ont été contées aux enfants de différentes manières : trois par les jeunes du SAJ grâce a un objet appelé Kamishibaï et deux autres en langue des signes par des animateurs de la médiathèque de Lorient.

Le Kamishibaï, une sorte de théâtre ambulant japonais, a été fabriqué par les jeunes du SAJ, en ateliers bois et fer. Il sera ensuite décoré et terminé entièrement, puis vadrouillera dans différents lieux du quartier, pour lire des histoires…

Tout d’abord, trois jeunes du Service d’Accueil de Jour, à l’atelier lecture, ont énoncés leurs histoires, avec Isabelle (professeur au SAJ) et Mélanie (éducatrice). Entre les deux, un petit temps de chant a été effectué, les enfants ont pu chanter les chansons de leurs choix, aux côtés de Morgane (animatrice du Centre Social).Puis deux autres histoires ont été racontées par Chantal et Guillaume (ce dernier étant sourd) en langue des signes. Enfin, un goûter préparé par le SAJ et le Rendez-vous des Ados fut offert, pour clôturer ces animations.

Par Christopher (texte et photos)

Braderie de Livres d’occasion

 

Dimanche 26 Novembre : Dernière braderie de l’année 2017 ! Gratuit, ouvert de 9h à 18h

Avant Noël , nous vous proposons une grande sélection beaux livres.

Un beau moyen de vous faire plaisir ou de faire plaisir à vos proches !

Et toujours des espaces dédiés à des thématiques ( Poche, Jeunesse, Bretagne, Géographie, BD , Histoire, Romans, Arts….).

Vous aurez le choix à des prix toujours modiques !

Familles connectées, le test

Les bonnes pratiques sur Internet, ça s’apprend en famille !

Parents et enfants sont invités à répondre, chacun leur tour indépendamment, à une série de questions sur les pratiques et approches respectives des uns et des autre sur Internet. En confrontant leurs réponses, le jeu met en lumière les points sur lesquels les usages et opinions parents-enfants concordent ou diffèrent… et permet de lancer des débats animés.

Le jeu vient compléter le programme Vinz et Lou sur Internet et ses 15 dessins animés et activités interactives disponibles en ligne, conçus également pour des exploitations pédagogiques en atelier.

Pour jouer, cliquez sur l’image :

 

Salon du Livre Jeunesse

Le 16e Salon du Livre Jeunesse du Pays de Lorient ouvre ses portes le 24 novembre

Trois éditeurs, plus de 25 auteurs et illustrateurs, des expositions, des spectacles ou encore des animations…

Demandez le programme en cliquant ICI

 

Tënk, les films documentaires

En novembre, pour célébrer le Mois du film documentaire, Tënk vous offre une semaine gratuite.

Pour en bénéficier, il suffit de s’inscrire et c’est sans engagement : http://www.leblogdetenk.fr/offre-mois-du-doc/

Sur Tënk, les abonnés ont accès à une programmation de plus de 60 films documentaires, choisis par une équipe de professionnels passionnés.

Chaque vendredi, une dizaine de nouveaux films font leur entrée sur la plateforme. Tous les films de Tënk sont visibles pendant 2 mois.

Bonnes découvertes sur www.tenk.fr

 

Communiquer avec bienveillance

Dans le cadre de la semaine des Droits de l’enfant :

Jeudi 23 novembre 2017 –  18 h, au Centre social du Polygone

 

Soirée d’échange jouée et animée par Bérengère Baglin :

A partir d’exemples de la vie au quotidien, des difficultés rencontrées par le public, l’intervenante apportera certaines « clés » pour les aborder dans l’accueil et la bienveillance.

Entrée libre, réservations conseillées au 02 97 83 69 64

 

Plus d’infos sur : « communiquer avec bienveillance »

Festival des solidarités 2017

Depuis 20 ans, le Festival des Solidarités offre un espace à toutes celles et ceux qui souhaitent montrer les solidarités en action sur leur territoire.

En 2017, le festival se déroulera du 19 novembre au 2 décembre, dans le Pays de Lorient et est coordonné par le CRISLA en partenariat avec les villes de Lorient et Lanester.

Dimanche 19 novembre
Randonnée solidaire Amnesty , à Port-Louis.
Tarif de soutien 5 euros, gratuit pour les enfants de moins de 12 ans. Point de rendez-vous : Salle des remparts.

- 14H00 > Balade de 12km
- 15h00 > Balade de 6 km.
Merci d’arriver sur place 15mn avant le départ !
- 17h00 > Goûter et lecture de contes par l’association « Il était une fois ».
+ Ventes /commandes d’objets au profit d’Amnesty International

Jeudi 23 novembre
Organisée par l’Association France Palestine Solidarité :
Projection : « Gaza Surf Club », réalisateurs : Philip Gnadt, Mickey Yamine, 87 min (2016). Salle audio de la maison des associations, Cité Allendé, Lorient à 20h00.Entrée libre.

Enclavée entre Israël et l’Égypte, gouvernée par un mouvement islamiste, le Hamas, sous la menace permanente d’une guerre : il n’est pas étonnant, que la bande de Gaza soit surnommée « la plus grande prison à ciel ouvert du monde ». Pour reconquérir un peu de liberté, de jeunes surfeurs palestiniens se lancent à l’assaut des vagues le long des 40 km de côtes sur la Méditerranée.

« Quand je surfe, j’oublie tout. Sur les vagues, je suis dans un autre monde. » (extrait du film)

Un débat aura lieu en présence de Claude Léostic, vice-présidente de l’Association France Palestine Solidarité (AFPS) et présidente de la « Plateforme des ONG pour la Palestine »

Samedi 25 novembre 
Marché solidaire/forum/tables rondes de 10h à 18h à l’espace Cosmao Dumanoir,
Lorient. Entrée libre.

- Présence toute la journée de la librairie  » Comme dans les livres ».
Intermèdes musicaux, animations par l’association le KLAK (crieurs)
- 14h-15h30 : Présentation des Associations et débats
- 16h : Chorale Mémoire ouvrière
- 16h30-18h : Tables rondes accompagnées de courtes projections

- SOS Méditerranée : Exposition de photos. Témoignage d’SOS Méditerranée sur les actions de sauvetage faites par son bateau « l’Aquarius », un débat sera proposé.

- Voiles Sans Frontières est une ONG venant en aide à des populations isolées et accessibles uniquement par voies maritimes et fluviales. Deux courtes vidéos seront diffusées pour illustrer les deux volets de l’association : Economique – Social et Education.

- Collectif Pêche et Développement et Festival Pêcheurs du monde : Projection d’un film de 20 mn (Réalisation, Rita Banerji) suivi d’un débat.

Le film retrace le combat des femmes ramasseuses d’algues du Parc National du Golfe de Mannar, dans le sud de l’Inde. La création d’une réserve marine entraine l’interdiction de poursuivre cette activité dans le parc.
Le film pose à la fois la question du rôle des femmes dans la pêche et l’exclusion provoquée par la création de certaines réserves marines.

+ Intermèdes musicaux, animations par l’association le KLAK (crieurs)

- SNSM : Créées sur des initiatives locales au milieu du 19° siècle la Société Centrale de Secours aux Naufragés (SCSN) et les Hospitaliers Sauveteurs Bretons (HSB), se réunissent en une seule, la SNSM, en 1967, afin de SAUVER – PRÉVENIR – FORMER

- Marin’Accueil : Accueil des marins de commerce étrangers en escale à Kergroise, port de Lorient. Les durées d’escales varient mais les besoins des marins sont identiques : contacter leurs familles, se poser calmement dans un endroit neutre qui change de leur espace quotidien. Cette maison, un lieu de vie, de rencontres, de confiance et d’écoute. un trait d’union entre le bord et chez eux, est ce qu’ils attendent en accostant : un seamen’s club.

- Les Paniers de la Mer : Vente de soupes de poisson (5 euros pour 4 pers.) et spiruline,
Diaporama sur leur association d’insertion professionnelle et de lutte contre le gaspillage alimentaire des produits de la mer.

Mercredi 29 novembre
Organisée par la Cimade, Accueil sans frontière, et le CAPDL :
Soirée africaine avec musique traditionnelle, chants et danses, centre social de Keryado à 20h00. Entrée libre

Samedi 2 Décembre
Clôture du festival : Randonnée solidaire, accompagnée de musique, lecture de textes, cercle de silence au Péristyle, départ à 14h00 de la Mairie de Lorient.
Accueil de la randonnée Lorient-Lanester à l’espace Jean Vilar avec un pot d’accueil. Spectacle en commun du service jeunesse et des scouts de France à 16h30

Tous les rendez-vous du Festival des solidarités en France : www.festivaldessolidarites.org

Anniversaire du Kiosque.bzh

 

Participez à la vie du quartier en vous associant à l’équipe du Kiosque.bzh !

Nous espérons créer des liens entre les habitants, développer la solidarité…

Quelques exemples d’articles qui montrent toutes les facettes du quartier Polygone-Frébault :

Zone Artistique de Pomponnerie

Reportage photos aux Olympiades à Frébault

Reportages photo sur le « Territoire du quotidien »

Frébault, quartier fleuri !

#RecetteVidéo Gâteau à l’ananas par le Rdv des ados

Un film sur le quartier…

Alerte aux mains vertes !

Le petit Marché du vendredi, du panier à l’assiette

Paul, la jeunesse en action !

Raphaël, la passion du cinéma

Marcel Le Guilloux, comédien du quartier

Réflexions de Darci

Carnet d’Hélène

La suite des Marches exploratoires

Le kiosque, un outil d’expression également pour les enfants, en l’occurrence dans les écoles.

Une participation régulière leur est permise lors des nouveaux temps de loisirs, avec différents choix de thèmes :
 Rencontre avec Pierre Clavreuil, sous-préfet de Lorient le 15 novembre 2017

 

 

 

La côte lorientaise vue par Max Letofeu

Le mystérieux « Max Letofeu » à bientôt 70 ans prend enfin le temps de s’exprimer par la photographie.

C’est devenu une passion pour le lorientais fan des sports de glisse (surf et skate). « Je n’osais pas me lancer. J’appréhendais un peu. J’ai gardé ça pour ma retraite. Aujourd’hui, j’ai du temps. C’est tous les jours les vacances ! Je ne me prends pas la tête. Je vois des gens qui mitraillent. Moi, je prends très peu de photos, sinon ça tue le plaisir, la création… .Mon fils m’a initié à Facebook et maintenant, je me débrouille. J’ajoute toujours des commentaires, plutôt marrants, avec le parler lorientais. Dans les arts, j’apprécie souvent plus le commentaire que l’oeuvre. Mes photos sont pas mal likées, ça fait plaisir ! »

Retrouvez Max sur sa page Facebook

Pour le 1er anniversaire du Kiosque.bzh, Max nous présente une série de paysages de notre si beau pays de Lorient ! Cliquez sur les images pour les agrandir…beau voyage !

Légendes d’automne

 

Les deux fondements de ce nouvel atelier a pour but de réunir les gens, passionnés des cultures de l’imaginaire ou non, ceux qui écrivent et ceux qui veulent s’amuser, les plumes ou les conteurs, des plus jeunes aux plus âgés.

Le dernier mardi de chaque mois au centre social Polygogne PLL

Deux temps forts reposeront sur les propositions suivantes: jeux d’écriture, ou comment raconter des histoire de manière ludiques (ou à partir d’outils singuliers) et des mises en situations ou Je (chacun des participants) incarne le héros de son histoire autant qu’il en est l’auteur.

PREMIERE PARTIE: JEUX D’ECRITURE GASTRONOMIQUE

ou comment concevoir une aventure culinaire

Dans les littératures de l’imaginaire comme ailleurs, les lecteurs ont parfois eu la chance de découvrir, en sus de l’intrigue principale, l’ajout de recettes dans les pages de celles-ci. Parfois même, les écrivains sont capables d’imaginer entièrement de nouvelles recettes, comestibles ou non, qui serviront le récit ou amuseront le lecteur.

La gastronomie va donc constituer la matière première de ce premier jeu créatif, servant d’élément centrale du récit ou un simplement un artifice au service des participants.

Pour les croqueurs de Chocogrenouilles et autres dragées surprise de Bertie Crochue:

(les plus jeunes et pour les autres)

Entrez dans une vaste cuisine, du plus grand restaurant du monde et entrez en concurrence avec Ratatouille en inventant une recette totalement imaginaire, comestible ou non, en détaillant les ingrédient qu’il faut pour sa préparation, énumérer les différentes étapes nécessaires à sa constitution et pourquoi pas, dans quelles conditions la recommander. Cette recette peut être accompagnée d’une anecdote selon le choix de l’auteur, et constituer en quelque sorte, une porte ouverte vers un nouveau monde extraordinaire.

Pour les buveurs de bière Duff:

(les plus geeks et les autres)

Il existe de nombreux aliments et autres produits comestibles contenant des vertus extraordinaires existant dans les mondes de l’imaginaire. Dans l’univers du cycle de Dune, l’épice est une substance qui donne à son utilisateur une espérance de vie plus longue, tandis que Popeye le célèbre marin développe une force surhumaine en mangeant des épinards.

Votre mission si vous l’acceptez est de choisir un aliment, ou mieux encore de l’inventer, et d’y attribuer une propriété extraordinaire. Selon le temps qui vous reste, vous pouvez même ébaucher le cadre d’une aventure extraordinaire ou(et) y ajouter un(des) personnage(s) pouvant y évoluer.

Pour les dégustateurs de Doubitchou:

(pour ceux qui aiment écrire des histoires sans montres et les autres)

Une recette de cuisine est selon la définition consacrée, un procédé qui indique l’ensemble des ingrédients et des opérations nécessaires pour effectuer une préparation alimentaire en cuisine à l’aide d’ustensiles. La construction et l’écriture d’un récit possède aussi son propre mode d’emploi afin de structurer l’histoire du commencement à sa fin. Ce premier jeu d’écriture va donc nous permettre de lier les deux.

En choisir l’une d’elle et vous en servir pour construire une intrigue en lien ou pas, avec la gastronomie. De nombreux scénarios s’offrent à vous, parmi lesquels: un repas de famille, le dernier repas d’un condamné, l’origine fantasmée de la recette ou de son auteur, un concours entre chefs ou apprentis, un mode d’empoisonnement, un restaurant quatre étoiles comme lieu ou se déroule l’histoire.

Pour construire ce cours récit, vous allez suivre un mode d’emploi suivant:

-un personnage, un but.

-un cadre (un lieu et un temps défini).

-un début (exposition), un milieu (une péripétie) et une fin (satisfaisante) qui représentent les temps forts d’une fiction.

Fabriquer un récit complet est long, vous pouvez donc vous concentrer sur l’écriture d’un acte ou d’une scène relevant de l’un de ces temps forts (chaque partie possédant ses propres caractéristiques avec un début, une action et une finalité).

DEUXIEME PARTIE: JE DEVIENS LE HEROS D’UN CONTE

ou comment concevoir un conte de fées

Traditionnellement, le conte est une forme de récit écrit par des adultes pour l’éducation des enfants par l’emploi du merveilleux. Celui-ci se structure ainsi:

-il se situe dans un passé précis ou flou.

-un ou plusieurs héros viennent rompre l’équilibre en apportant un élément nouveau (apparition d’un méchant, maléfice, sortilège…).

-une quête est définie ou un malheur annoncé.

-l’action se déroule dans un lieu unique, puis dans d’autres lieux.

-des obstacles se dressent devant le héros (éléments naturels ou surnaturels, méchants et autres ennemis).

-une aide va permettre au héros de vaincre le danger (éléments naturels ou surnaturels, amis ou ennemis, objets magiques…).

-tout se finit bien.

Ce deuxième temps fort correspond à l’élaborations d’intrigues empruntant la forme du conte à partir de différents scénarios possibles, amorces d’histoires tournées vers les songes comme vers la réalité.

Pour les petits princes:

Adapter sous forme de moderne l’intrigue suivante: Je suis le personnage issu d’ d’un conte transposé dans l’univers des films d’animation Disney.

Construire sous forme de conte l’intrigue suivante: Je suis le personnage issu d’ d’un conte transposé dans l’univers des films d’animation parodiant les contes de fées.

Pour les Fables parmi nous:

Adapter sous forme de conte classique (ou de conte de fées) une intrigue contemporaine: Je suis le personnage issu d’un univers de la culture populaire transposé, il était une fois, au temps des princesses et de leurs chevaliers servants.

Adapter sous forme de fable moderne l’intrigue suivante: Je suis le personnage d’un conte transposé dans l’univers des mondes de l’imaginaire, dans un contexte contemporain mais empruntant aux codes présents dans les modes d’expression présents dans la culture populaire.

Pour le goût des autres, au bout du conte:

Construire sous forme de conte (moderne) un récit fleuretant emprunt à l’onirisme des contes de fées et sincérité d’une chronique sociale, à partir du scénario suivant: Je suis un parent replongeant dans la magie des contes de fées quand mon(mes) enfant(s) assume les contingences du quotidien.

Construire sous forme de fable (moderne) un récit dans lequel: je suis un personnage de conte de fées prend les traits d’un individu évoluant dans une réalité sociale existante, de telle façon à revisiter un conte classique dans une époque contemporaine.

Par Les yeux fermés