Articles

Inauguration de l’Hydrophone

Reportage photos à l’Hydrophone, nouvelle scène des musiques actuelles au pays de Lorient !

Surprise à la fin  du concert de Jeanne Added, la chorale MAPL s’invite sur scène :

Tout le programme des festivités sur www.hydrophone.fr et Facebook

 

N-B: La grande dernière soirée au Manège prendra la forme d’un rallye de 24 heures (de 14h le vendredi 22 à 14h le samedi 23 mars) lors duquel vont pouvoir se succéder sur scène tous les musiciens du Pays de Lorient qui le souhaitent : petits, moyens et grands, solos, duos et chorales, futurs talents et anciennes gloires !

 

Voyage autour du monde en images

En complément de l’exposition aux Grands Larges jusqu’au 27 mars, des membres du Groupe Photo Lorient (GPL) ont accepté d’exposer sur le Kiosque, merci à eux pour ce voyage virtuel autour du monde ! Le collectif se réuni aux Grands Larges le 1er mardi de chaque mois. Les trois règles à respecter au GPL :« amitié – créativité – liberté ».

Contact : groupephotolorient@gmail.com

Benoît Kuhn

« Ces photos  donnent le ton de mes recherches : une approche de l’image dans un registre poétique. D’autres utilisent la musique, l’écriture… J’ai rencontré la photographie au sortir de mon adolescence, j’ai trouvé grâce à elle un moyen de m’exprimer qui me convenait bien. »

www.benoitkuhn.fr

Bob Nicol

Le portrait est son leitmotiv pour partager son expérience créative avec ses modèles.Une partie non négligeable de son activité de photographe se retrouve aussi auprès des publics fragiles par la mise en place d’ateliers de création d’image : EHPAD, centre pénitentiaire, Hôpital psy, écoles…

http://bobnicol.free.fr

Claude Jacob

« Les arbres ont été le déclencheur de mes photos actuelles. Au début, les formes humaines ou animales m’apparaissaient peu à peu. À force d’observer, de scruter cette nature, mes visions sont devenues instinctives, presque automatiques. »

Delphine Alexandre

Photographe et voyageuse passionnée, attirée par les contrées lointaines, Delphine Alexandre capte des moments éphémères, des fragments d’histoires. Cette pulsation du monde qu’elle nous fait partager est empreinte du bonheur de la découverte du patrimoine humain de notre Terre, de son extraordinaire diversité. Ces éclats de vie sont ici issus d’un reportage au Myanmar.

Mathieu Duigou

« Quand la douleur persiste… »
Atteins d’une Algie Vasculaire de la face, je raconte à travers des photos Lego, en mode macro la maladie.

Retrouvez mon travail sur facebook et  instagram

Jean Libert

« Broc et vieilleries poétiques. »

Jean Yves Paugam

« Quelques photos d’un voyage à Madagascar en 2018 sur la Nationale 7 , le train FCE , la côte Est et les îles du Nord »

Mireille Le Liboux

« Nord du Vietnam : marché de Can Cau, ethnies Hmong. Décembre 2017
Enfant, dans la campagne tourangelle, je regardais rêveusement les nuages voler d’ouest en est, je m’y voyais déjà, là-bas, quelque part vers l’Orient. Étudiante, nos manifestations dans les rues de Toulouse étaient scandées aux cris de : « Hô ! Hô ! Hô Chi Minh, Che ! Che ! Che Guevara… »
Tout en courant pour la libération du Vietnam, je me disais que j’irai, un jour, là-bas. Arrivée finalement à Lorient, il m’aura fallu quelques décennies pour suivre la direction des nuages de mon enfance. »

https://mireilleleliboux.blogspot.com

Yves Guégan

« Voici une série de photos prises dans les musées de Havre et du Louvre-Lens ».

Michelle Sallier

Nous toutes contre la violence

Samedi dernier j’ai passé l’après midi avec l’association Nous toutes 56 qui organisait une animation à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes. L’association demande la réouverture de l’accueil d’urgence pour les femmes victimes de violence et dénonce toutes formes de violence et une meilleure prise en compte de leur souffrance par les forces de l’ordre et les représentants de la ville. Différentes artistes se sont succédées, elles ont invité à la réflexion pour provoquer une prise de conscience…

L’après midi c’est terminé par une déambulation avec comme objectif de renommer les rues de la ville avec le nom de femmes qui ont marqué l’histoire. Ensuite, elles ont accroché des ballons avec le nom de femmes mortes sous les coups de leur compagnon à la façade du commissariat pour que cela n’arrive plus jamais à qui que ce soit…

L’association recherche des bénévoles et des subventions pour continuer ses actions.

Plus d’informations : https://www.facebook.com/NousToutes56/

Carole Mikaïlovitch

Présentation de mon parcours créatif, peinture, écriture, musique, bijoux…
Date du début de l’envol 1989/1990 à Rennes

Bijoux entrée en matière…
« Avec Rozen mon amie depuis 30 ans Graphiste, créatrice et chanteuse…nous faisions énormément de récup’ pour façonner nos bijoux dans des décheteries et autres lieux insolites où parfois on s’est fait quelques frayeurs du style coursées par des chiens ouf ! Veilles calculatrices,bouchons de parfums,gaines électriques,personnages miniatures pour maquettes ect…tout un mix et tout était possible ! Ca nous a servit pas mal de fois de billet d’entrée pour aller dans des festivals et autres concerts de Rock ! »

Pour la peinture toujours à Rennes…
« Je récupérais des panneaux de pub devant les pharmacies ainsi que des planches de bois qui me servaient de supports. Première expo au Mikajé Pub (qui brûle quelques mois après sans les tableaux que j’avais décroché avant!), supers retours qui m’ont donné envie de continuer. »

Pour la musique la même ville…
« J’ai commencé à faire des reprises des Doors, des Beattles..avec « Carlos » guitariste, harmoniciste. Un sacré personnage qui jouait pour faire vivre sa petite famille. Je l’ai revu à Nantes il y a quelques années il n’avait pas changé ! »

Depuis je n’ai jamais cessé d’explorer tout ce qui touche au partage et à la création.
Rennes, Brest, Paris, Nantes et Lorient à ce jour…

Vous pouvez suivre mon travail sur Facebook ou sur ma boutique Vinted

A bicyclette sur les routes d’Europe

Les Maraudeurs et Compagnie étaient venu.e.s au jardin partagé en 2018 jouer leur spectacle de théâtre de rue et assemblage d’Objets dans leur vieille caravane…Cette année, Chloé, Thomas et Elouan voyagent à bicyclette sur les routes d’Europe en suivant la piste cyclable Eurovélo 6.

Kolelo, le spectacle spécialement créé pour l’occasion, fait des escales dans les villes, les villages, les ateliers de réparation de vélo…Début juin 2019, ils vont rejoindre 12 autres compagnies de théâtre itinérant en Bulgarie à Plovdiv, capitale Européenne de la culture 2019. Ce projet d’essaimage artistique, à l’initiative du  Centre International pour les Théâtre Itinérants (CITI) s’appelle Odyssée Karavana.

Affiche réalisée par Brice Postma, artiste du quartier 😉

Plus d’informations sur le spectacle : http://maraudeursetcompagnie.weebly.com/kolelo.html

En février, la compagnie de théâtre de rue était en résidence au Scénith à Lorient pour la création du spectacle. Le samedi 2 mars, les Maraudeurs étaient à l’atelier Pignon à Nantes, atelier participatif et solidaire d’auto-réparation de vélo. Prochain spectacle à Blois le 10 mars à l’Atelier Vélo 41.

Photos : Marion, Yann, Nicolas

Au fil de leur voyage le long de la piste cyclable EuroVélo , découvrez leurs images…Nous leur souhaitons bonne route !

 

 

 

 

Inauguration de l’Hydrophone

L’association MAPL a annoncé son arrivée dans les murs d’HYDROPHONE

L’accueil et les studios vont ouvrir fin février. Les salles de concert, seront quant à elles, inaugurées le 20 mars prochain. Les festivités dureront 5 jours avec des concerts, des visites…Tout le programme ICI

Venez découvrir les coins (et recoins) d’Hydrophone
C’est dans les nefs 5 et 6 du bloc K2 de l’ancienne Base des sous-marins, face au sous-marin Flore, que s’érige le nouvel équipement Hydrophone.
Les 22 et 23 mars, pour groupes et/ou particuliers.
Sur réservation uniquement : https://www.weezevent.com/visite-guidee-d-hydrophone
Crédit photo : Hydrophone

Karina Kliopé, street artiste

Karina Kliopé est une artiste auto-didacte touche à tout : dessin, peinture, collage ou encore tricot urbain, autant d’arts qu’elle pratique pour embellir les villes !

Karina est aussi connue sous le nom de Kar dans le monde du street art (art de rue). Suite à une rencontre avec Laurent Sanchez, créateur du blog Street Art Avenue et président de l’association vannetaise « L’art prend la rue »,  elle a eu l’occasion de participer à l’événement Vannes et sa street en 2017 et Dédale en 2018-2019. « je ne réfléchis pas à ce que je fais, je ne suis aucune technique artistique. Cela ne passe pas par l’intellect. C’est un vrai lâcher prise » confie l’artiste.

Elle cherche à faire vivre le collectif « M’aille street dans les quartiers, médiathèques et festivals…« Ensemble, embellissons les villes, autour d’un projet artistique intergénérationel » tel est le projet de Karina avec le yarn bombing, une forme d’art urbain qui utilise le tricot ou d’autres techniques utilisant du fil.

Karina vient de terminer une fresque au collège Pierre et Marie Curie à Hennebont et le visuel du chanteur Negrozor avec du body painting (peinture corporelle) . Elle exposait en décembre à la médiathèque de Quéven et proposait un atelier autour du collage, n’hésitez pas à la contacter pour de nouveaux projets !

Elle participe actuellement au projet artistique Dédale à Vannes,  imaginé pour l’art urbain libre…n’oubliez pas de réserver ICI avant de vivre cette fabuleuse expérience, les visites guidées affichent souvent complets !

Karina Kliopé sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram

Par Nicolas

L’oeil malicieux de Robert Doisneau

Le musée des beaux-arts de Quimper consacre une exposition exceptionnelle à Robert Doisneau, photographe humaniste à l’univers singulier et poétique jusqu’au au 22 avril 2019. Plus d’infos sur l’exposition en cliquant ICI

Le centre social du Polygone organise une sortie le 11 avril, n’hésitez pas à vous inscrire à l’accueil, tarifs : 12€/8€

Chaque jour, une nouvelle photo de Robert Doisneau sur https://www.robert-doisneau.com/fr

Lorient vue par Jean Moderne

Jean Moderne nous fait le plaisir d’exposer sur lekiosque.bzh ! Installé depuis peu à Lorient, il nous propose à travers cette série photographique son regard décalé sur sa nouvelle ville d’adoption.

Cet ancien étudiant en fac d’Arts Plastiques après avoir découvert le graffiti de New York, décide de se consacrer au street art et se baptise RCF1 en référence à une chanson (Rudie Can’t Fail de Mick Jones). « L’Aérosol Art réinventait la peinture à un moment où l’art conceptuel semble l’avoir emporté». Il partage son temps entre travail en galerie et fresques monumentales, vit entre Paris et Londres et voyage à travers le monde. En Bretagne, il a participé aux festivals de street art Teenage Kicks à Rennes, en ce moment Dédales à Vannes, peut être bientôt Just paint à Saint-Brieuc…

Son travail photographique à Lorient consiste à documenter la fin du port à Keroman tel qu’on le connaît. Sur sa boutique en ligne, vous pouvez vous procurer le catalogue numéroté sur 100 ex de l’exposition TRÔNE avec ses photos autour de l’oeuvre land art de Douce Mirabaud.

Jean Moderne s’est installé aux Ateliers du Bout du monde. Malheureusement, il devra quitter son atelier en avril et est donc à la recherche d’un nouveau lieu de travail…Avec une dizaine d’artistes de la nouvelle association « Le centrifuge », ils espèrent bien trouver une solution prochainement…plus d’infos. N’hésitez pas à le contacter pour toute proposition d’atelier : info@jean-moderne.com

Découvrez ses peintures sur son blog et sur Spraymium Magazine et ses photographies sur Instagram.Vous pouvez aussi découvrir ses talents de DJ au Bar d’en face, 18 rue Poissonière, tous les premiers samedis de chaque mois où il distille de la Northern Soul !