Articles

Scène ouverte Slam

Dans le cadre du Printemps de poètes, l’association PROPABAND et Sophonie Maignan, étudiante en L3 lettres modernes, proposaient une journée de slam et de poésie, samedi 9 mars 2018 à la librairie Au vent des mots à Lorient. Scène ouverte animée par Gérard Mendy aka « J’ai rarement dit »

Le thème de la journée était « J’écris parce que j’ai des choses à dire! »
A partir de 11h : Brumisations Slam, animées par l’association Propaband
14h-16h : Atelier Slam animé par Sophonie Maignan et Gérard Mendy
16h-18h30 : Scène ouverte Slam animée par Gérard Mendy et Slamuailes
Envie d’écrire, de lire un texte, de déclamer de la poésie, de partager vos écrits ? L’atelier et la scène s’offraient  à vous !

Quelques slams de la scène ouverte avec Fabien, Lautre, Yvonne, Slamuailes, Gérard et Sophonie

Sophonie Maignan nous raconte sa rencontre avec le slam et l’origine de cet atelier-scène ouverte :

« Je ne peux dire exactement à quand remonte mon histoire avec l’écriture. Du plus loin que je m’en souvienne, je me suis toujours réfugiée derrière les mots.

Avec le slam, cela a commencé dans l’année 2012 : Un soir, je vais assister à un spectacle à l’Institut Français à Haïti. A l’affiche, c’est marqué  « Concert-Slam ». Je ne savais pas du tout ce qu’était le slam, j’étais surtout attirée par le mot concert (je suis avant tout une  «mélomaniaque»). C’était, en fait, la restitution d’un atelier qu’il y avait eu avec des jeunes du Lycée Anténor Firmin.

Je m’installe dans le public et j’assiste à un défilé, sur scène, d’une pléiade de jeunes qui viennent dire des textes en s’appropriant les mots avec une virtuosité qui m’a tout de suite impressionnée. J’ai appris plus tard que cette façon extraordinaire de « dire », cela s’appelait Slam.

Quelque temps plus tard, l’Institut Français proposait un atelier de slam, animé par le Collectif Hors Jeu. Avec ma sœur Cynthia, on a décidé de s’y inscrire. Dans cet atelier, j’ai beaucoup appris sur l’histoire de ce mouvement qu’est le slam, sa naissance avec Marc Smith aux États-Unis et j’ai aussi découvert des slameurs venus d’horizons divers.

Après l’expérience de l’atelier, j’ai décidé de me lancer dans le slam et avec ma sœur Cynthia, nous avons crée notre collectif Les Dicos. Collectif avec lequel, mes expériences avec le slam se sont multipliées par divers prestations sur scènes.

Arrivée à Lorient pour la poursuite de mes études en Lettres, j’ai eu l’idée d’organiser un atelier de slam dans le cadre d’un stage que je faisais à la Librairie Au Vent des Mots. C’est ainsi que j’ai fait la connaissance du slameur Gérard Mendy, qui avait lui aussi un projet autour du slam, avec la librairie. Et c’est ainsi, que j’ai animé, avec sa collaboration, l’atelier de slam qui s’est tenu à Au Vent des Mots, le samedi 10 mars dernier. »

Par Nicolas

Oscar Yana au Faouëdic

Le 23 mars à 18h30, Oscar Yana, vous invite au vernissage de son exposition « Sueños y Paso a paso » (Rêves pas à pas) à la galerie du Faouëdic à Lorient.

Découvrez son travail sur le site, encore en construction, réalisé à l’espace multimédia : https://oscaryana.weebly.com

Oscar est un habitant du quartier et a en projet, avec le collectif habitants, de réaliser une fresque sur le blockhaus près de la boulangerie…Deux visites guidées privées de son exposition seront organisées les mercredi 11 et jeudi 12 avril, renseignement au centre social du Polygone.

Un reportage photo de Mikhael Brun à l’Atelier du Bout du Monde où travaille Oscar Yana :

Plus de photos sur le site de Mikhael Brun

« Artiste plasticien et musicien, Oscar Yana a vécu jusqu’à ses 22 ans entre la Bolivie et le Pérou, sur les hauts plateaux andins. Il part ensuite en Espagne et vit désormais en France.
A travers ses créations, Oscar Yana nous parle d’histoire et de son histoire. Son œuvre tout entière s’inscrit dans un va-et-vient entre modernité et tradition. Puisant son inspiration dans les figurines et motifs picturaux des cultures andines méconnues de Nazca (IIIe- VIe siècle) et de Tiahuanaco (IIIe – Xe siècle) il les transfigure par des techniques artistiques occidentales, tout en préservant l’absence de perspective caractéristique des œuvres ancestrales.
Curieux, ouvert au monde, à tous les mondes, Oscar Yana nous renvoie à travers son œuvre foisonnante à la question de nos origines, de notre identité.

Au fil du temps il affirme une écriture très personnelle, brouillant subtilement les codes d’une lecture purement exotique de son œuvre. L’accueil de cet artiste singulier à la galerie du Faouëdic est une belle opportunité pour mettre en lumière toutes les facettes de son travail : peinture en grand format, art postal, sculpture, gravure…
Dans une scénographie spécialement conçue pour le lieu seront présentées aux côtés des œuvres de l’artiste des productions d’élèves de 4ème du collège Jean Le Coutaller à Lorient, fruit d’une résidence d’Oscar Yana dans l’établissement de novembre à décembre 2017. » Source

Peinture, gravure, volume, installation Scénographie : Matthieu Bouland

 

Le concours « Filme ton quartier »

FILME TON QUARTIER est un concours de documentaires courts (3min30 maximum) proposé par France 3, Les Nouvelles écritures de France Télévisions et la Fondation France Télévisions.

Le thème de cette édition
« La rencontre »

Jury
Il sera présidé par Alice Diop, documentariste.

Le pitch
Filme ton quartier, ta rue, ton village, ta ville et compose un fragment de la France dans sa diversité. Pour sa 3ème édition Filme ton quartier te propose la thématique de LA RENCONTRE. Filme autour de toi, dans ton intimité,  ton entourage.  Fais  le récit de ce que nous ne vivons pas. Sois le haut-parleur de ceux qui n’en ont pas avec ce film de moins de 3 minutes 30 ose toutes les formes de récit, sois audacieux, invente une forme, bouscule les codes du documentaire ou adopte-les mais surtout sens toi libre !

Durée des films
3 minutes 30 maximum

Cible
Concours ouvert à tous : amateurs et professionnels.

Pour participer

  • Avoir au moins 16 ans
  • Résider en France métropolitaine et DOM COM
  • Poster son film sur son compte Youtube
  • Aller sur le site www.filmetonquartier.fr pour renseigner le formulaire d’inscription et indiquer l’url de sa vidéo sur Youtube.

> Téléchargez le règlement 2018 : PDF icon reglement_du_concours_filme_ton_quartier.pdf

Le calendrier

  • Lancement : le 26 février
  • Participation : 6 mois jusqu’au 12 septembre.
  • Proclamation des résultats : le 15 octobre

Les dotations

  • 10 gagnants : les 10 films lauréats sont diffusés sur France 3, les auteurs reçoivent 3.000 euros chacun.
  • + Le grand prix gagne en plus, une bourse d’aide à l’écriture d’un montant total de 7.000 euros.
  • + 1 prix spécial Fondation France Télévisions : Dotation de 7.000 euros + caméra d’une valeur de 1.300 euros.
  • + 1 prix spécial Nouvelles Écritures : une convention d’écriture d’un montant de 3.000 euros.

 

Le projet Moondog

Qui est cet étrange personnage ? Un viking nommé Moondog, un musicien, une légende.

Un collectif composé de la Médiathèque de Lorient, du Conservatoire de Musique de Lorient et l’Estran de Guidel ont monté un programme d’activités ce printemps pour connaître davantage cet américain, fils de pasteur né le 16 mai 1916 au Kansas. Il perd la vue à 16 ans en jouant avec de la dynamite et par conséquence perd aussi la foi. Cet événement tragique l’écarte de sa famille et il va vivre chez les Amérindiens. A leur contact il trouve l’énergie, il apprend le braille, et trouve sa voie : la musique. Par sa présence et son charisme, il inspire de nombreux musiciens de tous horizons comme Léonard Bernstein, Bob Dylan, Janis Joplin, Philippe Glass et de grands musiciens de Jazz…

Pour en savoir plus je vous invite :

  • le 31 mars, à assister à une conférence par Amaury Cornut à l’Estran

Amaury Cornut a publié en 2014 aux éditions Le Mot et le Reste la seule biographie française consacrée au « Viking de la 6ème Avenue » (ouvrage actualisé et ré-édité en 2017) et réalisé un site dédié à l’artiste https://fr-moondog.com/

https://lemotetlereste.com/musiques/moondognouvelleedition/

  • le 7 et 8 avril, à écouter les élèves du conservatoire improviser sur le répertoire de Moondog à l’Estran :

http://lestran.net/portfolios/moondog-influences/

  • le 8 avril à 17h, à écouter le concert de Sylvain Rifflet Quartet et travail autour de la musique de Moondog. Il comporte d’ailleurs des reprises de 2 west 46st et de Elf Dance deux compositions du « Viking de la 6ème Avenue » arrangées pour ce projet.

A noter qu’une très belle lecture musicale faite par les bibliothécaires de la Médiathèque a eu lieu le 9 février d’après les textes de Pierre Hild qui illustrent la vie de Moondog. Ce fut un très bon moment avec une belle mise en scène. Dommage que le public était peu nombreux…

Lecture en écoute sur http://mediatheque.lorient.fr/agenda/on-en-parle-encore/moondog-legende/

 

Par René

Ceinture mondiale de savate

Samedi 3 février à Kervaric, la ville de Lorient accueillait le championnat du monde de boxe française, organisé par le Patronage Laïque de Lorient.

Le Lorientais Alan Berrou combattait contre le Bulgare Dragomir Petrov pour désigner le premier vainqueur de la ceinture mondiale chez les moins de 65 kilos. Alan Berrou a mis KO son adversaire à la troisième reprise et a décroché la ceinture mondiale devant plus de 2000 spectateurs !

« Ce titre, j’en rêve depuis tout petit. Alors s’emparer de la ceinture mondiale à domicile, c’est magnifique.Je voudrais remercier tous les gens présents ce soir. Ces derniers jours, j’ai reçu des tonnes de messages d’encouragement, dont certains de personnes que je ne connais pas. Cela m’a beaucoup aidé. » Alan Berrou

Il y a eu neuf autres combats  pendant cette soirée dont une finale de Bretagne, toujours en savate(- 70 kg), Romain Raffray (Saint-Brieuc) bat Florent Musnier Depleigne (Sainte-Anne-d’Auray).

Le reportage photo de Bruno Perrel

Retrouvez une interview de Alan Berrou dans l’émission Stadium sur Radio Balise en cliquant ICI

Un reportage de la Ligue de l’enseignement du Morbihan

Par Nicolas

Ezra & Kaz, portrait de deux artistes graffiti

Portrait de deux artistes graffiti : EZRA COLOR of SOUND et Kaz Art

Ils se sont confiés au journaliste-reporter d’images Mikhael Brun pour parler de leur incroyable fresque prêt du bar le Galion, rue Florian Laporte à Keroman et du festival Unies Sont Nos Cultures  qui aura lieu le 11, 12 et 13 mai prochain à Lorient. Voir le reportage photo en cliquant ICI

 

Le site STREET-ART-AVENUE a publié un très bel article sur leur travail au port de Lorient :

Le quartier Frébault en 1998

« Chronique d’un quartier, paroles d’habitants », film réalisé par Christophe Hoyet, produit par le Multisocial CAF du Polygone.

Les habitants y livraient leurs inquiétudes et leurs espoirs…Le film a été sélectionné au festival de Douarnenez en 1998.

Johnny par Marcel

Le comédien Marcel Le Guilloux (habitant du quartier Keroman) était jeudi 14 décembre au Galion,  avec son spectacle « Johnny perpète », joué plus de 1.000 fois en 20 ans. Un instant de 40 minutes écrit uniquement avec des paroles chantées par Johnny Hallyday, 50 textes enchâssés qui racontent « l’histoire d’un gars qui meurt à la fin ». Des références littéraires de Lautréamont à Shakespeare, des textes de Aznavour, Brel, Brassens que Marcel valorise dans ce « théâtre de bar ». Il met en scène un bonhomme qui vient boire un coup dans un bar et y fait des rencontres, Sarah, Gabrielle…et se raconte !
 « Jeudi, ce n’était pas un hommage, juste un instant à partager pour dire Adieu à celui qui restera l’idole des jeunes, que nous sommes…», explique l’artiste. Une cinquantaine de personnes personnes étaient présentes et ont permis de récolter 210€ pour l’Adapei – Les paillons blancs. Une association où Paul Rio, le pote de Marcel, a œuvré pour aider les jeunes en situation de handicap et pour qui Marcel souhaitait aussi avoir une pensée…

Plus d’informations sur ce spectacle : https://theatredeloeuf.weebly.com/johnnyperpegravete.html
Par Nicolas

Les Trans Musicales de Rennes

Les Trans vues pas Bernard Sammut, ancien habitant du quartier à présent rennais, sur son Flickr

Rediffusion de concerts sur CultureBox et compilation live des meilleurs moments des Trans sur Fip

En bonus, Lekiosque.bzh vous régale avec le concert de la rennaise Laura Perrudin en cliquant ICI

 

 

Un nouveau cinéma itinérant

Rencontre avec Damien venu nous présenter le projet de bus anglais à étage, transformé en salle de cinéma itinérante !

En novembre 2016, il traverse la manche avec son ami Louis pour acheter un Bristol VR de 1978 (4 m de haut, 9m50 de long et 9 tonnes), les deux lorientais le baptisent Jan Jakku. Avec une bande de copains, ils créent l’association Kariba qui fourmille de projets. Première étape, les demandes de subvention pour rénover le bus avant de prendre la route en Bretagne. « On aménage l’étage en salle de projection , qui accueillera confortablement 25 personnes. Le bas pourra servir de guichet, de salon, de bibliothèque itinérante, avec un lieu de vie et une petite cuisine d’appoint, pour des tournées de 8 ou 15 jours en Bretagne. Mais ce n’est pas un projet commercial, c’est juste un rêve qui se réalise. On a envie de faire sortir les gens du quotidien, de faire prendre conscience. Le Jan Jakku, a pour objectif de devenir un vecteur social et culturel. »

Après avoir participé au Tomahawk Festival à Querrien et au Festival Les Passeurs de Lumière à Bannalec, plusieurs demandes sont en attente…

Un entretien sur « On n’est pas des moutons », émission de TV réalisée par des jeunes accompagnés par l’association TGB :

L’association Kariba a déjà obtenu une subvention de 500€ avec la Ville de Lorient dans le cadre d’Agit’actions, un accompagnement des projets d’actions jeunes (16 à 29 ans). Prochainement, une campagne de financement participatif…

Si vous souhaitez rejoindre l’association, contactez les sur leur page Facebook : www.facebook.com/associationkariba/

Par Nicolas