Ma mission d’intérêt général au PLL

Bilan de mes 12 jours au PLL

Dans cette expérience en immersion au sein du PLL, j’ai pu me donner une réelle vision de la vie associative de mon quartier. Au travers du SNU (Service National Universel), qui est un engagement civique optionnel pour les jeunes de 15 à 17 ans, j’ai pu rejoindre les différentes équipes du PLL.

Le SNU se déroule en 3 phases :

La première est le séjour de cohésion, qui consiste à partir 15 jours dans un autre département avec environ une centaine de jeunes, afin d’avoir du matin au soir des activités en lien avec la cohésion, les différents services de l’État, mais aussi sur la mémoire de la France, l’engagement Républicain, la présentation des différents corps de l’armée, et j’en passe. Ce séjour de cohésion m’a également permis de passer mon PSC1 (Prévention et Secours Civiques de Niveau 1) et des tests en milieu aquatique. Nous étions tous en uniforme, et de cette manière, il n’y avait aucune différentiation entre les classes sociales : nous étions tous au même niveau. Durant ce séjour, le sport était de mise : pour se déplacer d’un endroit à un autre, nous devions le faire en courant, et si nous étions en retard à un rassemblement, nous devions faire des pompes.

La deuxième phase de ce SNU est la Mission d’Intérêt Général. C’est dans ce cadre que je me suis retrouvé au sein du PLL pendant 12 jours. Au travers de cette expérience, j’ai accompagné des animateurs sur les différentes facettes dont dispose le PLL, les activités sportives et culturelles. Je me suis retrouvé sur la base nautique du Ter, en tant qu’aide encadrant pour la sécurité des jeunes. J’ai également participé à la préparation et à l’accompagnement de groupes dans les différents centre de loisirs, où nous proposions des activités sportives comme du tir à l’arc ou des sports collectifs.

Reste enfin la troisième partie au centre social, où j’ai pu participer à la ludothèque, et me rendre sur le quartier Frébault où nous avons animés différentes activités sportives, et un autre jour faire de la distribution de lettres d’informations dans les boîtes au lettres. J’ai terminé à l’espace multimédia la rédaction de cet article pour le journal du quartier.

Bref, cette immersion au sein du PLL a été pour moi très constructive, de part la diversité de ses champs d’actions et du fait que j’ai pu tourner sur ses différentes parties. Merci encore au PLL de m’avoir accueilli, pour cette mission d’intérêt général.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.