Les Poèmes de Corinne

Invisible fantôme

J’eus l’impression que le temps venait de s’arrêter,
Tout semblait se rétrécir autour de moi,
Le silence devint pesant, voir même insolant.

Comme si j’étais coupable de je ne sais quoi ?
Comme emprisonnée derrière des rideaux ressemblant à des barreaux,
L’épée de Damoclès pointée sa lame au-dessus de moi,
Sur les autres et sur moi-même,
Aussi sur tous les gens que j’aime.

Qui tirera la fève, et qui sera le roi ou la reine,
Qui prendra la direction du calvaire,
Qui ira vers la croix.

L’atmosphère angoissante prit le pas,
Sur la famille, mes amis, mes connaissances,
Qui allait connaître le trépas.
Puis les jours se suivent et se ressemblent,
Comme des Légo que l’on assemble.

Les sorties se font rares, seul retient mon attention,
L’odeur de la terre mouillée sur le chemin,
Le parfum des fleurs que je tiens dans ma main,
L’audace des chants d’oiseaux dans leurs nids sur un boulot.

Puis le port apparaît devant moi,
L’eau calme, comme morte aussi,
Tout est immobile, figé dans le temps,
Rien ne dépasse, rien n’est comme avant,

Seul le bonjour timide de quelques passants,
Le regard au sol… Le ciel n’appartient plus à personne,
Le soleil brille, mais plus personne ne dilate ses pupilles,
Et même les sourires se sont enfuis…

Parfois le bruit d’une machine à coudre
Ose franchir le seuil de la fenêtre ouverte.
Dans la rue, les mêmes voitures vont et viennent
Et veillent au bon déroulement de l’événement,
Les courageux, la boule au ventre, travaillent,
Et parfois même de chez eux.

Les enfants de l’action, ne chantent plus, ne dansent plus,
Ne courent plus dans la cour de récréation.
Cette année, les chants des marins, des groupes de folklore,
Des défilés de coiffes, des binious,
N’auront pas lieu.

Alors comme chacun de vous,
Je compte les heures, je compte les jours,
Pour retrouver un peu de LIBERTE, et mon temps libre retrouvé…

Corinne

 

 

1 réponse

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *