Scène ouverte Slam

Dans le cadre du Printemps de poètes, l’association PROPABAND et Sophonie Maignan, étudiante en L3 lettres modernes, proposaient une journée de slam et de poésie, samedi 9 mars 2018 à la librairie Au vent des mots à Lorient. Scène ouverte animée par Gérard Mendy aka « J’ai rarement dit »

Le thème de la journée était « J’écris parce que j’ai des choses à dire! »
A partir de 11h : Brumisations Slam, animées par l’association Propaband
14h-16h : Atelier Slam animé par Sophonie Maignan et Gérard Mendy
16h-18h30 : Scène ouverte Slam animée par Gérard Mendy et Slamuailes
Envie d’écrire, de lire un texte, de déclamer de la poésie, de partager vos écrits ? L’atelier et la scène s’offraient  à vous !

Quelques slams de la scène ouverte avec Fabien, Lautre, Yvonne, Slamuailes, Gérard et Sophonie

Sophonie Maignan nous raconte sa rencontre avec le slam et l’origine de cet atelier-scène ouverte :

« Je ne peux dire exactement à quand remonte mon histoire avec l’écriture. Du plus loin que je m’en souvienne, je me suis toujours réfugiée derrière les mots.

Avec le slam, cela a commencé dans l’année 2012 : Un soir, je vais assister à un spectacle à l’Institut Français à Haïti. A l’affiche, c’est marqué  « Concert-Slam ». Je ne savais pas du tout ce qu’était le slam, j’étais surtout attirée par le mot concert (je suis avant tout une  «mélomaniaque»). C’était, en fait, la restitution d’un atelier qu’il y avait eu avec des jeunes du Lycée Anténor Firmin.

Je m’installe dans le public et j’assiste à un défilé, sur scène, d’une pléiade de jeunes qui viennent dire des textes en s’appropriant les mots avec une virtuosité qui m’a tout de suite impressionnée. J’ai appris plus tard que cette façon extraordinaire de « dire », cela s’appelait Slam.

Quelque temps plus tard, l’Institut Français proposait un atelier de slam, animé par le Collectif Hors Jeu. Avec ma sœur Cynthia, on a décidé de s’y inscrire. Dans cet atelier, j’ai beaucoup appris sur l’histoire de ce mouvement qu’est le slam, sa naissance avec Marc Smith aux États-Unis et j’ai aussi découvert des slameurs venus d’horizons divers.

Après l’expérience de l’atelier, j’ai décidé de me lancer dans le slam et avec ma sœur Cynthia, nous avons crée notre collectif Les Dicos. Collectif avec lequel, mes expériences avec le slam se sont multipliées par divers prestations sur scènes.

Arrivée à Lorient pour la poursuite de mes études en Lettres, j’ai eu l’idée d’organiser un atelier de slam dans le cadre d’un stage que je faisais à la Librairie Au Vent des Mots. C’est ainsi que j’ai fait la connaissance du slameur Gérard Mendy, qui avait lui aussi un projet autour du slam, avec la librairie. Et c’est ainsi, que j’ai animé, avec sa collaboration, l’atelier de slam qui s’est tenu à Au Vent des Mots, le samedi 10 mars dernier. »

Par Nicolas

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *