Le Street Art s’engage pour le handicap

Maxime est venu nous présenter un projet solidaire au profit des personnes en situation de handicap :

Collection Street Art, dont l’objectif est de promouvoir le Street Art, s’associe à l’Association APF France handicap*, pour lancer une collection de vêtements en collaboration avec 40 Street Artistes, mobilisés en faveur de l’inclusion.

Chaque artiste engagé dans cette action solidaire a conçu, pour Collection Street Art, une œuvre destinée à être imprimée en série limitée à 100 exemplaires par modèle. Un certificat d’authenticité numéroté sera délivré pour chaque vêtement commandé. Vous retrouvez une biographie de chaque artiste et chaque création est expliquée, commentée et justifiée par l’artiste sur le site : www.collection-streetart.fr

 

Maxime arbore fièrement le numéro 1/100 du Dragon style de l’artiste lorientais Kaz !

Collection Street Art a confié toute la chaîne de fabrication des T-shirts et Sweat- shirts aux ateliers de confection des APF France handicap de Noisy-le-Sec (93) et de Briec (29), jusqu’à la logistique d’envoi des commandes. 5€ sur chaque vêtement vendu sera par ailleurs reversé à l’Association APF France handicap pour développer un projet pédagogique spécifique d’accompagnement des personnes en situation de handicap au travers d’Ateliers Street Art.

Retrouvez Collection Street Art sur son site internet, Facebook et Instagram

* APF France handicap est une importante association française, reconnue d’utilité publique, de défense et de représentation des personnes en situation de handicap et de leurs proches. Elle porte des valeurs humanistes, militantes et sociales et un projet d’intérêt général, celui d’une société inclusive et solidaire. Rassemblant 85 000 acteurs, dont près de 15 000 salariés, elle intervient dans tous les domaines de la vie quotidienne grâce à son réseau national de proximité de plus de 550 structures (délégations, services et établissements médico-sociaux et entreprises adaptées). L’association agit pour l’égalité des droits, la citoyenneté, la participation sociale et le libre choix de vie des personnes en situation de handicap et de leur famille. Plus d’infos : www.apf-francehandicap.org

 

Fondation pour les arts en pays de Lorient

Le Pays de Lorient est composé de 3 communautés de communes : Blavet-Bellevue-Océan, Lorient agglomération, Quimperlé Communauté. Il rassemble plus de 275 000 habitants. Le territoire est riche de talents à découvrir et attire aussi des artistes venus d’ailleurs.

Pourquoi Fondalor ?

Artistes, vous êtes peintre, écrivain, plasticien, musicien, comédien, chorégraphe ou de toute autre discipline : Fondalor vient de se créer pour accompagner vos projets en relation avec les citoyens du Pays de Lorient. C’est avec passion que Fondalor, fonds de dotation citoyen, rentre dans la cour déjà bien occupée par ceux qui soutiennent la vie culturelle locale, car nous avons la conviction que notre initiative privée portera un regard original sur la production d’un art participatif.

Fondalor va continuer à grandir pour contribuer de faire du pays de Lorient, en Bretagne sud, une terre d’excellence de l’expression artistique l’art partagée entre artistes et citoyens.

Merci à tous ceux qui sont déjà engagés dans cette belle aventure et à tous ceux qui vont maintenant nous rejoindre.

Artistes, vous développez une idée ou un projet qui vous tient à cœur !
Vous souhaitez participer à l’évocation du Pays de Lorient et mobiliser le public pour participer au projet ?
Vous voulez contribuer à l’émergence de l’expression culturelle territoriale et la partager ?

Fondalor vous soutient, rejoignez-nous en participant à l’appel à projets !

https://fondalor.org/fr/projets/appels-a-projets

 

L’art du jeu vidéo avec Peter Februar

Rencontre avec Peter Februar, un passionné qui sait rendre le jeu vidéo poétique.

Après des études à l’EESAB Lorient, l’artiste multimédia se lance dans la création de jeux vidéo, fasciné par le site Oujevipo, inspiré du mouvement littéraire Oulipo (Ouvroir de Litterature Potentielle),  où la créativité est stimulée par des contraintes…

Le voici Game designer, concepteur de jeux où il scénarise, créé le graphisme et met en musique, le tout orchestré par du « no code », une technique qui lui permet de programmer des jeux sans une seule ligne de code informatique !

L’artiste s’amuse avec Bitsy et propose un nouveau jeu vidéo tous les mois environ…Bitsy est un moteur de jeu en ligne créé par Adam Ledoux. Très facile à prendre en main, le logiciel permet de créer de courts jeux narratifs en pixel-art se focalisant sur la construction de mondes et d’atmosphères dans lesquels on peut se promener, quelques secondes ou plusieurs minutes.

Le coup de coeur des adhérents de l’espace multimédia est le jeu Une histoire de caverne.Utiliser les flèches du clavier, interagir avec les objets, les murs et les gens en allant vers eux. Ce jeu est un bref récapitulatif de ce qui a bien pu se passer dans la caverne supérieure de Mayrières à travers les âges.

Le Pang Pang Club a invité Peter Februar pour une session de créations sous contraintes communément appelées GameJams. Autour du haïku, poème d’origine japonaise très codifié. Ce projet artistique visant à développer une pratique créative collaborative autour du jeu vidéo est à découvrir sur Bitsy-Haiku Jam

Vous y trouverez aussi des jeux en français en bas de page, amusez-vous bien sur le site de l’artiste :

https://peter-februar.itch.io

Exposition « Mélodie des terres » au Faouëdic

Par Louis

Catherine Fontaine invite à la découverte de son exposition qui mêle l’art et le langage. Ce qui intrigue c’est quand on observe ces lettres qui « dégoulinent » vers le sol jonché de multiple récipients en forme de bols.  Le ton est donné ! Je m’approche de ce qui ressemble à un tissu en forme d’écharpe aux couleurs discrètes et je me rends compte que c’est une oeuvre à la matière finement ouvragée. Et son extrémité, un peu rebelle se propage hors du cadre ! C’est bien sûr mon interprétation, forcément subjective. Pour dire que cette exposition permet en chacun d’activer sa part d’imaginaire insoupçonnée !

C’est une très belle exposition parce qu’elle parle à l’enfant naturel qui est en chacun de nous et qui dans le même temps dynamise tout curieux ! On ne ressort pas idem de ce chemin, j’ose le dire, initiatique.

P S : Les textes qui enjolivent certaines expressions picturales sont un réel feu d’artifice.

Télécharger le livret de visite de l’exposition Mélodie des terres en cliquant ICI

Plus d’informations sur le site de Catherine Fontaine

Visites commentées :

Samedi 29 janvier à 15h
Visite commentée de l’exposition par l’artiste, en dialogue avec l’écrivaine Marie-Hélène Lafon qui fera lecture de quelques textes en lien avec les thématiques
de l’exposition. Marie-Hélène Lafon sera à la librairie À la ligne pour une rencontre-dédicace, 11 rue Auguste Nayel à Lorient, vendredi 28 janvier – Renseignements au 09 84 42 95 04
Mardi 15 février à 12h30
Visite commentée de l’exposition par l’artiste
Samedi 12 mars à 15h
Visite commentée de l’exposition par l’artiste, enrichie d’une traduction en Langue des Signes Française (LSF)

Les déchets ménagers

 

Aujourd’hui les déchets ménagers représentent un véritable enjeu environnemental.

Malgré de nombreux efforts, la France reste sous la moyenne européenne qui est de 1,2 kg de déchets produit par personne et par jour en Europe.

Cela représente 224,5 millions de tonnes d’ordures ménagères produites en un an par les 27 pays membres.

Il y a de grandes disparités : le Danemark est le pays qui a produit le plus de déchets par habitant en 2019 avec 844 kg, contre 280 kg en Roumanie. La France se situe juste au-dessus de la moyenne européenne avec 546 kg par habitant contre 502 kg au sein de l’Union.

Le contenu des poubelles (les ordures ménagères) représente 14,8 millions de tonnes soit la moitié des déchets produits par les ménages. C’est près de 80% des déchets collectés par les municipalités.

Les collectes sélectives progressent régulièrement, que ce soit en porte à porte (emballages en papiers cartons, plastiques, etc.) ou en apports aux  déchèteries ou aux conteneurs (verre, etc.). C’est la même tendance pour les déchets verts, leur collecte a été multipliée par 5 entre 1995 et 2015.

Mais qu’y a t-il  dans notre poubelle ?

 

Le volume des déchets continue d’augmenter en Europe. Point positif, il y a presque 48%  des déchets qui ont fait l’objet d’une valorisation. La crise sanitaire a  cependant légèrement ralenti  la progression du recyclage.

Le recyclage a fait face à la pandémie de la Covid-19 avec deux impacts principaux :

Le confinement et le télétravail ont augmenté les besoins en produits de consommation des foyers : + 4 % pour les papiers-cartons (forte progression du e-commerce depuis la crise), + 2 % pour les plastiques et + 2 % pour le verre.

Les collectes sélectives et l’activité des centres de tri ont été perturbées lors du premier confinement. Cela n’a pas eu de répercussions sur les tonnes recyclées.

Le recyclage du verre, de l’aluminium et celui des nouveaux emballages en plastique progressent.

L’objectif principal est donc de diminuer la part des déchets ménagers ultimes.

Les Grenelles de l’environnement 1 et 2 ont fixé plusieurs objectifs pour les déchets ménagers  :

  • réduire leur quantité
  • recycler 35 %, puis de 45 % en 2015
  • recycler 75 % des emballages
  • enfouir ou incinérer 15 % d’ordures ultimes de moins

La quantité de déchets ménagers reste globalement stable. Seules  les couches ou les lingettes s’accroissent. À noter il y a une baisse notable des déchets toxiques depuis plusieurs années.

Un point noir, la mise en décharge et le stockage restent les modes principaux d’élimination des déchets; même si la part du compostage, de la méthanisation et du recyclage augmente régulièrement ces dernières années, tout comme l’incinération avec récupération d’énergie . La part de l’incinération sans récupération d’énergie est négligeable.

En 2015, la Loi de Transition Énergétique avait des objectifs, notamment celui de diminuer de 50% les déchets mis en décharges. Aujourd’hui , nous nous approchons petit à petit de l’objectif fixé.

Il y a beaucoup de défis sont à relever ses prochaines années: le recyclage des déchets en plastique, la neutralité carbone d’ici à 2050, …..

Le Pimms Lorient labélisé France Services

Le Pimms Médiation Lorient a été créé en avril 2009.

Depuis fin 2015, le Pimms Médiation Lorient est labellisé Maison de services au Public et travaille avec les services de l’Etat et de nombreux partenaires locaux .

 Le Pimms médiation Lorient est désormais labélisé France Services depuis mi-janvier.

Les médiateurs ont été formés par les 8 opérateurs (CAF/CPAM/CARSAT/Pôle emploi/ANTS/MSA/Trésor public/Point-justice) afin de mieux accompagner les usagers dans leurs démarches.

Leurs missions :

  • Informer sur le fonctionnement et l’offre des services des opérateurs de services publics (horaires des bus, qualité de l’eau, horaires d’ouverture des agences …);
  • Expliquer les modalités de facturation, comment utiliser un mandat postal…;
  • Conseiller sur la gestion du budget familial, pour maîtriser votre consommation d’énergie,…;
  • Orienter vers le bon interlocuteur (assistantes sociales, conseillers emplois,);
  • Accompagner dans toutes vos démarches de la vie quotidienne
    Offrir un accès à Internet et accompagner dans l’utilisation des services publics distants via les portails numériques des opérateurs de services.

 

 

Promenades en Bretagne sud

Pendant les vacances de la Toussaint, je me suis promenée en Bretagne sud avec le centre social de Keryado. Le passe sanitaire était obligatoire pour les différentes visites…

Le premier mercredi matin, on est allé ramasser des châtaignes en forêt de Trémelin près d’Inzinzac-Lochrist et en même temps on a vu des champignons qui n’ont pas été cueillis par précaution…

Deux jours plus tard, le vendredi matin, le Centre Social de Keryado organisait une visite à Concarneau ainsi qu’au Musée de la Pêche. La guide a raconté l’histoire des pêches et les différentes techniques qui ont existé. Nous avons aussi appris l’histoire de la création de la fête des « Filets Bleus » à Concarneau qui a été créée, à l’origine, pour aider les pêcheurs de Concarneau. En effet,  leurs familles étaient dans le besoin car durant trois ans, les pêcheurs ont rencontré des difficultés pour pêcher du thon et des sardines. La matinée s’est terminée par la visite d’un ancien bateau de pêche amarré à – côté du Musée de la Pêche.

Après avoir pique-niqué dans un endroit qui sert de scène pour des spectacles estivaux, on est rentré en début d’après – midi sur Lorient.

Cliquer pour agrandir :

(Photos :  Wikipédia)

La semaine suivante, le Centre Social de Keryado a organisé une sortie sur le thème « De far en phare ». Le matin, on a visité la chapelle de Pénerf (à côté de Damgan). On a fait une petite randonnée pédestre depuis la chapelle de Pénerf jusqu’au Phare de Damgan – Pénerf ( connu aussi sous le nom de Phare des Anglais) qui a été construit vers le XVIIe siècle pour surveiller le passage des bateaux sur la rivière. Après avoir pique-niqué près de la mer à Damgan, on a repris la route pour aller à Suscinio où nous attendait une visite guidée  du château  présentée par une médiatrice culturelle. Elle nous a expliqué les différentes parties et époques de construction  du château  (de l’origine du château jusqu’à aujourd’hui).

La visite du château de Suscinio commence devant le château où les archéologues ont découvert que le château de Suscinio a été construit sur l’eau au Moyen – Age (vers le XI et XIII e siècle) comme château d’agréement (château de loisirs) pour le duc de Bretagne

Plus d’informations sur le Musée de la pêche : www.musee-peche.fr, sur le château de Sucinio : www.suscinio.fr et sur le Phare des Anglais, cliquez ICI !

La galette des rois

La galette des rois

Un peu d’histoire …..

L’origine de la galette remonterait  aux Romains et n’aurait rien de religieux. les Romains fêtaient les « Saturnales » après la mi-décembre, au moment du solstice d’hiver. On partageait alors un gâteau dans lequel était caché une vraie fève, symbole de fécondité.

Au 14ème siècle s’est développée la coutume du « roi boit »: Celui qui tire la fève doit offrir une tournée à l’assemblée. On dit que les plus radins avalaient la fève pour ne pas avoir à payer à boire. La fève en porcelaine serait née ainsi car facile à avaler. Les vraies fèves ont été remplacées par des fèves en porcelaine représentant Jésus au 18ème siècle puis par un bonnet phrygien à la révolution et un peu tout actuellement. Effectivement, au début du XXe siècle, un commerçant a glissé une fève avec le nom de son commerce dessus et ce fut le début des fèves publicitaires.

Au 16ème siècle, le gâteau des rois a même fait l’objet d’une guerre entre les boulangers et les pâtissiers. Chacun voulait le monopole ce gâteau. Le roi François 1er accorda alors aux pâtissiers ce droit, mais les boulangers contournèrent l’interdiction en les substituant par des galettes qu’ils offraient à leurs clients.

 

La tradition …

Chaque année , le premier dimanche de janvier, on se régale de la galette des rois à l’occasion de la fête de l’épiphanie. Elle a lieu le 6 janvier mais elle s’étend dans les faits sur plusieurs jours.

La tradition veut qu’elle soit l’occasion de « tirer les rois » une fève est cachée dans la galette et la personne qui obtient cette fève devient le roi de la journée et a le droit de porter une couronne de fantaisie. C’est le plus jeune  convive qui caché sous la table décide de la distribution des parts. La tradition veut, que celui qui trouve la fève, désigne un roi ou une reine, et l’embrasse.

La pâtisserie change en fonction de la région et du pays. Ainsi au Danemark, une amande est cachée dans du riz bouilli.

En France, chaque région a son gâteau : ‘gâteau des rois’ en Provence, en Aquitaine et en Languedoc, ‘pogne’ ou ‘épogne’ dans le Dauphiné, ‘garfou’ ou ‘galfou’ en Gascogne et Béarn, ‘galette des rois’ en Ile-de-France, Dreykönigskuchen en Alsace… Certains sont fourrés à la frangipane, d’autres sont briochés, à la fleur d’oranger, aux fruits secs… »

Quelques suggestions de recettes pour vous régaler …..

Recette de la galette des rois :

  • 2 pâtes feuilletées
  • 2 oeufs moyens
  • 100 g d’amandes en poudre
  • 70 g de beurre
  • 100 g de sucre
  • 1 cuillère à soupe de farine
  • 1 cuillère à soupe d’arôme d’amande amère
  •  et n’oublions pas une fève

 

Préparation : 20 min

Cuisson : 25 min 

Commencez par préparer la frangipane:

Dans un saladier, battez un œuf entier avec un blanc d’œuf, la poudre d’amande, le beurre et le sucre. Conservez le jaune. Il vous servira à dorer la galette. Ajoutez la farine et l’arôme. La préparation de la frangipane est maintenant terminée. Passons à la galette.

Puis  dérouler la pâte feuilletée dans un plat à tarte. Si vous le souhaitez, vous pouvez également préparer votre pâte feuilletée maison. Étalez la frangipane dessus et disposez votre fève. Couvrez la galette avec une deuxième pâte par-dessus.

Recouvrir rapidement avec le deuxième disque de pâte et appuyer sur les bords (doucement). Replier le tour sur 1, 5 cm environ et appuyer plus fortement pour souder les deux disques ensemble.

Faire des croisillons avec la pointe d’un couteau sans traverser la pâte et badigeonner le tout de jaune d’oeuf.

 

Recette de la brioche des rois :

Ingrédients :

  • 400 grammes de farine
  • 24 grammes de levure fraîche de boulanger ou 10 grammes de levure sèche
  • 100 grammes de lait 10 cl
  • 60 grammes de sucre en poudre
  • 50 grammes de beurre demi-sel mou le mettre à température ambiante 2 heures avant utilisation pour qu’il soit bien mou
  • 1 cuillère à café rase de sel
  • 2 oeufs
  • 20 millilitres de rhum

Dorure

  • 1 jaune d’oeuf
  • 1 pincée de fleur de sel
  • 1 cuillère à soupe de crème liquide
  • sucre perlé en grains

Préparation

  • Tiédir le lait 10 secondes au micro-ondes et y diluer la levure. Laisser reposer quelques minutes.
  • Dans le bol du robot, mettre la farine, le sucre, le mélange lait-levure et le rhum. Pétrir à vitesse lente (vitesse 1) pendant 2 minutes.
  • Ajouter le sel et les oeufs. Pétrir, toujours vitesse 1, pendant 5 minutes.
  • Ajouter le beurre en parcelles, pétrir à vitesse 2 pendant 10 minutes. Puis augmenter la vitesse (vitesse 6) et pétrir encore 5 minutes.
  • Rassembler la pâte au centre du bol, couvrir d’un film alimentaire et laisser pousser à température ambiante pendant 3 heures.
  • Dégazer le pâton sur un plan de travail fariné, incorporer la fève et faire une boule.
    pâte pour brioche des rois
  • Creuser un trou au centre avec l’index et le majeur farinés, l’élargir, puis faire tourner la couronne avec les 2 mains pour agrandir suffisamment la couronne et le trou (afin qu’il ne se referme pas pendant la cuisson). Ma couronne mesure 20 cm de diamètre sur l’extérieur et le trou 9 cm de diamètre.
  • Poser la brioche sur une plaque perforée tapissée de papier sulfurisé et la couvrir d’un torchon propre et sec. Laisser lever 1h30.
  • Préchauffer le four à 180°c, chaleur tournante. Mélanger le jaune d’oeuf de la dorure avec la pincée de fleur de sel et la crème liquide. Badigeonner la surface.
  • Saupoudrer abondamment de sucre perlé et enfourner 20 minutes.
  • A la fin de cuisson, sortir la brioche et laisser refroidir entre 5 et 10 minutes. Puis la retirer du papier sulfurisé et la placer sur le plat de service. Laisser encore refroidir 15 minutes puis l’emballer de film alimentaire. Conserver à température ambiante, à l’abri de la lumière.

 

 

 

 

 

Bonne dégustation !!!

Reprise des conférences à Merville

>>>Conférence annulée<<<

Jeudi 6 janvier 2022, 20h, salle Ricoeur, Lycée Dupuy de Lôme

Océan Pacifique et Pollution aux microplastiques.
Penser autrement les déchets plastiques : l’art océanien et les sciences citoyennes.
Par Géraldine Le Roux.

Cette anthropologue extraordinaire, doctorante en 2010, dépend de l’UBO, l’universitaire bretonne de l’Ouest, depuis 2014. Plus d’infos

Elle va nous parler de son expérience de son tour du monde en voilier avec un équipage entièrement féminin dédié à l’étude et à la lutte contre la pollution plastique. Nous aurons l’occasion durant la conférence de découvrir notamment l’art des ghostnets, mouvement artistique novateur qui a émergé dans le nord de l’Australie il y a près de dix ans et qui s’est déployé dans le monde. Source

J’aurai l’honneur de la rencontrer, vous pourrez bientôt écouter notre entretien sur le webjournal…

Plus d’infos sur le site de TV5 Monde :

Géraldine Le Roux, aventurière des mers à l’assaut des microplastiques

Yvanne Bouvet et Géraldine Le Roux, universitaires, partageaient au TEDx Bresten 2017 au leurs expériences de recherche pluridisciplinaire et transversale et le plaisir d’être chercheures :

Les délires de papi Luc

Quelques dessins réalisés avec Tux Paint à l’espace multimédia…Sans titres…

Septembre

Octobre

 

 

 

 

 

 

Novembre

 

 

Janvier 2022