Reportage photo au Festival interceltique

Merci au photographe Patrick Guigueno pour son partage de photos du Festival Interceltique de Lorient 2022

En 2017, Patrick nous avait fait le plaisir d’exposer ses photos maritimes, à voir en cliquant ici

Patrick est actuellement disponible pour tous travaux en photo et vidéo, n’hésitez pas à le contacter !

patrickguiguenovue@gmail.com

Tout est bien, tout va bien, tout va pour le mieux qu’il soit possible

Du 10 au 18 septembre
Une exposition proposée par l’École européenne supérieure d’art de Bretagne (EESAB – Site de Lorient) présentant les travaux de ses diplômé(e)s 2022.

Du 10 au 18  septembre 2022, l’EESAB-Site de Lorient et la Ville de Lorient présentent la jeune création issue de la promotion 2022, formée/forgée durant les périodes de confinements, confrontée alors à un autre rapport au temps, dans l’attente et en quête d’expérience.
En prenant place dans la galerie du Faouëdic, l’institution et la municipalité offrent un espace d’exposition unique pour mettre en résonance les univers des 14 diplômé(e)s, mettant ainsi en lumière la richesse et la diversité de leurs oeuvres :
Moira Ali, Fanny Baccus, Rahma Baradji,  Alice Boylos-François, Clément Daups, Marie Delaite, Garance Diaconu, Eloïse Diboine, Ivan Duval, Ewen Gautier, Clémence Grall, Kim Le Gal, Etelle Le Moing et Isabella Reyes.

Par l’installation, les arts numériques, le dessin, la sculpture et la performance, l’œuvre des quartoze jeunes artistes témoigne de la résonance de cette “situation particulière” traversée depuis 2020 et – où quoi qu’il advienne – chacun(e) s’est mis en ordre de bataille pour préparer, pour vivre demain et relater  un jour.

L’exposition sera orchestrée et scénographiée par Elen Cornec et Sylvain Le Corre, deux artistes résidant à Lorient, particulièrement sensibles à la jeune création qu’ils soutiennent notamment à travers des accueils en résidence à l’Atelier Marcelin.

L’ouverture de l’exposition s’inscrit par ailleurs dans le cadre du week-end des ‘Ateliers ouverts’ qui fêtent cette année leur 19e édition les 10 et 11 septembre prochain; un parcours permettant de découvrir une cinquantaine d’artistes dans toute la ville !

Semaine de la mobilité du 16 au 22 septembre

Du 16 au 22 septembre, dans le cadre de la Semaine européenne de la mobilité, Lorient Agglomération propose la gratuité sur l’ensemble du réseau bus et bateaux. Ce dispositif complète les actions menées par les communes et les associations du territoire ainsi que par la CTRL.

Dans le cadre du projet Handicap Innovation Territoire (HIT) piloter par Lorient Agglomération, la CTRL lance vendredi 16 septembre une expérimentation gratuite jusqu’à décembre 2022 autour de l’accompagnement par des éducateurs spécialisés de personnes en situation de handicap dans les transports en commun.

Temps fort le 17 septembre de 10h à 13h, place de la Mairie à Lorient: Village des mobilités organisé par Lorient Agglomération, en partenariat avec la Ville de Lorient, la CTRL, la SNCF, la boutique Vélo An Oriant, l’association des chiens guides d’aveugles, le collectif Syklett, la Compagnie les Playbobyl, l’association « À vélo en route vers l’écomobilité » et le club de patins à roulettes de Lorient.

Plus d’informations en cliquant ici

N-B: Découverte du nouveau site web et de l’application de la CTRL à l’espace multimédia du PLL aux horaires de l’accès libres :

Lundi 16h-18h, mercredi 15h-17h et jeudi 10h-12h

M.A.O au Conservatoire

Antoine Scaviner proposera une approche ouverte des musiques électroniques à destination des adolescents (à partir de 13 ans) et adultes ayant une pratique musicale.
Si vous souhaitez le rencontrer et tester les cours, rencontre le samedi 10 septembre à partir de 11 h au conservatoire, 7 rue Armand Guillemot à Lorient

Musiques électroniques – 1h30 hebdomadaire
Un synthétiseur modulaire est un instrument électronique constitué de différents modules, qui connectés ensemble, permettent de façonner le son et de composer de la musique.

Actuellement, on compte plus de 10000 modules différents fabriqués aux quatre coins du monde. Plus de 2000 modules sont disponibles sur « VCV rack », qui est un simulateur gratuit de synthèse modulaire sur ordinateur. Nous apprendrons à manier ce logiciel qui permet de jouer de la musique en direct et de façonner des sculptures sonores auto-génératives.

Musiques électroniques instrumentistes – 1h30 hebdomadaire – à partir du 2e cycle ou parcours modulaire

Ajouter des effets sur son instrument, c’est facile ! Dans cet atelier, chacun sera équipé d’un ordinateur et d’un micro. Nous découvrirons comment enregistrer son instrument pour le sampler et le moduler avec des effets afin de créer son propre univers sonore.

Atelier clavier – pour les pianistes et percussionnistes – 1h hebdomadaire,  

Dans cet atelier réservé aux claviéristes, nous apprendrons à fabriquer un son sur un synthétiseur et nous explorerons différentes manières d’utiliser le clavier pour contrôler l’expression sonore (arpégiateur, séquenceur, clavier capacitif, pitch bend, pédale d’expression…).

Laboratoire musiques actuelles – 1h hebdomadaire sur un semestre, le jeudi à 19h  

Ce module se déroule sur un semestre, il est destiné aux élèves en parcours modulaire ou à partir du CII2. Chacun des élèves inscrits doit constituer un groupe de 2 à 5 musiciens ou danseurs. Nous préparons pour chacun des groupes un arrangement ou une composition puis nous réalisons une maquette du projet. Les différents projets sont ensuite accompagnés pour répéter en groupe, puis nous travaillons la mise en scène pour valoriser la réalisation finale.

Le PIMMS dans le quartier Polygone/Frébault

Besoin d’aide dans vos démarches administratives ?

Le PIMMS* Médiation vient à votre rencontre gratuitement et sans rendez-vous

Permanences le mardi de 14h à 16h30, dans le quartier Polygone, 77 avenue Général de Gaulle

et le mercredi de 8h45 à 11h30 dans le quartier Frébault, 43 rue Général Frébault

Plus d’informations : 02.97.35.68.68 / lorient@pimms.org / www.pimms.org

* Point information médiation multi-services

Elisa et Audrey sont présents le mardi et le mercredi dans le quartier

C’est la rentrée au Centre social du Polygone PLL !!

Certaines activités loisirs reprennent dès cette semaine :

  • Gymnastique ( Gym douce Tonus- Gym Douce Santé équilibre- Gym d’entretien- Gym Pilates ) avec Patricia en salle du 2ème étage –
  • Poterie : le lundi de 14h à17h, le mercredi de 14h à 17h et le jeudi de 14h à 17h
  • Aquarelle : le jeudi de 9h à12h
  • Arts plastiques : Enfants 6/10 ans le vendredi de 18h45 à 20h15 –  Mix ados/adultes : de 18h45 à 20h
  • Arts plastiques et dessin adultes : le mercredi de 18h30 à 20h30 et le vendredi de 9h15 à 11h15

La reprise des autres activités aura lieu dans les semaines suivantes :

  • Art floral : un lundi par mois de 14h-16h30 en salle d’activités du 2ème étage – Reprise le lundi 19 septembre
  • Couture : le jeudi de 13h45 à 16h45 et de 18h30 à 21h30 en salle du 1er – reprise des activités le jeudi 15 septembre.
  • Echecs : Enfants le mercredi de 14h à 15h et adultes de 17h à 18h30 en salle du Rdc – Reprise le mercredi 21 septembre
  • Jeux de société : le vendredi de 14h à 17h en Ludothèque – Reprise le vendredi 30 septembre
  • Patchwork : le vendredi 1 fois par mois de 10h à 16h en salle du RDC – Reprise le 16 septembre
  • Vannerie : Le mardi de 14h à 17h en salle du 1er étage – Reprise le 20 septembre
  • Informatique : l’accès accompagné est ouvert le lundi  de 16h à 18h, le mercredi de 15h à 17h, le jeudi de 10h à 12h et le vendredi de 15h à 17h – Les stages collectifs le lundi de 14h à 16h et le mardi de 10h à 12h- Les collectifs le mercredi ou le vendredi de  9h à 12h sur rendez-vous- Reprise semaine 37 .

Pour plus de renseignements :

Centre social du Polygone PLL : 02.97.83.69.64

 

Quelques dates à retenir pour ce mois de septembre :

Instagram – La foire aux vanités

Lancé il y a un peu plus de dix ans, le réseau social Instagram a conquis la planète. Cette enquête exhaustive décrypte les rouages de son ascension et met en lumière ses effets délétères.

Deux milliards d’utilisateurs actifs chaque mois, 100 millions de vidéos et photos partagées quotidiennement : lancé à l’automne 2010, au cœur de la Silicon Valley, par Kevin Systrom et Mike Krieger, deux étudiants de l’université de Stanford, le réseau Instagram a connu une ascension fulgurante. Surfant sur le développement de la photographie sur mobile, l’application, initialement conçue pour retoucher (grâce à ses fameux filtres) et partager des clichés, attire rapidement des célébrités et attise la convoitise des géants du numérique. En 2012, Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, qui flaire son potentiel commercial, la rachète pour la somme faramineuse de 1 milliard de dollars. La publicité y fait son apparition deux ans plus tard, favorisant l’explosion du marketing d’influence. Désormais, les marques se tournent vers les personnalités les plus suivies pour promouvoir leurs produits. Les stars aux millions d’abonnés, comme Cristiano Ronaldo ou Kim Kardashian, engrangent des revenus astronomiques, tandis qu’au bas de la hiérarchie, soumis à une concurrence impitoyable, les « nano-influenceurs » se contentent de contrats payés en nature ou d’avantages promotionnels. Transformé en gigantesque centre commercial, le réseau abreuve ses utilisateurs de visions modifiées de la réalité, entre corps jeunes et dénudés, spots touristiques aussitôt pris d’assaut et images esthétisées de nourriture, labellisées « food porn ». Conséquences : les opérations de chirurgie esthétique se multiplient chez les jeunes, enrichissant des praticiens peu scrupuleux, tandis que l’anxiété et la dépression progressent de façon inquiétante chez les adolescents, particulièrement perméables à ces idéaux standardisés.

Tyrannie

Pointé du doigt pour ses dérives, le réseau a pourtant trouvé un second souffle pendant la pandémie, devenant un lieu d’expression artistique, de l’intime et des combats portés par les minorités. De sa naissance à ses récentes évolutions, Olivier Lemaire (Le musée et le milliardaire anticonformiste, Let’s Dance) s’appuie sur une foule de témoignages (l’influenceuse Maya Borsali, le « Dr. Miami », chirurgien star des réseaux sociaux, le sociologue Dominique Boullier, l’autrice d’Instagram sans filtre Sarah Frier, mais aussi des familles d’adolescents victimes de cette tyrannie de l’image…) pour décrypter l’influence d’un réseau qui formate notre vie, bouleverse notre économie et redessine notre rapport au réel, souvent pour le pire.

Source

La websérie sur l’éducation au numérique

La série réalisée par Internant sans crainte* qui répond aux questions des parents sur l’éducation au numérique de leurs enfants

Comment apprendre à mon enfant à gérer son temps d’écran ?

Comment aider mon ado à se déconnecter la nuit ?

Comment expliquer à mon enfant qu’il n’a pas l’âge d’être sur les réseaux sociaux ?

Pourquoi mettre en place un contrôle parental à la maison ?

Comment lui parler de ses « amis » en ligne ?

 

* Programme national de sensibilisation des jeunes au numérique. Plus de 100 ressources gratuites et des conseils pratiques pour accompagner les jeunes de 6 à 18 ans, leurs parents et enseignants dans leur vie numérique et l’usage des écrans : www.internetsanscrainte.fr

Où Sont Les Filles ?  Une exposition d’Antoine Vincens de Tapol

L’exposition Où Sont Les Filles ? d’Antoine Vincens de Tapol a ouvert ouvre ses portes le jeudi 25 août au Lieu de la photographie, à l’hôtel Gabriel. Le vernissage se tiendra le jeudi 8 septembre à 18h30. Cette exposition voit le jour à la suite d’une résidence réalisée entre 2017 et 2019, dans le cadre du dispositif Entre les images impulsé par le réseau Diagonal et soutenu par le Ministère de la Culture.

Des jeunes filles invisibles.
Le constat est général en France, en 2018 : les jeunes filles, à partir de 13-14 ans, commencent à déserter les maisons de quartiers, les centres socioculturels et autres espaces jeunes des villes de l’hexagone. Elles sont aussi bien moins présentes dans l’espace public, qu’elles traversent sans s’arrêter. Lorient n’échappe pas à ce constat, et c’est particulièrement vrai pour le quartier Bois du Château.

L’objectif de ce projet était donc de toucher les jeunes filles à partir de 13 ans jusqu’à environ 25 ans. De manière collatérale, il était aussi question de toucher les familles ainsi que les garçons du même âge. Ce projet n’avait surtout pas vocation d’opposer les garçons aux filles, seulement de libérer sans concession une parole, un regard, mais toujours avec bienveillance.

Cette démarche, initiée en 2017 par La Ligue de l’Enseignement du Morbihan avec la Maison de quartier Bois du Château, et en 2018 avec la complicité du Lieu et du réseau Diagonal grâce au programme Entre les images, a été approfondie de mai 2017 à juillet 2019 grâce à l’intervention du photographe Antoine Vincens de Tapol. Connaissant déjà ce territoire, il a ainsi pu développer auprès des habitants du quartier différents cycles de pratique photographique d’écriture, d’observation du territoire, afin d’aboutir à un projet artistique collectif questionnant l’absence des jeunes filles dans l’espace public.

VERNISSAGE
• Jeudi 8 septembre, 18h30

 VISITES COMMENTÉES
• Samedi 10 septembre, 15h (en présence de l’artiste)
•  Dimanche 25 septembre, 15h

APARTÉ
•  Samedi 10 septembre, 17h
Du Brésil à Lorient : Regards croisés sur l’identité féminine dans l’espace public
Une projection-débat avec Antoine V. de Tapol et Antoine Buquen

Demande de badge d’accès en déchèterie

Depuis juin 2022, les déchèteries du pays de Lorient, fermées par des barrières, sont devenues accessibles par badge (1 par foyer) ou e-badge (5 codes pour smartphone par foyer)

C’est simple, inscrivez-vous sur le site de Lorient Agglo en cliquant ICI, vous recevrez un texto pour finaliser l’inscription. Si vous installez l’application « Mon e-badge », il vous faudra autorisez le Bluetooth….

Attention, votre téléphone doit respecter au minimum les conditions suivantes pour être compatible avec l’application  :
– Smartphone datant de 2016 ou postérieurement
– Android 5.1 minimum avec Bluetooth et/ou NFC
– IPhone 5s minimum avec IOS 12.3 minimum.

Plus d’informations sur le E-badge en cliquant ICI

Retrouvez les horaires de votre déchèterie sur l’application Lorient Mon Agglo ou en cliquant ICI