Mois de la biodiversité au Polygone

Cette 4ème édition du « Mois de la biodiversité », organisée par Lorient Agglomération, en partenariat avec plus d’une trentaine d’associations locales, est l’occasion de partir à la découverte de la biodiversité et plus largement du développement durable du territoire. Des évènements divers, animations et ateliers permettront de découvrir les merveilles qui se cachent dans nos haies, sur la plage, aux bords de nos rivières et même sur les trottoirs en ville. Avec le soutien de l’Office Français de la Biodiversité

Télécharger le programme en cliquant ICI

Notez bien les animations avec la Maison de la Mer au centre social du Polygone :

Embarquement virtuels « A bord de Dolmen » : Lundi 30 mai, Atelier ados : 17h-18h30 et Mercredi 1 juin, Atelier enfants : 10h-12h

Visite du port de pêche : Mercredi 15 juin à 10h

Expo virtuelle « Identification projective »

Bravo à Anne, photographe amateur lorientaise d’avoir relever le défi d’une exposition virtuelle où images et mots se mêlent pour nous présenter son Lorient en nous invitant à la réflexion…Suivez l’artiste sur Instagram : LuneDeuxMiel

(cliquer sur les images pour agrandir)

Aurore

L’aube de mes pensées naît toujours de la même manière, un songe qui prend fin, des couleurs qui s’estompent, laissant place à d’autres plus vives, plus intenses bien qu’encore lointaines. C’est comme être dans dans un sas entre deux mondes. Deux formes de vie totalement différentes. Il y a le rêve et la réalité, bien que le rêve ne soit pas totalement dissocié de la réalité, puisque si nous rêvons c’est que nous sommes en vie. Il y a des jours comme celui-ci où je voudrais m’accrocher à mes rêves, parfois même qu’ils deviennent ma réalité tant le monde perd de sa saveur et de sa magie jour après jour.

 

Quête d’une image imparfaite

Je suis pour ce monde une image acouphène, remplie de bruit, des grains d’imperfection qui me collent à la peau. Je déplais au yeux humains, comme si chaque détail de mon aspect dérangeait. Au premier abord et de loin tout semble joli, puis plus on se rapproche plus on aperçoit les défauts, à la fin on ne retient que ce qui dérange et c’est toujours comme laisser un goût amer dans la bouche, un goût de déception du «  C’est dommage s’il n’y avait pas ces défauts ce serait parfait ». Or il suffirait de changer notre manière d’utiliser nos globes oculaires, pour réaliser combien la beauté peut avoir de multiples facettes.

 

Musée de la vie

J’avais réussi, tout était parfait, j’étais ce que tous attendaient de moi. Une belle photo, bien travaillée, retouchée presque parfaite et digne d’être accrochée dans une galerie du Louvre. Mais étais-ce réellement l’oeuvre qui reflétait celle que j’étais ? Doit-on se conformer au monde ? Ne sommes nous pas conçu différemment justement pour parfaire le monde de diversité ?

 

Vision bleue

Mes yeux sont comme des lunettes en trois dimensions, les gens voient le monde qui les entoure en aberrations chromatiques, habitués à vivre dans la matrice ils ne voient pas l’univers autrement. On dit souvent que les yeux sont une fenêtre vers l’âme, pour ma part je dirais que cela va dans les deux sens, si mes yeux sont la fenêtre vers mon âme, alors mon âme les utilise pour voir l’ensemble de tout ce qui existe d’une façon différente. Toute chose prend une forme et une signification particulière, je vois de la beauté dans ce qui semble abstrait, je vois des couleurs là où les gens n’en voient pas. Regardes de l’autre côté du miroir …

 

Bonsoir

Bonsoir Lorient, bonsoir le ciel, bonsoir la mer, bonsoir le monde, bonsoir la vie. Ne m’oublie pas dans ton sommeil, ne m’oublie pas lorsque tu auras quitté le soleil.

 

V.TGV vie terrestre grande vitesse

Alors que le jour s’endort doucement, se couchant dans les draps portant les couleurs de la vie et l’amour, je dis au revoir au monde des mortels et commence enfin à vivre. Ma journée prend vie lorsque la Lune luit. Balade chaude mais douce, belle bien qu’effrayante parfois, tu m’as vu naitre et m’a façonnée à tel point que quand j’ai vu le jour, mes yeux ont été aveuglés et j’ai couru à nouveau dans tes bras. Tu donnes à l’univers un sens nouveau, certains te croient dangereuse et maudite, moi je te dois la vie. Nuit…

 

Ivresse nuits de couleurs

C’est alors que quand vient la nuit, ma folie prend vie. J’entends les rires des groupes d’amis qui profitent de la vie, les hurlements des gens en colère, je vois l’amour s’éveiller devant la porte de l’immeuble après un rendez-vous. C’est comme si j’avais le globe entre mes mains, que je le tourne et atterris dans ce fameux monde parallèle, le jour laisse place à la nuit, le soleil qui se couche n’est pas une fin mais un autre début. La musique dans mes oreilles, je danse entre les néons et sur la route déserte, ma ville m’appartient, je suis libre. Nul ne voit mon cœur arc en ciel s’étaler entre les arrêts de bus et les bateaux qui dorment dans le port.

 

Réflexion nocturnes

Mais entre mes balades nocturnes, mes réflexions me mènent parfois à réaliser combien tout est éphémère et combien en un rien de temps la vie entière bascule. Pourquoi ce qui a de la valeur doit-il toujours nous échapper un jour ou l’autre ? On court chaque jour après la vie comme si c’était une course au sensationnel, les
gens répètent qu’ils se reposeront quand ils seront morts, mais alors dans quel but vivent ils ? Pourquoi courir en permanence, pourquoi s’évertuer à vouloir vibrer 24H/24 au risque de passer à coté de l’essentiel ?

 

Bradycardie du sommeil

Dans mon périple nocturne je décide de faire une pause, tout semble avancer au ralenti, je m’endors dans un monde et m’éveille dans un autre. Je perçois les faisceaux lumineux de la ville, des voitures, j’entends encore les vrombissements qui s’éloignent avec cette odeur d’essence brulée, suis-je à deux doigts de sombrer dans le sommeil ? J’ai l’impression que mon âme se dissocie de mon corps, elle s’envole petit à petit et voudrait partir déambuler ailleurs, tandis que mon corps est ancré dans le sol et observe à moitié la ville qui après la fête, s’éteint petit à petit.

 

Fugue dissociative

Lentement, mes pas m’emmènent dans la pénombre du monde, le brouillard commence à poindre et m’envahir. C’est la marche nébuleuse de la nuit, celle qui nous mène aux abysses de notre âme, éveillée et pourtant dans un univers brumeux et sauvage. Les ombres deviennent effrayantes et enivrantes, c’est comme si on pouvait presque toucher du bout des doigts nos pensées, devenues mi humaines mi fantômes. On est tenté de les suivre pour les comprendre, savoir ce qui pourrait nous arriver si on ose s’engouffrer dans les méandres de la nuit, mais d’un autre côté il y a cette ceinture de sécurité qu’est la conscience encore éveillée, qui nous retient de tomber dans les profondeurs de l’esprit au risque de s’y perdre.

 

Chemin faisant

On pense que dormir est la fin alors qu’en réalité, ça n’est que le début d’une autre vie. Pour ma part, ma course continue, je peux terminer un livre mais pas l’histoire, car jamais elle ne s’arrête. Bon voyage …

 

Fête des solidarités au Polygone

La fête des solidarités est une initiative du conseil citoyen de quartier, les habitants du Polygone Frébault et le centre social du Polygone-Patronage laïque de Lorient, organisée le samedi 14 mai

« Cette après-midi festive va à la rencontre de ceux qui se mobilisent pour faciliter la vie et donner le petit coup de main qui fait du bien quand on en a besoin, dans le quartier Polygone – Frébault mais aussi dans les autres quartiers lorientais » précise Gaëlle Planchot, directrice du PLL.

C’était l’occasion de rencontrer les représentants d’associations et de structures, telles que le conseil citoyen ; les L solidaires ; les Compagnons bâtisseurs ; les Cuisiniers solidaires ; le Pimm’s, Syklett ; Ti Mouv ; le Garage solidaire ; l’association Solidarité + ; Muriel l’esthéticienne ; Rosine la Couturière ;  l’atelier bricolage et informatique ; la fabrique de Malo… Les enfants n’ont pas été oubliés avec un atelier perle, la Ludomobile et des structures gonflables ! Merci à Jacques pour l’ambiance musicale et aux chanteurs de passage (voir une vidéo)

A voir aussi, un reportage photo de Erik (cliquer ici) et bientôt un article de Hugo, stagiaire au PLL qui présentera toutes les associations…

Breizh Hackathon No-code et Solidaire

A Lorient  du 13 au 15 mai, lancement du deuxième hackathon no-code solidaire, les 13 et 15 mai à Lorient

Trois jours pour aider des projets solidaires bretons (et au-delà) à réaliser leur site web, leur application mobile ou encore leurs outils internes.

L’objectif : leur permettre de s’équiper numériquement, afin de décupler leur efficacité quotidienne et de mener à bien leur projet à impact !

Il est toujours possible de s’inscrire sur https://breizh-hackathon.bzh

C’est à La Baleine Déshydratée (Cité de la Voile Eric Tabarly), un bar connecté et engagé sur les sujets liés à l’océan

Organisation : www.nocodeforgood.fr

Découverte de l’impression 3D au Fab Lab

Après une découverte du Fab Lab en avril 2021 (lire l’article), un premier stage était organisé pour maîtriser les bases de l’impression 3D (importer une pièce, choisir les paramètres d’impression, vérifier le bon fonctionnement de la machine).

Nous avons donc découvert l’imprimante 3D Open source Prusa i3 et le logiciel de modélisation de la pièce 3D avant impression PrusaSlicer basé sur le projet open-source Slic3r. Léo, le fabmanager  nous a aussi initié à la bibliothèque d’objets Thingiverse.Nous sommes à présent en mesure de venir au Fab lab en autonomie imprimer des objets 3D !

On méditera la conclusion de notre formateur pour qui la meilleure impression est celle que l’on n »a pas besoin de faire, en référence à la surproduction d’objets en plastique : Ne pas imprimer n’importe quoi ! L’impression trouve toute son utilité pour réparer des objets. Il est possible de scanner des pièces cassées ou les dessiner pour les imprimer..n’hésitez pas à contacter Léo !

Plus d’infos sur le Fab Lab du pays de Lorient : https://fablab-lorient.bzh

Visite de l’expo Vivian Maier à Quimper

Sortie photo à Quimper sur les pas de Vivian Maier (1926-2009), d’origine française et austro-hongroise, née à New York. Dans sa jeunesse, elle séjourne à plusieurs reprises en France. C’est à l’âge de 25 ans qu’elle devient gouvernante d’enfants à New York, puis à Chicago jusqu’en 1990. Elle meurt dans la pauvreté et la solitude au printemps 2009.

Son corpus photographique est découvert à la fin 2007 par John Maloof, agent immobilier qui décèle alors les qualités de l’artiste, restée anonyme toute sa vie. Peu à peu se dévoile un œuvre incroyablement riche et original constitué de plus de 120 000 images photographiques, de films super 8 et 16 mm, d’enregistrements divers, de photographies éparses et d’une impressionnante quantité de pellicules non développées.

Vivian Maier est devenue, malgré elle, l’une des plus grandes photographes de la « street photography » au même titre que Diane Arbus, Robert Frank ou encore Helen Levitt ou Garry Winogrand. Plus d’infos

Josiane

Erik

Olivier

Nicolas

Belle météo pour visiter Quimper, ville classée ville d’art et d’histoire, où il fait bon vivre ! Plus d’infos sur Quimper 

On en a profité pour visiter  le Musée des Beaux Arts…La collection couvre plus de cinq siècles de création artistique européenne. On  traverse les époques et les grands mouvements de l’histoire de l’art ! Plus d’infos sur le Musée

 

Les secrets de fabrication d’un disque

On écoute tous de la musique sur cd, vinyle, à la radio ou sur internet, mais savez-vous quel est le parcours pour les musiciens avant de sortir un album ?

Rencontre avec Stéphane Marrec, contrebassiste du Oulala Jazz band et avec Grégory Le Pogam, formateur à La Raffinerie Sonore

Les étapes d’un son :

Enregistrement : prise de son avec ordinateur/ carte son et micro /placement de micros / relations humaines

Edition : instrument par instrument (recalage, découpage, collage)

Mixage : instrument par instrument : réarrangement ( travail avec les effets (reverb – spatialise, compressseur – dynamiser, jouer sur la stéréo/mono), équalisation et nettoyage de chaque piste si besoin.

Mixage (suite) : Chaque instrument doit trouver sa place, en symbiose les uns par rapport aux autres. Aussi en fonction des codes du style musical.

Mastering : finalisation du mixage sur une piste générale de tous les instruments.

– Travail de dynamique de son : équalisation, compression tout en respectant un volume général d’écoute. Normalisation

Pressage

En complément remercions Jamy pour ses explications sur le son !

Plus d’infos la physiologie de l’oreille !

+ 8 règles d’or pour protéger vos oreilles et testez vos connaissances sur l’audition

C’est Possible ! n°23 est sorti !

Le nouveau C’est Possible !* sur le numérique est sorti, cliquer ICI pour le télécharger

Ce numéro spécial revient sur plusieurs expériences du réseau en lien avec les transitions numériques.

Et comme d’habitude retrouvez vos rubriques préférées: des initiatives positives ici & ailleurs, des jeux, outil d’animation, portrait…

* journal de la Fédération des Centres Sociaux de France

Dis…c’est quoi…le numérique libre ?

Dans le cadre de Libre en fête 2022, découvrez une série de BD, pour expliquer le numérique Libre simplement aux (grands) enfants.  Tous les vendredi, un nouvel épisode ! Images par Simon « Gee » Giraudot réalisé grâce au Générateur de Geektionnerd. Licence Creative Commons BY-SA © arpinux@2021-2022

 

Dis … c’est quoi un Ordinateur ?

Dis … c’est quoi un Disque Dur ?

 

Dis … c’est quoi un Périphérique ?

 

GrHandiOse, la communauté handis/valides

Cette communauté collaborative veut développer l’entraide et la confiance avec une plateforme web pour partager ses expériences du quotidien et demander des conseils…

A l’initiative du projet, Mélanie, paraplégique depuis 20 ans suite à un accident de la route, fort de son expérience et surtout de ses rencontres, rêve à travers une communauté de fédérer et mutualiser les moyens, compétences et expériences au bénéfice de tous, propice à l’épanouissement et au bien vivre ensemble.

Le mot d’ordre GrHandiOse : « Ensemble, valorisons les initiatives positives, favorisons les rencontres, et révélons le potentiel qui est en nous. »

Le projet de plateforme web sera un outil pour le mieux vivre ensemble et permettra à tous de développer son pourvoir d’agir ! L’association a besoin de fonds pour concrétiser son rêve de site collaboratif. Vous pouvez aussi apporter votre aide grâce à vos avis, vos compétences…Plus d’informations pour soutenir ce projet

L’association GrHandiOse est partenaire du Projet HIT (Handicap Innovation Territoire) de Lorient Agglo (56) et son centre d’innovation CoWork’HIT, un incubateur de projets avec une démarche forte de co-conception avec les usagers.

L’assemblée générale aura lieu le 23 avril au centre mutualiste de Kerpape.

Contact > Téléphone : 06 09 77 67 05 / Email : contact@grhandiose.com

Suivez GrHandiOse sur www.grhandiose.com et les réseaux sociaux : facebook / instagram