Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme

 

Le 02 avril est la journée mondiale de sensibilisation à l’autisme. C’est en décembre 2007 que  l’Assemblée générale des Nations Unies, à l’initiative de l’Etat du Qatar, a proclamé le 02 avril Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme. Cette journée a pour but d’informer sur les réalités de ce trouble du développement et interpeller le grand public sur une question de société.

A cette occasion, chacun est invité à porter du bleu, en gage de soutien à la cause.

 

#TousEnBleu !  #LightItUpBlue

L’organisation américaine Autism Speaks  invite tous les pays du monde, la nuit du 1er au 2 avril 2021, à “illuminer en bleu” (Light It Up Blue) les monuments, hôtels, complexes sportifs, les musées, les ponts, les commerces et autres bâtiments…

Chacun peut s’habiller en bleu, porter un ruban bleu… c’est un  geste simple et symbolique pour  l’acceptation de la diversité. On peut également ajouter un décor bleu sur sa photo de profil des réseaux sociaux ou partager le hastag #TousEnBleu ou  #LightItUpBlue.

Qu’est ce que l’autisme ?

C’est un trouble envahissant du développement qui affecte les fonctions cérébrales.

On parle souvent d’autisme mais en fait il est plus approprié de parler de trouble du spectre de l’autisme car il n’y a pas un mais des autismes, c’est un trouble varié et évolutif.

Il y a 3 troubles principaux :

  • anomalies de la communication orale et/ou non verbale
  • anomalies des interactions sociales
  • Centres d’intérêts restreints

Un autiste n’a pas de caractéristiques physiques qui le distingue des autres. Les parents d’enfants présentant ce type de troubles rencontrent beaucoup de difficultés notamment pour l’établissement du diagnostic et la mise en place d’une prise en charge efficace.

Une petite vidéo pour mieux comprendre l’autisme , cliquez ici.

Quelques chiffes …..

En France, les troubles du spectre de l’autisme (TSA) représentent entre 0,9 % et 1,2 % des naissances, soit environ 7 500 bébés chaque année. Il y a environ 100 000 jeunes de moins de 20 ans et près de 600 000 adultes sont autistes en France.

L’autisme touche 1 personne sur 150 dans le monde.

L’autisme touche 3 garçons pour une fille.

80 % des enfants atteints d’autisme en France ne sont pas scolarisés.

Redonnez de l’attractivité à la pointe de la Perrière

La quartier de la Perrière était à une époque très dynamique, foisonnant de monde.

Cette énergie revient doucement avec de nombreux restaurants qui s’installent, des lieux comme “La Colloc” ou “chez Finette” qui attirent. L’économie du monde maritime reste toujours dynamique pour la ville, mais mériterait d’être plus connue.

Malheureusement, un monument de l’Histoire de Lorient s’apprête à disparaître, à l’extrémité de l’avenue de la Perrière, visible au loin depuis le début de la rue de Carnel.

Notre association propose une reconversion de ce bâtiment, jamais étudiée à ce jour, car la démolition a toujours été la seule option.

Dans notre projet, le bâtiment accueillerait au rez de chaussée, les activités liées au port de Pêche, comme précédemment. Dans les étages, des espaces pour des associations lorientaises en lien avec le caractère maritime, mais aussi culturel. Des espaces dédiés à des entreprises spécialisés dans la recherche et le développement du domaine maritime (commerce, transport, navigation, nautisme, pêche…). Des espaces dédiés à des formations spécifiques aux métiers de la mer, depuis la pêche, jusqu’à la dégustation, en passant par la transformation, commercialisation…
Enfin, le dernier étage sera pour tous les lorientais, ils pourront contempler les environs, en dégustant les produits de la mer, mais aussi de la terre, puisqu’ils pourront contempler l’horizon à 360°C, le scorff, le blavet, le Ter, la Terre, la MER !!

Pour voir ce projet aboutir, aidez-nous à financier nos actions de communication, de préfiguration, de recherches :
https://kengo.bzh/projet/3049/je-fonds-pour-ma-glaciere

A la découverte de Soleil Levant Aide Humanitaire.

Cette association a débuté son activité en 1994 à Lorient en organisant des voyages culturels à travers le monde (+ d’infos). Depuis quelques années, l’association soutient des projets éducatifs et sanitaires. “Dans nos derniers voyages, nous avons surtout aidé des écoliers de régions très pauvres au Myanmar, au Cambodge ou au Laos, en leur achetant sur place du matériel scolaire. A Bethléem, nous aidons également un orphelinat où Sœur Sophie accueille des petits Palestiniens.” m’explique Albert Longuier, président de l’association.

Soleil Levant Aide Humanitaire (SLAH) est reconnue d’intérêt général en 2016 et patronnée par la Commission Nationale française pour l’UNESCO, elle finance ses actions solidaires par des dons et avec une Maison d’hôtes solidaire à Groix (+ d’infos) :

En 2020, Albert Longuier a écrit un livre, De Groix à Bénarès, pour raconter les activités des quatre dernières années mais aussi pour rendre hommage à Babeth Coste de Geyer, infirmière dans un dispensaire de Bénarès dont l’association paie le loyer. “C’est aussi une poète, elle a une finesse d’écriture remarquable et je voulais la mettre en lumière.” précise l’auteur. Le livre est disponible pour 20 €, n’hésitez pas à les contacter pour vous le procurer.

L’année dernière, SLAH a permis la construction d’une école à Pothuvai en Inde. « En 2021, nous construirons des sanitaires et nous financerons le matériel pour un laboratoire. Le collège va pouvoir demander l’agrément lycée, on va pouvoir proposer aux élèves d’être aidé par Soleil Levant pour faire des études supérieures »  précise Albert Longuier.

Depuis 2020, l’association développe des projets sociaux en partenariat avec l’Hôpital du Scorff, l’Abri Côtier à Quimperlé qui lutte contre les violences conjugales, les Restos du cœur (produits d’hygiène.), la Croix-Rouge, les Blouses Roses…N’hésitez à rejoindre l’association qui a besoin de forces vives !

Vous pouvez aussi les aider en en faisant un don ou en passant des vacances sur l’île de Groix dans la Maison d’hôte solidaire ! (+ d’infos)

Soleil Levant Aide Humanitaire (SLAH) sur le web : voyages-soleil-levant.fr  et Facebook

Contact : voyages.soleil.levant@wanadoo.fr / 06 08 84 75 68

Sur la Route 56 des Transitions

En 2021  Morbihan En Transition part sur la route et sur les réseaux sociaux ! A la rencontre des habitants du Morbihan qui proposent déjà des solutions qui marchent…

Prochaine étape en ligne avec des tables rondes les 2, 4, 9 et 16 février à 20h30 avec des grands témoins qui  rapportent comment ils font bouger leurs territoires !

Inscriptions sur www.morbihanentransition.bzh et sur la page www.facebook.com/Morbihanentransition

Des nouvelles du Self-Garage Solidaire

Des nouvelles de Frédéric Rastelli, habitant du quartier, créateur de l’association Self-Garage Solidaire du Pays de Lorient. Nous l’avions rencontré en 2017, 2018 et 2019 pour suivre ce projet. Frédéric nous donne des nouvelles en cette début d’année 2021 :

“L’association Self-Garage Solidaire du Pays de Lorient a été créée le 6 janvier 2016. Ce projet, accompagné par l’incubateur TAG 56, a été mûri pendant deux ans et élaboré pour obtenir les autorisations d’exploiter. En février 2018, grâce à un financement participatif et un prêt du conseil régional de Bretagne et de France Active, nous avons pu acheter du matériel et louer un local. Avec l’aide de nombreux bénévoles, nous avons équipé le garage qui deviendra le premier self garage associatif du Morbihan. Tourné résolument vers le partage de savoirs, la convivialité, la prise d’autonomie et la solidarité, le Self-Garage Solidaire est un maillon essentiel de la mobilité durable et inclusive sur le pays de Lorient. L’association, avec plus de 1300 adhérents, est aujourd’hui un acteur identifié à la fois par des bénévoles, usagers et des partenaires qui ont su lui faire confiance.

Après 3 années de fonctionnement, une nouvelle page de l’histoire du garage est en train de s’ouvrir avec pour objectif d’affirmer plus fortement sa mission d’intérêt général, en élargissant davantage ses modes d’intervention en faveur des personnes en précarité de mobilité, mais également de l’insertion et du retour à l’emploi des jeunes et des publics fragiles.

Ces perspectives de développement à l’horizon 2025 seront possibles grâce au soutien et à la confiance de partenaires privés et publics.”

Frédéric Rastelli

L’association lance un appel au don et vente de véhicules :

Grâce à des dons ponctuels de généreux propriétaires, Self-Garage Solidaire remet des véhicules en état et les revend au prix des réparations (entre 700 € et 2000 €). Surveillez la page dédiée sur leur site internet.

L’accès au garage est conditionné obligatoirement à une adhésion annuelle de 20 €.

3 tarifs sont ensuite appliqués en fonction de la supervision souhaitée :

• Location d’un pont élévateur + outillage en autonomie totale : 30 €/heure.

• Conseils du mécanicien : Gratuit

• Prise en charge totale du véhicule par un mécanicien : 50 €/heure

 

Télécharger la nouvelle plaquette de présentation en cliquant ICI

Le site de l’association : www.sgs-lorient.com

Projet Horizons : naviguer et partager

A la rencontre du projet Horizons avec Nicolas (animateur multimédia), Isabelle et Alain (adhérents du centre social PLL). Nous sommes allés à bord du voilier nommé CARMINA ancré à Lorient dont la barre est tenue par Yorick accompagné de son équipage et famille (Vanessa et leurs matelots qui grandissent à bord, Lou et Peyo).

Vous vous dites que c’est bien beau, mais concrètement c’est quoi le projet Horizons ? En quelques mots, c’est une association qui à pour but de sensibiliser petits et grands sur les écogestes afin de préserver la biodiversité de nos belles côtes.

Carmina partira faire un tour de France 2021 en 24 étapes afin de rencontrer les collectivités locales (élus, plaisanciers, commerçants, grand public…), pour sensibiliser et comprendre les problématiques liées à la gestions de nos déchets.

Avec à son bord, plusieurs outils pédagogiques ludiques, tels que des contes et Kamishibaï (théâtre narratif sur papier) , chasse aux trésors et “escape game”, l’équipage met en avant la règle des 5R (Refuser, Réduire, Réutiliser, Recycler, Rendre à la Terre).

N’hésitez pas à leur rendre visite et à participer comme nous au jeu d’énigmes sur le thème des écogestes ou à les inviter !

Plus d’informations sur leur site internet et Facebook :

www.projet-horizons.fr

www.facebook.com/ProjetHorizons

Aide à la mobilité avec Ti’Mouv

Vous êtes en recherche d’emploi ou de formation, vous avez des difficultés à connaître l’ensemble des modes de déplacements disponibles sur votre zone de prospection ? Ti Mouv’ vous propose des accompagnements à la mobilité et  développe des solutions de mobilité.

Conduite par un Comité de pilotage (regroupant l’ADAPEI, Emmaüs Action Ouest, EPI 56, le Conseil de Développement du Pays de Lorient), la plateforme Mobilité Ti Mouv’ est portée par Optim-ism et La Mission Locale du Pays de Lorient.

A ce jour, Ti Mouv’ propose :

  • le bilan de mobilité : permettant de mieux comprendre votre mobilité, d’en échanger avec d’autres personnes et d’envisager des pistes d’actions personnalisées avec une conseillère en mobilité ;
  • des ateliers de mobilité : pour vous aider à mettre en œuvre votre plan d’action (ex. : Se déplacer en transport en commun ; Utiliser les outils numériques de la mobilité ; Construire mon budget mobilité, Se préparer au passage d’un permis…) ;
  • des solutions de mobilité : 5 scooters 50cc électriques, deux voitures et bientôt un quadricycle à moteur.

Plus d’infos sur le site d’Optim’ism

Lorientraide des Quartiers : la Solidarité

Lorientraide des Quartiers est née en septembre 2020 de la volonté d’agir de quelques copains habitants du quartier de Kervénanec à Lorient.

Depuis, l’association s’est développée très rapidement et a attiré des personnes de tout âge ( le plus jeune a 13 ans) et de tous horizons .

Actuellement, l’association compte une quarantaine de membres actifs et est composée à 70 % de femmes.

Tous les membres se retrouvent autour d’objectifs communs : donner de l’espoir, améliorer le vivre ensemble, retrouver de la solidarité dans les quartiers de Lorient, permettre aux habitants d’échanger, permettre à chacun d’agir pour changer les choses et développer  l’éducation populaire.

Comme le disent, Abdelmagid, Amine, Rony, Gorgui et Karim , ils sont là pour compléter les associations existantes.

La paperasse, les différentes démarches à effectuer peuvent dissuader certaines personnes de faire appel aux organismes connus. D’autre part, certains demandeurs ne répondent pas aux critères financiers ou autres pour bénéficier des aides existantes et sont donc exclus du système.

Lorientraide veut  venir en complément des aides existantes, faciliter les relations mais également orienter les personnes vers le bon interlocuteur, associations ou institutions.

Ils veulent mettre en place des actions sur le long terme et ne pas être juste une étoile filante dans la vie associative lorientaise.

La conjoncture économique difficile renforcée par la crise sanitaire a augmenté sérieusement la précarité. Il fallait répondre aux situations de grande urgence rencontrées par de nombreuses personnes et familles. Le besoin est là , et Lorientraide tente d’y répondre. Ils sont eux mêmes surpris par l’ampleur de la demande malgré l’existence de plusieurs organismes sur la région lorientaise.

Ils occupent le terrain  dans plusieurs quartiers de Lorient  notamment  à Frébault, Bois du château , Kervénanec ,  …. .

Des jeunes, habitants dans chacun des quartiers, sont impliqués dans l’action de la jeune association, le but faire agir les jeunes pour leur quartier.

Des collectes sont lancées à la sorties de quelques supermarchés lorientais ( Netto, Ta2b ), la solidarité a très vite fonctionné.

Des produits alimentaires mais aussi d’hygiène sont ainsi récoltés chaque semaine puis distribués à une vingtaines de familles en souffrance.

Des cagettes sont également installées dans chaque quartier  avec comme principe : si tu peux tu mets, si tu ne peux pas tu prends.

La réalité  les a pourtant récemment rattrapé lorsque leurs demandes d’organiser des  récoltes à la sortie de certains  supermarchés ,  leurs ont été refusées car il n’avaient pas les autorisations nécessaires, les démarches sont donc en cours pour ré.

Soutenue par la directrice de Carrefour Lorient dans son action , la jeune association lorientaise devrait début 2021 , y organiser des récoltes de denrées alimentaires et de produits d’hygiène.

La jeune association a rencontré les équipes des centres sociaux de Lorient et travaille avec chacun d’eux sur les quartiers.

Lorientraide s’associe à la Maison pour Tous de Kervénanec tous les lundis et mercredis pour des distributions de crêpes solidaires et participe également à la distribution Des boîtes de Noël de Lorient aux familles ou personnes dans le besoin.

Leur besoin : un local, pour stocker les denrées récoltées et les dons mais également pour recevoir les familles ou personnes pour des échanges, des rencontres. Un rendez-vous est prévu début d’année avec Lorient Habitat.

Leurs projets :

  • Un travail avec la Mairie pour mettre en place un dispositif permettant aux jeunes de financer leur permis en échange de travail dans les services municipaux.
  • Le développement d’un accompagnement scolaire pour renforcer celui des centres sociaux qui pour certains se voient obligés de refuser des enfants : l’association compte parmi ses membres des étudiants et professeurs prêts à donner de leur temps.
  • Sur Kervénanec : redynamiser le Folclo, développer le sport et les activités sportivesen général notamment en direction des jeunes.

Pour tous ceux qui sont dans le besoin , qui ont besoin de quoique ce soit, n’hésitez pas à les contacter au 07.69.04.29.71 ou 06.21.86.36.87 ainsi qu’en message privé via leur compte Facebook Lorientraide des Quartiers .

Important !!!  Pour toute demande d’aide, laisser bien sur le répondeur ou par  sms vos coordonnées

 

Les Boîtes de Noël de Lorient

Les temps sont durs en période de confinement. C’est le moment où jamais de se serrer les coudes et de prendre soin les uns des autres. La solidarité s’organise pour apporter un peu de chaleur et de réconfort aux personnes dans le besoin. En plein covid-19,  de nombreuses personnes dans toute la France participent à un projet solidaire pour les fêtes de fin d’année :  des boîtes cadeaux conçues pour les plus démunis :  Les boîtes de Noël.

Le principe est de mettre en place des boîtes pour Noël pour les plus défavorisés : une boîte de chaussure standard qui est garnie d’un produit de beauté ( dentifrice, parfum, ….), d’un truc chaud, (écharpe, gants, …), d’un petit mot ( une carte, un dessin, ..), d’un loisir (un livre, une BD, ..) , et d’un truc bon.
Il faut juste préciser sur la boîte si c’est pour un homme ou une femme et la customiser un peu .

Mais Comment sont nées les boîtes de Noël ?

Le projet initial né à Pontarlier et a lancé par Mélanie Dulize sur le groupe Facebook  Comme une envie de vivre autrement (Franche-Comté) a pris de l’ampleur  : plus de 150 points de collectes sont disponibles en France, en Belgique et en Suisse. Le principe d’offrir aux plus démunis au lieu de recevoir donne un tout autre aspect aux traditions de Noël

Les boites de Noël de Lorient

À Lorient ,  un groupe Facebook , reprenant l’initiative nationale, a été lancé dimanche dernier.
Pour la petite histoire , il y a quelques jours Éloïse, lorientaise de 35 ans  cherchait un point de collecte sur Lorient pour y déposer sa boîte. Elle a eu beau chercher partout sur les réseaux impossible de trouver une association.
Et puis sur un groupe Facebook, elle tombe sur une petite annonce rédigée par Thérèse, jeune retraitée nouvellement arrivée sur Lorient,  qui quand à elle cherche un binôme pour pouvoir lancer l’idée à Lorient.
Un  message et un appel téléphonique  plus tard, l’aventure  commence.
LES BOÎTES DE NOËL DE LORIENT   sont nées. Le groupe prend rapidement de l’ampleur puisqu’il
compte à ce jour plus de 1200 membres.
Thérèse et Éloïse se sont rencontrées mardi pour la première fois, elles sont elles-mêmes surprise par leur succès et décrivent cette fabuleuse expérience ainsi : “Une vraie aventure !! ” ” un job à plein temps ” ” Les gens sont hyper réactifs.”
Les boîtes de Noël  seront distribuées par le Samu social en lien la Croix-Rouge française – Pays de Lorient  et lorientraide des quartiers .

Plusieurs points de collecte pour Lorient et les villes alentours existent, ils sont mis à jour régulièrement. Les dépôts peuvent se faire jusqu’au 15 décembre.

⚠️ Liste des points de collecte ⚠️
Les bénéficiaires sont en grande partie des hommes, environ 2/3 d’hommes pour 1/3 de femmes… donc il  faut plus de boîtes hommes ou idéalement des boites mixtes.
Des boîtes à chaussures vides sont recherchées également.