Invisibles – Les travailleurs du clic

Invisibles – Les travailleurs du clic : une série documentaire de 4 épisodes de 26 mn réalisée par Henri Poulain, écrite par Julien Goetz et Henri Poulain d’après l’expertise éditoriale d’Antonio Casilli, produite par StoryCircus avec la participation de France Télévisions.

Partez à la rencontre de ceux qu’on ne voit plus ou dont on ignore même souvent l’existence. Auto-entrepreneurs, précarisés, mal payés, producteurs et productrices permanents de données – cet or numérique – accaparées par les plateformes, réduits au silence par des contrats absurdes, leurs histoires et leurs quotidiens parlent de notre réalité, de sa face cachée.Réseaux sociaux, commandes à distance, recherches multiples… Comment se passer de ces applications qui rythment notre quotidien et facilitent nos existences ? De Uber Eats à Facebook en passant par Google…

#1 Roulez jeunesse
Coursiers à vélo, en scooter ou en voiture pour une plateforme de livraison de repas à do­micile. De l’autre côté de nos applications, ces travailleurs du clic se démènent pour satisfaire nos besoins.

Mouvement “Youth for Climate”

L’Université Populaire du Pays de Lorient (UPPL) dans le cadre de son cycle “Et la planète ?” propose à trois jeunes étudiant.e.s de Youth for Climate de faire une sensibilisation au réchauffement climatique, jeudi 20 février, 18h30, salle audio à la cité Allende.

Plus d’informations sur www.upplorient.fr/youth-for-climate

Avoir 15 ans en Bretagne

Une collection de reportages radiophoniques produits par la Corlab, coordination régionale des radios associatives, portraits d’adolescents qui donnent à entendre la parole d’une génération.
“Avoir 15 ans c’est souvent être en pleine évolution de son rapport au monde. L’adolescent navigue entre l’enfance et le monde des adultes. À la recherche de son identité, il vit une période d’ajustements : construction de l’identité sexuelle, perte des idéaux infantiles, éloignement du milieu familial, apprentissage de l’autonomie, expérimentations et comportements à risques… Comment notre territoire influence-t-il la construction identitaire de l‘adolescent et comment conditionne-t-il son quotidien ?”
3 des 6 épisodes sont en écoute sur KuB, le webmédia de la création tous azimuts.

Groix à travers le temps et l’espace

 

Une île aux 1000 merveilles connues ou méconnues : L’île de Groix

Origine :

Située au sud de Lorient en Morbihan, cette île de 8 km sur 3km , a connu des bouleversements et des mouvements sur la croûte terrestre très importants au cours des milliards d’année du globe. Quand la Terre n’avait que deux continents Laurasie et le Gondwana, il est question d’un morceau de terre qui se détache du sud. Puis au gré des mouvements des continents et de la croûte terrestre, le bloc de roches est remonté peu à peu vers le nord. Quand cela devint possible, ce bloc finit par se rapprocher de ce qui sera la future Europe, il se rattacha un temps à l’Espagne, avant d’être lié à la Bretagne.

Géologie de Groix

Grâce à son histoire rare, l’île de Groix possède une richesse incomparable roches et minéraux. En effet, notamment sur le côté est, on trouve par exemple, un minerai très rare et unique en Europe, qui est incrustée dans les roches locales. En effet, le grenat, un minerai rouge brun et de forme géométrique est présent soit incrusté dans les roches de l’île, soit sous forme de sable rouge.

Une roche est aussi courante sur l’île. C’est le cas du schiste bleu ou glaucophane.

Géographie de l‘île

La plage convexe de Groix au nord nord est de l’île, ou la plage dite des grand sables

Le cas est unique en Europe, selon la maison de la réserve de Groix. De plus, au gré d’un croisement de deux courants marins venant de deux angles différents : l’un venant du nord-ouest, l’autre du sud-ouest, cette plage est mouvante et a entre 1984 et 2020, évolué vers le nord et passé la pointe de croix, et se dirige vers Port Mélite.

De plus, cette plage, comme sa voisine à l’est, est caractérisée par la présence de sables rouges issus de l’île. Ce qui contraste avec les autres plage de l’île.

 

La faune et la flore de l’île

Tout d’abord, quand on se promène sur l’île, et en particulier à l’est, on peut croiser de nombreux lapins, qui peuvent à certaines périodes de la journée atteindre un nombre impressionnant au km², comme 250 croisés en 10 min.

Par ailleurs, il existe deux types de réserves naturelles à Groix. L’une est située au sud-est entre la pointe des chats, et Locmaria, au sud. C’est une réserve double, géologique et ornithologique. L’autre est une réserve uniquement ornithologique et est basée dans l’ouest de l’île. Elles permettent la reproduction d’espèces rares.

La flore est aussi protégée à Groix pour les sites protégés.

Légende de l’île

Le nom même de l’île pourrait être en lui même avoir deux sens :

L’île de la sorcière parce qu’on dit qu’à Quelhuit, une druidesse aurait habitée pendant des années.

Par ailleurs, deux poésies parlent des îles bretonnes en faisant rimer Groix avec joie et croix.

Histoire de l’île

Préhistoire

Sur l’île, on recense des dolmens et des menhirs, preuves que cette île fut habitée dans cette période.

Antiquité :

Il existe au sud ouest de l’île un camp dit Romains, au lieu dit Kervedan, C’est en fait un camp gaulois qui date de l’âge du fer.

Moyen-Age :

Il semble que cette île dépende au Moyen Age de la Seigneurie d’Hennebont, Kemenet-Héboé,

A cette époque, l’île est divisée en deux moitiés : à l’ouest Piwisy (prononcer « puisi »), à l’est Primiture (prononcer « prumtur »), L’une est plus habitée que la seconde plus verdoyante.

L’île est aussi connue pour être le lieu d’une originalité  historique. Au Moyen-âge, les vikings sont passés par Groix comme dans l’ouest de la France. Et un chef y a été non pas incinéré comme c’est le cas de nombreux viking en Europe mais enterré dans sa barque avec un chien et quelques oiseaux dans un tumulus au sud de l’île à Locmaria. Il était entouré de différents objets d’époques.

Époque Moderne :

Suite à des attaques de toutes sortes en sud Bretagne, des forts furent construits sur l’île, ils sont au nombre de trois. Il y eut aussi cinq batteries et cinq redoutes.
L’un des fort situé a la pointe de la croix. C’est le Fort Surville créé en 1745,

Situé à 49 m au dessus des hautes eaux, la fortification occupe les lieux dès 1745. Son enceinte polygonale voire arrondie est complétée par la suite de casemates et de phare.

Époque Contemporaine :

Passé la Révolution, qui a peu touché l’île de Groix, l’époque suivante amène à l’île une période basée sur le développement de la pêche et notamment de la pêche saisonnière de sardine et plus fortement au thon, qui laisse une curiosité au sommet de l’église de Port Tudy, un thon :

 

Source : Maison de la réserve de Groix

Crédit photos : Wikipédia

Irina Dachta à la Balise

Marie BOUT vient présenter son spectacle à la Balise le 15 février 2020. A la suite de cette représentation nous aurons le plaisir de partager des préparations réalisées par les bénévoles du centre social du Polygone PLL.

8€ par adulte et 5€ par enfant. Spectacle à partir de 11 ans. Possibilité de faire garder les plus jeunes. Réservations : 02 97 83 69 64

Expo photos de Vincent Lion

Bonjour,

La photo est pour moi une passion qui est devenue métier par la suite. Cet outil créatif est un moyen d’expression et d’échange avec l’humanité. Je touche à plusieurs domaines photographiques. Mon but est de réaliser de belles image issues de mon imagination et mon inspiration par l’intermédiaire de différents Arts (musique, cinéma, peinture, cuisine etc). Je me plais à voyager et échanger avec des lieux et des personnes que je ne connais pas.

J’ai commencé mon art de l’image fixe par la photo de paysage en Bretagne et des balades dans le monde. Par la suite, je me suis essayé à événementiel (festivals les pieds dans la vase à Kervignac puis le festival Tomahawk à Querrien). Quelques mois après je me suis mis à mon compte où je réalise des portraits et mises en scènes extérieures, des mariages et aussi des paysages. A compter de l’année 2020 je propose des sorties photo pour initier et apprendre les bases de la photos en extérieur dans le secteur Lorient.

A bientôt et bonne visite

Contact : Facebook

 

Léo Garré, bénévole depuis 52 ans

Léo a la fibre artistique. Couturière de métier, Léo pour ses loisirs s’essaie à la poterie, à la peinture sur soie et enfin à l’atelier vannerie qu’elle anime maintenant depuis 52 ans du haut de ses 97 ans…La pratique de la gymnastique pendant 30 ans au centre social est le secret de sa santé nous confie t-elle…Elle a connu l’ancien centre social avant sa reconstruction en 1993 et près de 5 responsables ! L’atelier était plus isolé que par le passé dans la la salle informatique, plus de liens se nouent dans la salle polyvalente.

A ses débuts dans les années soixante, la vannerie était à la mode, il y avait 2 rendez-vous…Depuis 3 ans, la vannerie connaît un renouveau, cet artisanat intemporel est dans l’air du temps, du faire par soi-même ! Léo transmet l’art de tresser des fibres végétales avec passion et nous rappelle que dans le passé, les agriculteurs savaient tous créer des paniers, qu’il transmettaient par besoin : “Le van était un outil agricole dont les paysans se servaient pour nettoyer les céréales, pour les « vanner ». Son origine est aussi vieille que l’agriculture, c’est-à-dire le Néolithique”. Source

Exemple d’étapes de fabrication :

Plus d’infos sur la vannerie : https://fr.wikipedia.org/wiki/Vannerie

Les aventures du voilier Tara en 2020

©Sacha Bollet

Le voilier Tara continue son épopée en 2020, Paris en vue :

En effet, après l’hiver 2020, et avant de nouvelles aventures, durant cette nouvelle année qui célèbre la biodiversité, Tara va se rendre à Paris, du 29 février au 12 avril 2020. Le voilier va s’installer sur les quais de la rive gauche de la Seine.

Le voilier mythique sera visitable les week-end.
Il sera alors possible de comprendre comment s’organise la vie à bord et d’observer le matériel.

« Tara , à la découverte d’un nouveau monde, l’océan »

C’est une exposition qui sera installée dans quatre containers. Le public y découvrira les quatre missions de la Fondation Tara Océan.

Puis ce sont des moments très importants qui vont s’enchaîner, avec des participations à des réunions internationales. Le voilier Tara se rendra sur place à chaque fois :

– Objectif Lisbonne, se déroulera la Conférence des Nations Unis sur l’océan du 2 au 6 juin 2020.
Elle est consacrée au objectifs de Développement durable de l’ONU.

-A Marseille, du 11 au 19 juin 2020, aura lieu un congrès auquel participeront de nombreux acteurs internationaux. c’est le  Congrès mondial de la Nature, ou l’UICN autrement dit l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature
Tara défendra les aires maritimes, surtout en Antarctique et dans le Pacifique.

Implication de la fondation Tara :

– En octobre 2020, en Chine, ce sera la 15ème Conférence des Parties.
Ce sera en lien avec la conférence de Marseille évoquée précédemment.
Il est question de défendre la biodiversité.

– En mars-avril 2020, a New York, a lieu la quatrième session de la Conférence intergouvernementale sur la biodiversité en Haute Mer (BBNJ).
Le but est de défendre un traité impliquant une très forte coopération scientifique internationale.

 

Faustine Hamoum, plasticienne

Portrait de Faustine Hamoum par Mikhael Brun

Née à Nantes en 1981, Faustine Hamoum vit et travaille à lorient. En 2006, elle obtient le Diplôme National d’Art Plastique (ESA Lorient) option communication. En 2008, le Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique (ESA Lorient), option Art. En 2009, le Post-bac Certificate, de la Pont-Aven School of Comtempory Art. Depuis 2010, Faustine enseigne les arts plastiques…

Site web : http://faustinehamoum.com

Inspiration maritime

Nouvelle membre du club photo de l’espace multimédia, Corinne nous présente une série de photos de notre environnement lorientais…

La nature l’inspire, elle n’oublie jamais son appareil photo lors de ses randonnées. Capter la mer sauvage, un oiseau dans un buisson, un chien qui court sur la plage avec une belle lumière et de belles couleurs suffit à son bonheur !