Où sont les filles de Kerihouais ?!? En mer !!!

Mercredi dernier à l’Embarcadère, dans le Foyer du Jeune Travailleur, rue Amiral Courbet à Lorient, le livre « Au delà de la mer » était présenté devant un public très intéressé par l’évènement. L’ambiance était excellente.

« Au delà de la mer » a été écrit collectivement par un groupe d’habitantes de Kerihouais à Hennebont. Elles sont dix jeunes filles qui, pour le projet « Où sont les filles de Kerihouais ?!? En mer !!! » sont montées à bord du voilier de l’association Cordée-Cordage pour un périple en mer. Un dispositif porté par la Ligue de l’enseignement a permis à ces adolescentes de découvrir le monde de la voile. Dans le cadre du festival Les Aventuriers de la Mer, les jeunes filles ont présentent le film qu’elles ont réalisé lors d’un atelier avec Julien Scheidle de l’association J’ai vu un documentaire.

Le livre et le film, qui découlent de cette aventure, montrent en même temps leur découverte de la mer et de leur passage à l’âge adulte. Soutenues par la chargée de projet Libéra Berthelot, l’écrivaine publique Marie Fidel et l’artiste Liz Hascoët, les jeunes racontent leur aventure par une série de textes courts illustrés soit par des photos soit par des dessins.

Vous pouvez l’acheter à « la petite librairie » au centre ville d’Hennebont, ou en contactant : cordeecordage@gireg.com / 06 68 50 04 10

Tarif 10€ + frais d’envoi si besoin

Leur film sera projeté au festival du film insulaire à Groix fin août !

« J’ÉCRIS, CAR ÇA LAISSE DES TRACES DE MON PASSAGE, ÉCRIRE, C’EST UN ART, ÇA PERMET DE GARDER EN MÉMOIRE LE PASSAGE DE L’HUMANITÉ. PARFOIS UN DOUX SOUVENIR PARFUMÉ DE FANTAISIE. »

« POUR MOI, L’ÉCRITURE EST UNE OUVERTURE SUR LE MONDE, SUR UN NOUVEL HORIZON. UNE LIGNE À JAMAIS TRACÉE DANS LE TEMPS QUI CONTINUE DE NOUS SURPRENDRE. »

 

 

 

La place des femmes dans l’espace public

A l’invitation de la Maison Pour Tous, La Compagnie le Grand Appétit (Paule Vernin, Cécile Delhommeau et Anthony Pouliquen) anime une semaine d’atelier avec des jeunes et des moins jeunes du quartier, autour du thème « la place des femmes dans l’espace public ». Le tout sous l’œil du réalisateur Emile Rabaté.

En ressort un film entre documentaire et rêve de révolution, un appel à ouvrir les yeux sur le chemin qu’il reste encore à parcourir pour que les femmes ait toute leur place dans l’espace public… à Lorient comme dans le reste de la France !

Film réalisé au printemps 2022 à Lorient, dans le quartier de Kervénanec.

 

Découverte de l’association Trisk’ailes

Isabelle a rencontré Yoann, nouveau chroniqueur sur Lekiosque.bzh, pour découvrir l’association où il est en service civique…

 

Bonjour Yoann

Depuis combien de temps t’intéresses-tu à l’écologie?

Au moins depuis le lycée…

Quel est le nom de l’association  ?

Trisk’ailes.

Est-ce une association locale ? Régionale ? Nationale ?

Elle est principalement locale, basée à Lorient pour le moment mais agit beaucoup en-dehors de Lorient dans le cadre de ses différentes activités.

Est-elle récente ?

Elle a été créée en 2007 sous le nom de Volée de Piafs. Quelques années après, l’association a acquis un centre de soins pour la faune sauvage. En 2021, pour des raisons internes, elle a perdu cette structure. Récemment (mars 2022), elle a changé de noms : Volée de piafs est devenu Trisk’ailes.

Combien êtes vous dans l’association ?

Elle compte deux salariés, et deux personnes en service civique, dont moi plus de nombreux bénévoles

Quel est le sujet principal de ton association?

La protection de la faune sauvage.

Quelles sont les types d’activités?

Actuellement, l’association exerce principalement 2 types d’activités : la médiation et la sensibilisation.

Le but de la médiation est d’apprendre les bons gestes face à la faune sauvage. Cette activité est essentiellement réalisée par une soigneuse animalière, Morgane, qui répond au téléphone à ceux qui trouvent des animaux blessés ou non. ( exemple : oiseau ; si l’aile est blessée ou non, s’il a un autre problème , comme cela arrive pour les martinets , s’il s’est cogné contre une vitre sans pouvoir décoller). Bien sûr, l’aide peut concerner aussi les mammifères, de toutes les tailles. La soigneuse indique si nécessaire les gestes de premiers secours, par un échange de questions réponses sur l’état de l’animal et oriente le découvreur vers le centre de soins le plus proche. L’aide n’est pas forcément utile, laisser l’animal peut être préférable.

La sensibilisation consiste à réaliser des animations auprès de différents publics. Il s’agit aussi bien d’enfants de tous âge que du grand public même si la majorité des animations sont à destination des enfants. Pour les enfants, une des professionnelle, Amélie Boulay, chargée de communication, ainsi que les personnes en services civiques (moi et Iris Rambaud) se rendent dans les écoles primaires, les collèges et les lycées ainsi que les centres aérés. Pour les adultes, on peut se rendre dans des cinémas ou tenir des stands ouverts au grand public (ces stands peuvent également avoir lieu dans des lieux fréquentés par les enfants et les étudiants).

Avez-vous des actualités en termes de sensibilisation ?

Actuellement, de nombreuses animations sont prévues :

– le 22 mai : sortie nature à Guidel le matin et tenue d’un stand pour présenter l’association à Fort-bloqué

– le 25 mai : tenue d’un stand au site « Le petit Paradis » du quartier du Keryado. A cette occasion, on présentera les activités de l’association aux passants mais ce sera aussi interactif grâce à un jeu de société sur plateau principalement destiné aux enfants qui porte sur la vie du hérisson d’Europe et les dangers qui pèsent sur lui. Ce jeu a d’ailleurs déjà été testé avec succès dans le centre aéré de Pont-Avé.

– le 26 mai : réalisation d’un ciné-débat suite à la projection du film documentaire « Birds of America ». La projection aura lieu à 20H30 au cinéma Ti Hanok à Auray et le débat durera environ 1 heure.

– le 1 juin : animation toute la journée dans le centre aéré de Pont-Avé. L’animation s’adressera à 2 groupes différents, un le matin et un l’après-midi, et s’articulera en 2 temps. Dans un premier temps, il s’agira de faire jouer les enfants (environ 8 ans) à un jeu interactif qui s’organise sous la forme d’un diaporama à travers lequel différentes énigmes principalement sur les oiseaux sont posés aux enfants. Dans un second temps, des mangeoires seront distribués aux enfants afin qu’ils customisent. En plus de distribuer des flyers expliquant la bonne utilisation des mangeoires, on les expliquera directement aux enfant.

– le 4 juin : participation aux « Jardins bleus » au parc du Chevassu dans lequel l’association décrira les bons gestes à adopter face à un animal sauvage potentiellement en détresse. (Plus d’infos)

 

Plus d’informations sur l’association : https://triskailes.fr/ et sur facebook et Instagram

 

Fête des solidarités au Polygone

La fête des solidarités est une initiative du conseil citoyen de quartier, les habitants du Polygone Frébault et le centre social du Polygone-Patronage laïque de Lorient, organisée le samedi 14 mai

« Cette après-midi festive va à la rencontre de ceux qui se mobilisent pour faciliter la vie et donner le petit coup de main qui fait du bien quand on en a besoin, dans le quartier Polygone – Frébault mais aussi dans les autres quartiers lorientais » précise Gaëlle Planchot, directrice du PLL.

C’était l’occasion de rencontrer les représentants d’associations et de structures, telles que le conseil citoyen ; les L solidaires ; les Compagnons bâtisseurs ; les Cuisiniers solidaires ; le Pimm’s, Syklett ; Ti Mouv ; le Garage solidaire ; l’association Solidarité + ; Muriel l’esthéticienne ; Rosine la Couturière ;  l’atelier bricolage et informatique ; la fabrique de Malo… Les enfants n’ont pas été oubliés avec un atelier perle, la Ludomobile et des structures gonflables ! Merci à Jacques pour l’ambiance musicale et aux chanteurs de passage (voir une vidéo)

A voir aussi, un reportage photo de Erik (cliquer ici) et bientôt un article de Hugo, stagiaire au PLL qui présentera toutes les associations…

Joyeux anniversaire à la doyenne du PLL

Le mardi 26 avril, c’était la fête au PLL, en l’honneur de Léo Garré. Notre doyenne a fêté ses 100 ans, en bonne compagnie.

Dans une ambiance très agréable, Léo a soufflé la bougie de ses 100 ans, entourée des membres de l’équipe de l’atelier de la vannerie (comme notamment Pierrette et Maryvonne.…. ) et de membres du PLL (professionnels et bénévoles). Nous étions bien une bonne quinzaine autour de notre doyenne.

Elle enchante ceux qu’elle rencontre par sa gentillesse, son sourire, sa bonne humeur et son esprit vif. Ce mardi après-midi, Léo a partagé avec nous ce goûter festif.

Léo a été l’animatrice de la vannerie pendant plus de 52 ans. D’abord avec le Multisocial géré par la CAF et depuis 2010 par le PLL. Aujourd’hui, elle a passé le relais il y a deux ans environ à un autre membre du groupe, Pierrette. Mais, elle vient régulièrement au centre pour rencontrer ses amis du PLL.

Pour mieux connaître Léo, vous pouvez lire cet article :

L’Odyssée des pêcheurs sénégalais de Lorient à Joal-Fadiouth

La mer regorge d’histoires de pêcheurs prenant le large pour rejoindre des eaux poissonneuses. Basques, bretons, galiciens, norvégiens et désormais sénégalais… Originaires de la Petite-Côte, entre Joal et Dakar, ces marins sillonnent les rives de l’Atlantique Nord depuis dix ans pour embarquer à Vigo, à La Corogne, à Santander, ou encore aux ports de Lorient, du Guilvinec, de Roscoff, de Saint-Vaast ou de Cherbourg.

Mais derrière le recours à cette main d’œuvre, prête à occuper les emplois les plus difficiles dans le secteur de la pêche espagnol et breton, se cache une autre réalité. Confrontés à l’épuisement des stocks de poissons et à l’accaparement de leurs ressources halieutiques, de plus en plus de pêcheurs sénégalais migrent vers l’Europe, à la recherche de meilleures conditions de vie.

Voici le récit de leur odyssée, qui est aussi celui d’une tragédie qui menace les océans.

Voir le Webdocumentaire La vague à l’âme en cliquant ICI

Un récit multimédia de Sébastien Daycard-Heid
Photographies : Guillaume Collanges

Découverte du skateboard dans le quartier Frébault

Le centre social du Polygone PLL organisait un stage de skateboard animé par Ronan Huet pendant les vacances d’avril. Retour en image sur les premières sensations des apprentis skateurs !

J’ai commencé le skate avec mes frères à l’âge de 8 ans sur Quéven, à l’époque on n’avait pas de skatepark, on utilisait notre skate pour faire des descentes, aller de plus en plus vite.

Avec le temps on a commencé à s’intéresser au street, le street en skate, ça consiste à utiliser la rue comme espace de jeux, ça demande de la réflexion, une bonne analyse de soi même et du terrain.

C’est à ce moment qu’on a fait la rencontre d’autres skateurs, de Ploemeur, de Lorient, de Hennebont…Chacun avait sa petite histoire derrière lui, « J’ai commencé avec mes frères » ou « J’ai vu un skate dans un magazine », « C’est un groupe de musique qui m’a donné envie » …

On avait tous des parcours différents et des raisons différentes d’avoir commencé. Quelque chose était sûr, le skate nous liait et nous amenait à découvrir d’autres endroits, d’autres personnes.

Les années ont défilé, les rencontres se sont multipliées et à l’âge de 30 ans, j’ai créé une école de skate avec la conviction qu’il y a une utilité sociale au travers de cette discipline, c’est pourquoi j’interviens sur le quartier de Frébault pour faire découvrir ce sport qui ouvre des portes sur soi-même, sur sa ville et sur un univers qui est cher à mes yeux.

Ronan Huet

 

Les Saveurs de Juvenal à Lanester

Juvenal Bama, un ancien habitant du quartier Polygone, vient d’ouvrir un restaurant original à Lanester autour des cuisines du monde.

Après une première expérience concluante de vente de plats à emporter sur les marchés, il vient de lancer début mars Les Saveurs de Juvenal et propose ses services de traiteur événementiel : Mariage, anniversaire, baptême, banquet, repas de groupe, cuisine à domicile, deuils…Il propose aussi la location de son restaurant pour des séminaires avec mise à disposition d’un rétro projecteur et de ses talents de cuisinier ! La capacité d’accueil est de 30 personnes.

Le midi, Juvenal propose un buffet à volonté pour les travailleurs. Un service à 10€ + boisson. Le soir, c’est à la carte, le prix minimum est de 8€ pour un plat de résistance, une volonté de rendre son restaurant accessible au plus grand nombre ! Pour les mariages, il peut couvrir jusqu’à 200 convives et permet des facilités de paiement…

Le cuisinier revisite des plats de tous les horizons. Il partage ses recettes à travers des ateliers cuisine et a déjà publié un livre de cuisine…C’est une histoire de famille, il a hérité des secrets des recettes de ses parents et grands parents et leur rend ainsi hommage. Son Master 2 en management d’hôtellerie et restauration lui aura permis de s’illustrer dans l’hôtellerie où il a obtenu un titre de champion du monde de maître d’hôtel (lire l’article)

En parallèle de ses activités dans la restauration, Juvenal s’est fait connaître par des productions musicales, il vous invite le 6 mai en concert à Caudan à 20h30 avec des jeunes talents en première partie !(Plus d’infos) Peut être écouterez-vous bientôt au Moustoir une de ses chansons en l’honneur des Merlus, cliquer ici pour l’écouter Suivez l’artiste sur sa chaîne Youtube ou sa page Facebook

Les Saveurs de Juvenal, 9 rue Jean Jaurès à Lanester

Du mardi au dimanche de 11 h à 22 h. Tél. 07 54 52 98 61.

Le monde de la réparation à Merville

Le Point Repair, un atelier de réparation s’est installé dans le quartier de Merville depuis le mois de novembre 2021.

Franck Meric, électronicien, propose un service de réparation par microsoudure, des composants et de l’outillage. Il envisage la vente de matériel d’occasion reconditionné, une librairie…Il vient d’obtenir la labellisation au sein du groupement des Repar’Acteurs de la chambre des métiers.

Ce spécialiste des sciences informatiques, libriste convaincu et engagé a de nombreux projets. Son prochain challenge pour le mois de mars, préparer une rétrospective d’anciens ordinateurs dans sa boutique au 68, avenue Jean Jaurès à Lorient.

 

Passionné d’informatique, Franck est un spécialiste de l’Atari, il est l’auteur du site La Bible Atari. Il a par ailleurs créé une chaîne Youtube où il partage ses connaissances : « Le déclic écologique, c’est de ne plus jeter nos matériels électroniques par facilité. C’est de réparer. C’est ce que je vous propose ici. Voyons voir, ce que l’on peut faire ! ». Il compte déjà 500 abonnés : Le Point Repair sur Youtube

Plus d’informations sur son site web ou sur Facebook

Contact : lepointrepair@gmail.com / 09.54.44.58.27 / 06.95.59.02.59

Les musiques d’Antonio

Je vais vous présenter sur cette page des musiques de grands guitaristes. J’apprends la guitare depuis un an et je viens de m’inscrire à l’école de musique en cours de guitare classique. J’adore la musique flamenco, peut être avec mes origines espagnoles 😉

Aujourd’hui je vous présente Paco de Lucia, vous pouvez lire son histoire sur Wikipédia

Moi je joue « Entre dos aguas » dans une autre version, cliquer ici pour écouter

 

Je vous présente Tomatito, le grand guitariste de flamenco, lire son histoire sur Wikipédia