Madame de Sévigné à Lorient

Lors des Journées du Patrimoine, peut être avez vous eu l’occasion de visiter la Chambre de Commerce et d’Industrie, et de découvrir une peinture monumentale qui évoque le passage de Madame de Sévigné par Lorient…Je voudrais vous faire connaître sa personnalité extraordinaire. J’ai sous les yeux son livre : « Les Lettres de Sévigné ».

Cette épistolière du nom de naissance, Marie de Rabutin-Chantal, est née le 5 février 1626 à Paris et est morte le 17 avril 1696 au château de Grignan dans la Drôme. Elle se marie le 4 août 1644, à 18 ans Henri de Sévigné, noble breton, qui adopte le titre de « Marquis » dont elle sera veuve à 25 ans. Ce dernier possédait des propriétés près de Rennes, Vitré, Nantes et Quimper.

De cette union, naîtront deux enfants :
_ Françoise en 1646 qui épousera François de Grignan
_ Charles dit « marquis de Sévigné » et marié Jean-Marguerite de Mauron, sans avoir d’enfants.

Lors d’un voyage autour d’Auray, elle se rendit à Port-Louis le 12 août 1689 ; Le jour suivant, elle va à Lorient, et observe les transactions et les échanges de marchandises sur le port.

«Nous avons fait depuis trois jours, écrivait madame de Sévigné août 1689, à madame de Grignan, le plus joli voyage du monde au Port-Louis, qui est une tres-belle place, située comme vous le savez; toujours cette belle pleine mer devant les yeux. Le lendemain nous allâmes en un lieu qu’on appelle Lorient, à une lieue dans la mer; c’est là qu’on reçoit les marchands et les marchandises qui viennent d’Orient.»

Cette dame remarquable est connue dans le domaine de la littérature pour les lettres très intéressantes envoyées avec ses proches. Regroupées par la la suite en livre, elles sont célèbres. Les jeunes d’aujourd’hui les lisent à l’école, au collège ou au lycée. Une rue de Lorient porte son nom dans la zone de Rouho.

Si vous voulez en savoir plus sur Madame de Sévigné, cliquer ici pour pour accéder à Wikipédia

Crédit photo : Etienne

« Enquête sur un monde solitaire »


Le lorientais Maxime Kermagoret présente son documentaire « Enquête sur un monde solitaire », 3 ans de travail après un séjour inspirant et inspiré à Groix…Le réalisateur veut montrer une réalité que beaucoup refusent de voir ou ignorent…La dépression, la souffrance y est abordée sans concession. Des solutions sont évoquées, de nombreuses associations du pays de Lorient témoignent de leur solidarité. Les entretiens du film ont eu lieu entre mai 2018 et février 2020. Le film fera écho à la période de confinement vécu par tous et ne laissera personne indifférent…Maxime espère que cette mise en lumière de la situation des aidants et des personnes isolées sensibilisera. Un témoignage d’habitants du pays de Lorient par plusieurs générations disponible en DVD pour mieux comprendre notre époque :

Avertissement : le film contient plusieurs clignotements d’images et une séquence d’effets stroboscopiques.
Des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs.

Plus d’infos sur la page Facebook : www.facebook.com/EnqueteSurUnMondeSolitaire

DVD disponible en cliquant ici

Où Sont Les Filles ?  Une exposition d’Antoine Vincens de Tapol

L’exposition Où Sont Les Filles ? d’Antoine Vincens de Tapol a ouvert ouvre ses portes le jeudi 25 août au Lieu de la photographie, à l’hôtel Gabriel. Le vernissage se tiendra le jeudi 8 septembre à 18h30. Cette exposition voit le jour à la suite d’une résidence réalisée entre 2017 et 2019, dans le cadre du dispositif Entre les images impulsé par le réseau Diagonal et soutenu par le Ministère de la Culture.

Des jeunes filles invisibles.
Le constat est général en France, en 2018 : les jeunes filles, à partir de 13-14 ans, commencent à déserter les maisons de quartiers, les centres socioculturels et autres espaces jeunes des villes de l’hexagone. Elles sont aussi bien moins présentes dans l’espace public, qu’elles traversent sans s’arrêter. Lorient n’échappe pas à ce constat, et c’est particulièrement vrai pour le quartier Bois du Château.

L’objectif de ce projet était donc de toucher les jeunes filles à partir de 13 ans jusqu’à environ 25 ans. De manière collatérale, il était aussi question de toucher les familles ainsi que les garçons du même âge. Ce projet n’avait surtout pas vocation d’opposer les garçons aux filles, seulement de libérer sans concession une parole, un regard, mais toujours avec bienveillance.

Cette démarche, initiée en 2017 par La Ligue de l’Enseignement du Morbihan avec la Maison de quartier Bois du Château, et en 2018 avec la complicité du Lieu et du réseau Diagonal grâce au programme Entre les images, a été approfondie de mai 2017 à juillet 2019 grâce à l’intervention du photographe Antoine Vincens de Tapol. Connaissant déjà ce territoire, il a ainsi pu développer auprès des habitants du quartier différents cycles de pratique photographique d’écriture, d’observation du territoire, afin d’aboutir à un projet artistique collectif questionnant l’absence des jeunes filles dans l’espace public.

VERNISSAGE
• Jeudi 8 septembre, 18h30

 VISITES COMMENTÉES
• Samedi 10 septembre, 15h (en présence de l’artiste)
•  Dimanche 25 septembre, 15h

APARTÉ
•  Samedi 10 septembre, 17h
Du Brésil à Lorient : Regards croisés sur l’identité féminine dans l’espace public
Une projection-débat avec Antoine V. de Tapol et Antoine Buquen

Live solo, un nouveau média à Lorient

Denis Rudloff a créé un nouveau média indépendant depuis mai 2020 et compte déjà 10.000 abonnés sur facebook et 2000 sur Youtube.

Un vidéaste journaliste comme Rémy Buisine,  qui travaille pour le média en ligne Brut l’a inspiré pour se lancer. « Plus qu’une passion, c’est mon moteur ! Travailleur handicapé, je suis en reconversion professionnelle et j’espère continuer de m’épanouir et pouvoir en vivre ! Je suis reconnaissant envers mes aides et abonnés qui me motivent à travers leurs messages de symapthie »  explique Denis. Ce nouvel animateur de média n’est pas seul pour faire vivre Live Solo, il est accompagné de modérateur et administrateur sur Facebook et Youtube.

Le principe est simple, retransmettre en direct sur les web l’actualité, aussi bien sociale que culturelle. Le nombre grandissant d’abonnés prouve que sa formule plaît aux internautes. Il offre de la visibilité aux événements et à ses participants. Certains auront peut être découvert la chanteuse Aurélia avec son live jeudi au Marché de Ploemeur, d’autres le festival Le Chant de l’Eucalyptus à Plouhinec les 22 et 23  juillet…

Denis souhaite orienter son média vers le domaine culturel et l’artisanat local et il en profite pour lancer un appel : il recherche des partenaires pour développer son activité.

Cet été il a reçu ses premières accréditations pour le festival Breizh game (danse hip-hop), l’Eskape festival à Montilly-sur-Noireau (61) ou encore le No Logo BZH, un festival Reggae – Roots – Dub – Dancehall & musiques du monde à Saint-Malo.

On lui souhaite bonne chance pour la suite de ses aventures sur le web !

Retrouvez tous les liens des réseaux sociaux sur https://smallbio.io/live-solo

Sortie photo au quartier Keroman

Sortie photo dans le quartier Keroman avec en tête le thème le concours photo Lorient estival et sa nouvelle thématique : « Lorient, haut en couleur ».

Petite expo virtuelle en clin d’oeil à cette compétition pour le plaisir proposée par des centres sociaux lorientais. Plus d’infos en cliquant ici

René

Erik

Nicolas

Paroles de guide

Une balade guidée, c’est avant tout une rencontre entre vous et le lieu que vous découvrez.

J’ai commencé à marcher après des problèmes de santé. Des petites distances, puis rapidement, c’est comme une addiction. on veut toujours aller plus loin. Je parcourais la région Lorientaise, la Bretagne sud, la côte et la campagne.

Avec la marche, je découvrais toujours plus cette région qui était la mienne et elle me livrait ses merveilles.

Il était naturel de vous les partager. Alors, je suis devenu Guide accompagnateur certifié – Diplômé d’état.

Mon métier: Veiller que votre visite se déroule bien. Vous faire découvrir le meilleur, sans soucis.

Alors, laissez-vous guider !!!

La vie est douce autour de la rade. C’est une parenthèse, une bouffée d’air iodée.

Guide certifié et résidant à Lorient depuis de nombreuses années. Je suis vraiment passionné par ma région et les gens qui y vivent. Découvrez à travers mes balades, la diversité de la vie autour de la rade de Lorient, son histoire et ses paysages.

Seul, en famille, entre amis ou en groupe. Je vous propose pour quelques heures ou la journée, de découvrir mes coups de cœur.

Dénicher des endroits insolites et animer ce que vous verrez à travers mes commentaires. Voilà mon rôle de guide !

Site internet : www.fautqucamarche.fr

Merci à vous …

On adore les couleurs d’Ador à Lorient

Nouvelle fresque au quartier Polygone – Frébault dans le cadre de l’action « Couleur Qu’ARTier ». Il s’agit de valoriser avec les habitants les graffs et fresques qui jalonnent le quartier Frébault, tel un musée à ciel ouvert où artistes et habitants conjuguent leurs talents…

Le centre social du Polygone PLL a accueilli le graffeur nantais Ador suite à la demande d’une habitante du quartier d’embellir la rue où elle habite. Faustine Hamoum est bien connue dans le quartier, elle a en effet réalisé avec d’autres habitants la fresque rue Pontois en été 2021 (plus d’infos). Faustine participe aussi au projet cette année en animant un atelier pour sensibiliser sur le bien-être et l’entretien de celui-ci. L’idée est de faire intervenir les habitant pour sensibiliser sur les bonnes pratiques à avoir dans leur quartier en détournant des panneaux de signalisations…(plus d’infos)

Ador vient de fêter ses 18 ans de graffiti par un livre. Son terrain de jeu va des murs aux toiles, il expose dans des galeries depuis 2015. Joli pied de nez aux professeurs des Beaux arts de Nantes où il a étudié qui considéraient le graffiti comme une sous-culture. Ses influences vont de Bosch et Brueghel à Ungerer et Daumier côté caricature. Ses collaborations avec Semor sont bien connues à Nantes, en particulier le défilé burlesque quai des Antilles. (Voir des photos) . Il a déjà peint ses œuvres faussement enfantines de personnages et animaux au quatre coins du monde. Il apprécie de voyager en Inde, Palestine ou à Madagascar pour des projets artistiques car il se sent mal à l’aise en tant que touriste…

Pendant son séjour à Lorient, sa fresque a suscité beaucoup d’intérêt chez les passants. Plusieurs lectures de son œuvre sont possibles…Vous pourrez aussi y lire un message codé : avec la première lettre de chaque nom d’animaux !

Plus d’infos sur son site, Facebook, Instagram

Consulter quelques pages de son nouveau livre en cliquant ici et commander le en cliquant là

N-B: Ador nous conseille d’écouter Dooz Kawa

 

Patrick

Erik

Nicolas

 

Atelier portrait au Courégant cet été

Les croqueurs du pays de Lorient proposent des séances portraits rapides au Courégant les mercredi à partir de 14h.

Venez les rejoindre  sur le parking au bout de la plage pour dessiner ou vous faire croquer !

Le groupe facebook des portraitistes

P-S: Un souvenir de 2018 de leur passage dans le quartier Polygone – Frébault : Des dessinateurs dans le quartier

N-B: Exposition et atelier portrait le 10 juillet au festival Lorient Océans de 14h à 17h sur l’esplanade du K3, au chapiteau « Préservation des océans »

Suivez le mouvement Urban sketchers à Lorient sur Fickr

Où sont les filles de Kerihouais ?!? En mer !!!

Mercredi dernier à l’Embarcadère, dans le Foyer du Jeune Travailleur, rue Amiral Courbet à Lorient, le livre « Au delà de la mer » était présenté devant un public très intéressé par l’évènement. L’ambiance était excellente.

« Au delà de la mer » a été écrit collectivement par un groupe d’habitantes de Kerihouais à Hennebont. Elles sont dix jeunes filles qui, pour le projet « Où sont les filles de Kerihouais ?!? En mer !!! » sont montées à bord du voilier de l’association Cordée-Cordage pour un périple en mer. Un dispositif qui a permis à ces adolescentes de découvrir le monde de la voile. Dans le cadre du festival Les Aventuriers de la Mer, les jeunes filles ont présentent le film qu’elles ont réalisé lors d’un atelier avec Julien Scheidle de l’association J’ai vu un documentaire.

Le livre et le film, qui découlent de cette aventure, montrent en même temps leur découverte de la mer et de leur passage à l’âge adulte. Soutenues par la chargée de projet Libéra Berthelot, l’écrivaine publique Marie Fidel et l’artiste Liz Hascoët, les jeunes racontent leur aventure par une série de textes courts illustrés soit par des photos soit par des dessins.

Vous pouvez l’acheter à « la petite librairie » au centre ville d’Hennebont, ou en contactant : cordeecordage@gireg.com / 06 68 50 04 10

Tarif 10€ + frais d’envoi si besoin

Leur film sera projeté au festival du film insulaire à Groix fin août !

« J’ÉCRIS, CAR ÇA LAISSE DES TRACES DE MON PASSAGE, ÉCRIRE, C’EST UN ART, ÇA PERMET DE GARDER EN MÉMOIRE LE PASSAGE DE L’HUMANITÉ. PARFOIS UN DOUX SOUVENIR PARFUMÉ DE FANTAISIE. »

« POUR MOI, L’ÉCRITURE EST UNE OUVERTURE SUR LE MONDE, SUR UN NOUVEL HORIZON. UNE LIGNE À JAMAIS TRACÉE DANS LE TEMPS QUI CONTINUE DE NOUS SURPRENDRE. »

 

 

 

La place des femmes dans l’espace public

A l’invitation de la Maison Pour Tous, La Compagnie le Grand Appétit (Paule Vernin, Cécile Delhommeau et Anthony Pouliquen) anime une semaine d’atelier avec des jeunes et des moins jeunes du quartier, autour du thème « la place des femmes dans l’espace public ». Le tout sous l’œil du réalisateur Emile Rabaté.

En ressort un film entre documentaire et rêve de révolution, un appel à ouvrir les yeux sur le chemin qu’il reste encore à parcourir pour que les femmes ait toute leur place dans l’espace public… à Lorient comme dans le reste de la France !

Film réalisé au printemps 2022 à Lorient, dans le quartier de Kervénanec.