Le régime des intermittents du spectacle : comment ça marche ?

On en parle en ce moment, car les intermittents du spectacle vivant occupent plusieurs théâtres en France. Mais concrètement de quoi s’agit-il ?
C’est un régime d’indemnisation-chômage pour des artistes professionnels, car un intermittent du spectacle n’est pas employé en continu. Exception culturelle : ce régime n’existe qu’en France.

Comment l’obtenir ?

Pour une grande majorité de cas, l’indemnité est de l’ordre de 1200 à 1300 € nets / mois.
Pour un artiste (comédien, musicien, danseur, clown, arts de la rue…) il faut avoir obtenu 43 dates de représentations dans l’année, fixées par un contrat. Pour un technicien (son, lumière, régie, costumière, maquilleuse…) il faut avoir travaillé 507 h dans l’année. Si l’intermittent ne parvient pas à justifier de ce nombre de contrats ou d’heures pour un an, il perd le droit à ce régime.
Depuis la crise sanitaire, à cause de la fermeture des salles de spectacles, de l’interdiction des spectacles debout, des restrictions concernant les rassemblements sur l’espace public même en extérieur, un très grand nombre d’entre eux sont interdits de travailler et menacés de ne plus pouvoir exercer leur métier. Ils ont obtenu une année blanche jusqu’en août 2021 (c’est-à-dire la prolongation de leurs droits). Mais si les spectacles ne reprennent pas dans un futur très proche, et si leur année blanche n’est pas renouvelée jusqu’en août 2022, la plupart d ‘entre eux perdront leurs droits.

Quel rapport y a-t-il entre cette indemnisation et le cachet perçu pour un spectacle ?

Les chiffres sont arrondis pour faciliter la compréhension, avec. Si on prend l’ exemple théorique d’un cachet de 240 € bruts /par artiste pour un spectacle (ce qui représente non seulement 1h à 1h30 de prestation, mais aussi tout le temps de préparation : répétitions, installation du matériel, etc) :
– 120€ sont versés immédiatement, au titre des charges, au GUSO (Guichet Unique du Spectacle Occasionnel)
-Restent 120 € de salaire net, mais Pôle Emploi diminue alors l’indemnité-chômage de plus de la moitié de ces 120 €
-Si bien que pour un cachet brut de 240 €, l’intermittent a gagné en fait environ 50 € seulement (qui s’ajoutent à son indemnité). C’est vraiment très peu cher payer tous ces artistes professionnels qui nous apportent le rêve, la beauté, l’émotion et nous aident à vivre.
On ne fait pas ces métiers pour devenir riches, on les fait par passion. Mais si les intermittents perdent leur régime, la culture disparait, et avec elle la civilisation et notre part d’humanité.

Mireille KERGOAT

Anita Conti : une histoire, un fonds à Lorient

Le collège de Kerolay a été rebaptisé Anita Conti en 2006. Rappelons nous qui fut cette grande dame.

Née en 1899 en Seine et Oise, Anita Conti fut habituée dès l’enfance à côtoyer la mer et les bateaux. Ce fut une humaniste active et passionnée, qui fut aussi relieuse d’art, journaliste, photographe et écrivain. Elle mourut en 1997 à Douarnenez

Elle fut donc d’abord relieuse d’art, puis c’est son mari qui l’oriente vers une autre voie. Avant la guerre, elle embarque en 1935 sur un bateau océanographe. Et par la suite, c’est sur un chalutier-morutier qu’elle navigue en mer de Barents et au Spitzberg pendant 100 jours. Elle s’évertue à dénoncer la surexploitation des océans. Ses récits de voyages sont nombreux, elle publie des articles dans divers journaux. Ses activités la firent remarquer par l’ancêtre de l’Ifremer, elle en devint « chargée de propagande », ce qui l’amène notamment à aller sur le premier navire océanographe français. Au cours de ses équipées maritimes, elle prit de nombreuses photos dans des conditions pratiques très difficiles parfois. Son travail colossal et remarquable entre autre dénonce la vie précaire des marins et aussi un état des lieux déplorables des mers…

Plus d’informations sur le site du Patrimoine de la Ville de Lorient

Découvrez le fonds Anita Conti, propriété de la Ville de Lorient, sur la base de données en ligne accessible à l’adresse :

Fonds iconographique Anita Conti

Fonds d’archives papier Anita Conti

Par Isabelle et Nicolas le 12/03/20

Edit 24/03/21 :

Un fonds exceptionnel entièrement accessible en ligne avec les Archives de Lorient  :

https://anitaconti.lorient.bzh/fr

Déconnecté.e.s, les oubliés du numérique

11 millions de Français sont mal à l’aise avec l’univers numérique ou ne savent pas utiliser un ordinateur. L’informatisation de notre société est l’avancée majeure du XXIème siècle, le numérique facilite les échanges, les démarches en tout genre, et entrouvre des portes immenses sur la connaissance et le monde qui nous entoure. Mais cette révolution ne profite pas à tous. Il s’agit alors d’une fracture bien réelle et aussi lourde en conséquence que celle séparant les lettrés des illettrés. Cela a désormais un nom : l’illectronisme. Dans le Lot-et-Garonne, au beau milieu d’une zone blanche se cristallise alors ce paradoxe technologique.

Réalisation : Fanny Fontan et Romain Fiorucci Production : 13 PRODUCTIONS

Mars, mois de la langue Bretonne

Dans le cadre du « Mois du breton – Mizvezh ar brezhoneg », découvrez sur votre webjournal des formations linguistiques et des activités culturelles.

Toute la programmation en Bretagne en cliquant ICI

“Pendant les Deizioù, je lis un livre sur la Bretagne” est une proposition d’Emglev Bro an Oriant faite à tous de mieux découvrir le fonds breton dans différentes médiathèques du Pays de Lorient. Les médiathèques participantes mettent en avant leurs ouvrages en langue bretonne ou à propos de la culture bretonne pendant les Deizioù et le Mois de la Langue Bretonne.

 

Sur la chaîne Youtube “Bretonne”, Maïlys Princé propose des cours de breton, partage ses coups de cœur littéraires, musicaux et vous fait même découvrir les particularités du breton de l’île de Groix : https://www.youtube.com/channel/UCoHpEz8U6nlhgkefE7cHR1w

 

Apprenez le breton en écoutant des podcasts de dix minutes par jour, vous parlerez breton dans six mois !

En fait si vous commencez aujourd’hui, vous pourrez dire ‘Komz a ran brezhoneg bremañ !’ dès demain !

Je parle breton maintenant avec https://eienn.bzh

 

 

La série « Clichés bretons » est une série de 24 épisodes de 2 minutes qui a pour objectif de répondre à des questions que l’on peut se poser sur la Bretagne, en tordant le cou, avec humour et rigueur, à certaines idées reçues sur la Bretagne : Nantes est-elle en Bretagne ? Le Gwenn ha du est-il traditionnel ? Quelles sont les origines des coiffes bretonnes ? Pleut-il toujours en Bretagne ?

Retrouvez tous les épisodes sur le site Bretagne Culture Diversité, en français et en breton !

A suivre…

 

 

13ème édition Festival de films Pêcheurs du Monde

Le festival international de films – Pêcheurs du Monde –  se mobilise pour la vie culturelle en nous concoctant une programmation en présentiel et distanciel. Le Festival souhaite continuer sa réflexion sur les océans, sur les liens de l’homme à la Nature et à défendre un point de vue différent sur la pêche dans le monde.

LES TROIS TEMPS FORTS:

• En présentiel, en Mars/Avril, les passerelles jeunes : Le festival maintient ses actions culturelles en milieu scolaire avec rencontres et projections dans les collèges, lycées et universités.

• En distanciel, du 22 mars au 5 avril : 21 films de la« Sélection officielle» 2021 sera proposée sur la plate-forme KuB, le web média breton, avec possibilité de voter pour le  Prix du Public >> En ligne  sur KuB, KulturBretagne : www.kubweb.media

• En présentiel, du 20 au 26 septembre, à Lorient et pays de Lorient :  cet itinéraire bis se clôturera par les Reflets de la 13e édition : escales en pays de Lorient, projections de films lauréats, rencontres avec les réalisateurs …

PÊCHER ET SAUVER LES OCÉANS

Ouvert autant sur le local que sur les ailleurs, le Festival interroge sur l’avenir des océans et des pêcheurs, sur les défis du XXIe siècle à relever et propose de changer de perspectives

39 films de 20 nationalités : Bretagne Iran, Émirats Arabes Unis, Irlande, Allemagne …

La pêche et la pollution, l’accaparement des mers et la protection des ressources, le Brexit, la place des femmes dans la pêche sont les fils directeurs de cette Sélection officielle 2021.

Le Festival, c’est aussi le partage d’un patrimoine cinématographique. Celui de deux monstres sacrés du cinéma, Visconti et Orson Welles, mais aussi celui des pêcheurs bretons avec « Septembre 1930 : thoniers dans la tempête » de Alain Pichon.

Source : www.pecheursdumonde.org

Un tour de France à la voile écoresponsable

Venez assister à la première étape du Tour de France à la Voile en 24 étapes de l’association Horizons.

Les 13 et 14 mars prochain l’association Horizons Naviguer & Partager présentera son projet Un Tour de France à la Voile visant à sensibiliser à la réduction des déchets et la protection de l’environnement. Autour d’un ramassage de déchets dans le port de Lorient et d’ateliers de sensibilisation, vous pourrez faire connaissance avec l’association ainsi qu’en apprendre plus sur le réseau zéro déchet de Lorient. Vous aurez aussi l’occasion de découvrir la vie de famille* à bord d’un voilier long de 12 mètres nommé Carmina.

*La famille Maguin composée de Yorick, Vanessa, et leurs deux enfants Lou et Peyo, âgés de 3 ans et 18 mois.

Réservez vos places sur le site Hello Asso !

Samedi 13 mars

Rendez-vous à 9h30 devant la capitainerie du port de plaisance de Lorient. Avec l’association Les mains dans le sable et Projet Horizons venez ramasser les déchets. Une de leurs bénévoles fera découvrir aux familles une chasse aux trésors. A 11h, caractérisation des déchets ramassés.

Que faut il savoir pour venir ?

– Vous pouvez arriver 15min avant ou après afin d’éviter les grands rassemblements et respecter les règles sanitaires liées au COVID.
– Munissez vous de vos gants, de vos sacs cabas pour les déchets d’un récipient pour mettre les mégots (de préférence une bouteille d’eau vide car cela nous permet de comptabiliser rapidement le nombre de mégots) et votre bonne humeur !

Le samedi après midi dès 14h00 retrouvez les à la capitainerie, 2 boulevard Adolphe Pierre, Lorient.

Le programme :

– Horizons vous fera découvrir des jeux créés par ses soins mais aussi des ateliers créatifs (BEE WRAP, cendriers de poche, etc…). Des contes et un escape game pour vous divertir et discuter de notre projet associatif.

– Des ateliers proposés par des associations lorientaises autour de sujets comme le compost ou bien le plancton et la pollution plastique vous seront présentés.

De 14h à 17h vous pourrez écouter Jérôme Even qui vous présentera le plancton. Il travaille comme animateur scientifique à l’Observatoire du plancton à Port Louis.
De 14h à 15h , rencontre avec Jean Ostos pour discuter du compost. C’est un passionné qui n’a qu une seule envie, partager son expérience !!

– Le voilier Carmina sera visible également depuis les pontons et vous pourrez discuter avec la famille Maguin qui part pour son tour de France a la voile en 24 escales.

Dimanche 13 mars

Dès 14h00 les activités se poursuivront à la capitainerie, au 2 boulevard Adolphe Pierre à Lorient.
La Fresque Océane vous présentera de façon ludique les enjeux liés à l’océan, et comment nous pouvons TOUS agir pour le préserver.
https://fresqueoceane.com

Pour une bonne organisation et afin de respecter des petits groupes, nous vous laissons contacter Gwenaëlle Deschamps pour toute réservation (jeux/contes, visites, activités créatives) : deschampsgwenaelle@gmail.com ou par tel : 06 72 55 75 58

Vous retrouverez toutes les informations liées à l’association et au Tour de France sur leur page Facebook  ou leur site internet www.projet-horizons.fr

Source

Des oiseaux de Bretagne vus par Claire

Nouvelle exposition photographique à la découverte de la diversité des espèces d’oiseaux en Bretagne à travers l’objectif de Claire Vantouroux. Le parcours de la photographe en quelques mots :

“J’ai toujours aimé faire des photos, mais baignant dans l’ornithologie depuis toute petite, j’avais une vraie frustration de ne pas pouvoir retranscrire en photo ce que je voyais C’était toujours trop petit, trop loin…J’ai acheté mon réflex en 2019, et il ne me lâche plus! Je l’emmène partout, malgré son encombrement. Et j’ai créé ma page Facebook pour montrer mes photos à mes amis et à ma famille pendant le 1er confinement.

Photographe amateur, j’ai toujours à portée de mains mes jumelles, mon guide ornithologique et mon appareil photo. J’ai choisi ces 25 photos pour montrer un petit échantillon des oiseaux que l’on peut rencontrer en Bretagne. J’ai essayé de faire un bon spectre de ce qui peut être vu, et pas uniquement mes chouchous ou des raretés.”

Claire participe au  livre “La Bretagne en 500 photos” où 100 photographes bretons, amateurs et professionnels exposent leur Bretagne par des images de faune, flore, patrimoine ou street-art…Le livre sort en librairie cette semaine, ou peut-être acheté directement auprès des photographes, au tarif unique de 29€.

Peut être aurons-nous l’occasion de la rencontrer lors d’une prochaine sortie photo à la réserve ornithologique de la Petite mer de Gâvres…

Suivez Claire Vantouroux sur Facebook  et sur Instagram

Contact : vantouroux.claire@orange.fr

Les femmes sous les projecteurs

L’association du CIDFF du Morbihan*ouvre sa chaîne YouTube le temps de la semaine du 8 mars 2021.

C’est l’occasion de vous présenter plusieurs vidéos développées par un groupe de travail de l’IUT GEA de Vannes qui a souhaité mettre en lumière des parcours de femmes sous un format ludique et dynamique.

Vous y verrez ainsi plusieurs témoignages, réflexions et anecdotes présentés par des femmes qui viennent de domaines bien différents. Au cœur de chaque échange sera abordé la question de l’égalité femmes-hommes dans leur parcours d’hier et d’aujourd’hui.

Bon visionnage :

https://www.youtube.com/channel/UCRKfZmCunjRQ85fjW7Sgjrg

Association pour la promotion de l’égalité femmes hommes et l’autonomie personnelle, sociale et économique des femmes :

www.cidff-morbihan.fr

 

Le socle de la société : Le paysan !

À toutes les époques malgré les turbulences sociales il demeure présent.

Bien sûr avant toute la famille était impliquée. Mais aujourd’hui les loisirs prennent plus d’espaces. La jeunesse aspire à s’éloigner pour avoir un métier moins contraignant…

Il est vrai qu’à la ferme on ne compte pas son temps ! La naissance d’un veau, par exemple, peut vous surprendre dans vôtre sommeil ! C’est pourquoi certains jeunes s’éloignent en n’oubliant pas que leurs racines s’inscrivent dans la mémoire collective !

Tel un poumon qui oxygène l’organisme le paysan vivifie la société humaine.

Voir le film documentaire “Nous paysans”réalisé par Fabien Béziat et Agnès Poirier :

https://www.france.tv/france-2/nous-paysans/2264015-nous-paysans.html

Rétro expos photo virtuelles en 2020

 

 

Merci aux photographes d’avoir répondus aux invitations. Espérons que ces regards dans toutes leurs diversités donneront envie de photographier, composer des images, raconter notre époque…

Photographes invité.e.s

 

Expo photos / Vincent Lion

www.lekiosque.bzh/2020/expo-photos-de-vincent-lion/

En avril, mangez du poisson ! / Christian Bauvois

www.lekiosque.bzh/2020/en-avril-mangez-du-poisson/

“Le mouvement dans la ville” / Anna Le Roscouët

www.lekiosque.bzh/2020/mouvement-dans-la-ville/

Lorient vu par / Marcy Perron

www.lekiosque.bzh/2020/lorient-vu-par-marcy/

Voyage en images / Mathieu Duigou

www.lekiosque.bzh/2020/voyage-en-images-dmatphotos/

Balade virtuelle entre prairies et rivières / Josiane Le Hen

www.lekiosque.bzh/2020/balade-virtuelle-au-pays-de-baud/

Les rues de Los Angeles / Gibenol

www.lekiosque.bzh/2020/les-rues-de-los-angeles/

Expo photo “Comme les autres” / Michel Dumergue

www.lekiosque.bzh/2020/expo-photo-comme-les-autres-michel-dumergue/

Exposition “Les têtes au carré” / Allain Valada Ravallec

www.lekiosque.bzh/2020/exposition-photo-les-tetes-au-carre/

Paysages maritimes / Stéphane Gachet

www.lekiosque.bzh/2021/paysages-maritimes-de-stephane-gachet/

 

 

Même si la vie tourne au ralentie, nous gardons des liens grâce à la photographie…

Les sorties photo sont une bouffée d’oxygène, à la découverte de notre territoire !

Club photo de l’espace multimédia

 

lOrient vu par… / Collectif

www.lekiosque.bzh/2020/lorient-vu-par/

Inspiration maritime / Corinne

www.lekiosque.bzh/2020/inspiration-maritime/

Reportage photos à l’Open de Paris Karaté / Saïko

www.lekiosque.bzh/2020/reportage-photos-open-de-paris-karate-2020/

Randonnée en liberté à la Pointe du Raz / Noëlle

www.lekiosque.bzh/2020/randonnee-en-liberte-a-la-pointe-du-raz/

Mon confinement en photos / Collectif

www.lekiosque.bzh/2020/mon-confinement/

Balade photographique à Port-Louis / Collectif

www.lekiosque.bzh/2020/balade-photographique-a-port-louis/

Sortie photo dans la vallée du Blavet / Collectif

www.lekiosque.bzh/2020/sortie-photo-dans-la-vallee-du-blavet/

Sortie photo – découverte à Port-Louis / Collectif

www.lekiosque.bzh/2020/sortie-photo-decouverte-port-louis/

Sortie photo-découverte à Lorient / Collectif

www.lekiosque.bzh/2020/sortie-photo-decouverte-a-lorient/

Au jardin partagé / Hélène

www.lekiosque.bzh/2020/au-jardin-partage-avec-helene/

Photos graphiques / Corinne

www.lekiosque.bzh/2020/les-photos-graphiques-de-corinne/

Un regard curieux sur Lorient et ses trésors / Etienne 

www.lekiosque.bzh/2020/un-regard-curieux-sur-lorient-et-ses-tresors/

Wood street, l’exposition du Diaspora crew / Collectif

www.lekiosque.bzh/2021/wood-street-by-diaspora-crew/