Scanner pour mieux manger avec Yuka ?

C’est le phénomène de consommation de ces derniers mois. L’application Yuka qui permet de mieux choisir ses produits alimentaires a été téléchargée par 5 millions de personnes en seulement un an et demi d’existence. Un succès totalement inespéré pour ces trois fondateurs français qui ont crée cette association pour aider les consommateurs, alors que le code Nutriscore élaboré par les pouvoirs publics n’est toujours pas obligatoire pour les marques. La force de Yuka : une simplicité de lecture des résultats. Il suffit au préalable de scanner un produit pour obtenir sa note en fonction de ses qualités nutritives, des additifs qu’il contient et de ses composantes bio. Dépassé par ce succès, certaines marques et grandes enseignes de la distribution tentent de prendre le train en marche et proposent à l’application de transmettre leurs bases de données. Pour assurer son fonctionnement, Yuka s’appuie sur une armée de bénévoles qui collectent des données via le réseau international open food facts notamment. Histoire d’une aventure citoyenne exemplaire…

Reportage de Juliette Amans

Apple / Android

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *