Découverte de l’association Trisk’ailes

Isabelle a rencontré Yoann, nouveau chroniqueur sur Lekiosque.bzh, pour découvrir l’association où il est en service civique…

 

Bonjour Yoann

Depuis combien de temps t’intéresses-tu à l’écologie?

Au moins depuis le lycée…

Quel est le nom de l’association  ?

Trisk’ailes.

Est-ce une association locale ? Régionale ? Nationale ?

Elle est principalement locale, basée à Lorient pour le moment mais agit beaucoup en-dehors de Lorient dans le cadre de ses différentes activités.

Est-elle récente ?

Elle a été créée en 2007 sous le nom de Volée de Piafs. Quelques années après, l’association a acquis un centre de soins pour la faune sauvage. En 2021, pour des raisons internes, elle a perdu cette structure. Récemment (mars 2022), elle a changé de noms : Volée de piafs est devenu Trisk’ailes.

Combien êtes vous dans l’association ?

Elle compte deux salariés, et deux personnes en service civique, dont moi plus de nombreux bénévoles

Quel est le sujet principal de ton association?

La protection de la faune sauvage.

Quelles sont les types d’activités?

Actuellement, l’association exerce principalement 2 types d’activités : la médiation et la sensibilisation.

Le but de la médiation est d’apprendre les bons gestes face à la faune sauvage. Cette activité est essentiellement réalisée par une soigneuse animalière, Morgane, qui répond au téléphone à ceux qui trouvent des animaux blessés ou non. ( exemple : oiseau ; si l’aile est blessée ou non, s’il a un autre problème , comme cela arrive pour les martinets , s’il s’est cogné contre une vitre sans pouvoir décoller). Bien sûr, l’aide peut concerner aussi les mammifères, de toutes les tailles. La soigneuse indique si nécessaire les gestes de premiers secours, par un échange de questions réponses sur l’état de l’animal et oriente le découvreur vers le centre de soins le plus proche. L’aide n’est pas forcément utile, laisser l’animal peut être préférable.

La sensibilisation consiste à réaliser des animations auprès de différents publics. Il s’agit aussi bien d’enfants de tous âge que du grand public même si la majorité des animations sont à destination des enfants. Pour les enfants, une des professionnelle, Amélie Boulay, chargée de communication, ainsi que les personnes en services civiques (moi et Iris Rambaud) se rendent dans les écoles primaires, les collèges et les lycées ainsi que les centres aérés. Pour les adultes, on peut se rendre dans des cinémas ou tenir des stands ouverts au grand public (ces stands peuvent également avoir lieu dans des lieux fréquentés par les enfants et les étudiants).

Avez-vous des actualités en termes de sensibilisation ?

Actuellement, de nombreuses animations sont prévues :

– le 22 mai : sortie nature à Guidel le matin et tenue d’un stand pour présenter l’association à Fort-bloqué

– le 25 mai : tenue d’un stand au site « Le petit Paradis » du quartier du Keryado. A cette occasion, on présentera les activités de l’association aux passants mais ce sera aussi interactif grâce à un jeu de société sur plateau principalement destiné aux enfants qui porte sur la vie du hérisson d’Europe et les dangers qui pèsent sur lui. Ce jeu a d’ailleurs déjà été testé avec succès dans le centre aéré de Pont-Avé.

– le 26 mai : réalisation d’un ciné-débat suite à la projection du film documentaire « Birds of America ». La projection aura lieu à 20H30 au cinéma Ti Hanok à Auray et le débat durera environ 1 heure.

– le 1 juin : animation toute la journée dans le centre aéré de Pont-Avé. L’animation s’adressera à 2 groupes différents, un le matin et un l’après-midi, et s’articulera en 2 temps. Dans un premier temps, il s’agira de faire jouer les enfants (environ 8 ans) à un jeu interactif qui s’organise sous la forme d’un diaporama à travers lequel différentes énigmes principalement sur les oiseaux sont posés aux enfants. Dans un second temps, des mangeoires seront distribués aux enfants afin qu’ils customisent. En plus de distribuer des flyers expliquant la bonne utilisation des mangeoires, on les expliquera directement aux enfant.

– le 4 juin : participation aux « Jardins bleus » au parc du Chevassu dans lequel l’association décrira les bons gestes à adopter face à un animal sauvage potentiellement en détresse. (Plus d’infos)

 

Plus d’informations sur l’association : https://triskailes.fr/ et sur facebook et Instagram

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.