Groix à travers le temps et l’espace

 

Une île aux 1000 merveilles connues ou méconnues : L’île de Groix

Origine :

Située au sud de Lorient en Morbihan, cette île de 8 km sur 3km , a connu des bouleversements et des mouvements sur la croûte terrestre très importants au cours des milliards d’année du globe. Quand la Terre n’avait que deux continents Laurasie et le Gondwana, il est question d’un morceau de terre qui se détache du sud. Puis au gré des mouvements des continents et de la croûte terrestre, le bloc de roches est remonté peu à peu vers le nord. Quand cela devint possible, ce bloc finit par se rapprocher de ce qui sera la future Europe, il se rattacha un temps à l’Espagne, avant d’être lié à la Bretagne.

Géologie de Groix

Grâce à son histoire rare, l’île de Groix possède une richesse incomparable roches et minéraux. En effet, notamment sur le côté est, on trouve par exemple, un minerai très rare et unique en Europe, qui est incrustée dans les roches locales. En effet, le grenat, un minerai rouge brun et de forme géométrique est présent soit incrusté dans les roches de l’île, soit sous forme de sable rouge.

Une roche est aussi courante sur l’île. C’est le cas du schiste bleu ou glaucophane.

Géographie de l‘île

La plage convexe de Groix au nord nord est de l’île, ou la plage dite des grand sables

Le cas est unique en Europe, selon la maison de la réserve de Groix. De plus, au gré d’un croisement de deux courants marins venant de deux angles différents : l’un venant du nord-ouest, l’autre du sud-ouest, cette plage est mouvante et a entre 1984 et 2020, évolué vers le nord et passé la pointe de croix, et se dirige vers Port Mélite.

De plus, cette plage, comme sa voisine à l’est, est caractérisée par la présence de sables rouges issus de l’île. Ce qui contraste avec les autres plage de l’île.

 

La faune et la flore de l’île

Tout d’abord, quand on se promène sur l’île, et en particulier à l’est, on peut croiser de nombreux lapins, qui peuvent à certaines périodes de la journée atteindre un nombre impressionnant au km², comme 250 croisés en 10 min.

Par ailleurs, il existe deux types de réserves naturelles à Groix. L’une est située au sud-est entre la pointe des chats, et Locmaria, au sud. C’est une réserve double, géologique et ornithologique. L’autre est une réserve uniquement ornithologique et est basée dans l’ouest de l’île. Elles permettent la reproduction d’espèces rares.

La flore est aussi protégée à Groix pour les sites protégés.

Légende de l’île

Le nom même de l’île pourrait être en lui même avoir deux sens :

L’île de la sorcière parce qu’on dit qu’à Quelhuit, une druidesse aurait habitée pendant des années.

Par ailleurs, deux poésies parlent des îles bretonnes en faisant rimer Groix avec joie et croix.

Histoire de l’île

Préhistoire

Sur l’île, on recense des dolmens et des menhirs, preuves que cette île fut habitée dans cette période.

Antiquité :

Il existe au sud ouest de l’île un camp dit Romains, au lieu dit Kervedan, C’est en fait un camp gaulois qui date de l’âge du fer.

Moyen-Age :

Il semble que cette île dépende au Moyen Age de la Seigneurie d’Hennebont, Kemenet-Héboé,

A cette époque, l’île est divisée en deux moitiés : à l’ouest Piwisy (prononcer « puisi »), à l’est Primiture (prononcer « prumtur »), L’une est plus habitée que la seconde plus verdoyante.

L’île est aussi connue pour être le lieu d’une originalité  historique. Au Moyen-âge, les vikings sont passés par Groix comme dans l’ouest de la France. Et un chef y a été non pas incinéré comme c’est le cas de nombreux viking en Europe mais enterré dans sa barque avec un chien et quelques oiseaux dans un tumulus au sud de l’île à Locmaria. Il était entouré de différents objets d’époques.

Époque Moderne :

Suite à des attaques de toutes sortes en sud Bretagne, des forts furent construits sur l’île, ils sont au nombre de trois. Il y eut aussi cinq batteries et cinq redoutes.
L’un des fort situé a la pointe de la croix. C’est le Fort Surville créé en 1745,

Situé à 49 m au dessus des hautes eaux, la fortification occupe les lieux dès 1745. Son enceinte polygonale voire arrondie est complétée par la suite de casemates et de phare.

Époque Contemporaine :

Passé la Révolution, qui a peu touché l’île de Groix, l’époque suivante amène à l’île une période basée sur le développement de la pêche et notamment de la pêche saisonnière de sardine et plus fortement au thon, qui laisse une curiosité au sommet de l’église de Port Tudy, un thon :

 

Source : Maison de la réserve de Groix

Crédit photos : Wikipédia

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *