Léo Garré, bénévole depuis 52 ans

Léo a la fibre artistique. Couturière de métier, Léo pour ses loisirs s’essaie à la poterie, à la peinture sur soie et enfin à l’atelier vannerie qu’elle anime maintenant depuis 52 ans du haut de ses 97 ans…La pratique de la gymnastique pendant 30 ans au centre social est le secret de sa santé nous confie t-elle…Elle a connu l’ancien centre social avant sa reconstruction en 1993 et près de 5 responsables ! L’atelier était plus isolé que par le passé dans la la salle informatique, plus de liens se nouent dans la salle polyvalente.

A ses débuts dans les années soixante, la vannerie était à la mode, il y avait 2 rendez-vous…Depuis 3 ans, la vannerie connaît un renouveau, cet artisanat intemporel est dans l’air du temps, du faire par soi-même ! Léo transmet l’art de tresser des fibres végétales avec passion et nous rappelle que dans le passé, les agriculteurs savaient tous créer des paniers, qu’il transmettaient par besoin : « Le van était un outil agricole dont les paysans se servaient pour nettoyer les céréales, pour les « vanner ». Son origine est aussi vieille que l’agriculture, c’est-à-dire le Néolithique ». Source

Exemple d’étapes de fabrication :

Plus d’infos sur la vannerie : https://fr.wikipedia.org/wiki/Vannerie

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.