Reportage photographique « Toucher aux limites »

Projection du reportage de Nicolas Hergoualc’h jusqu’au 3 Octobre 2021 au Lieu de la photographie, Hôtel Gabriel, Enclos du Port à Lorient. Entrée gratuite, selon les mesures sanitaires en vigueur du mardi au vendredi de 14h à 18h et  le week-end de 15h à 18h. Diffusion aussi sur KuB le site du webmadia culturel breton,  en cliquant ICI

Ce travail photographique a donné lieu à une édition parue cet été aux Éditions de juillet, disponible ICI. Financé par Loïc Féry, président du FC Lorient, le bénéfice des ventes de ce livre sera reversé au compte solidarité de l’Hôpital Bretagne Sud,

« Toucher aux limites a été réalisé auprès de personnes rencontrées dans la rue ou à travers leur lieu de confinement, durant la période du 24 avril au 5 mai 2020 dans le Pays de Lorient (56).

65 portraits associés à un entretien autour de 5 questions ouvertes, sur le changement dans le quotidien, la découverte de soi et la représentation des autres, les craintes et espoirs du déconfinement. De ces simples questions ressort une grande diversité, ni triste ni joyeuse, faite d’espoir, d’attente, de retour sur soi, de soumission à la règle ou de recherche de failles. Des prises de conscience que ce rythme doit être celui que nous devons conserver pour nous, ou des souhaits que tout reparte comme avant. Des colères. Des espoirs de décroissance, de ralentissement et de prise de conscience écologique, souvent d’avance bridé par l’intuition d’une société qui ne va pas se remettre en question même après çà. Des thèses complotistes et de la punition divine aussi.
Un moment exceptionnel pour échanger et faire un point sur ce qu’on vit.

Toucher aux limites est une des étymologies de Confiner. »

Site web de Nicolas Hergoualc’h : https://atelierblackbox.fr

2 réponses
  1. VAN DYCK Erik
    VAN DYCK Erik dit :

    Magnifiques photographies noire et blanc à l ‘ anciennes exposées à l’ aide d’ une chambre et projetées accompagnées par une musique relaxante .
    Exposées pendant le confinement et réalisées avec des pellicules fabriquées par le photographe lui-mème, d’ ou vient le coté ancien des 65 photos .

    A noter , pour l’ argentique vous pouvez réaliser vos développement de pellicules avec des produits courants , naturels et non poluant !

    Répondre
  2. Louis Manrique
    Louis Manrique dit :

    Face au C O V I D une multiplicité de ressentis ! Du simple changement d’habitudes à la dénonciation d’une société qui multiplie les exploits technologiques et qui face au virus est démuni. Les avis sont partagés. Quoi qu’il en soit les opinions ne sont jamais neutres ! Cette modification obligatoire entraîne une nouvelle façon d’appréhender la nature. Dans la rue désormais les discussions ont une dimension planétaire, on prend conscience que notre vie est dépendante des éléments naturels…

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.