Les Inattendu(e)s du jeudi

Spectacles de rue du 9 au 30 juillet de 12h30 à 14h et de 17h à 19h.Pas de lieu, pas d’horaire, mais de belles découvertes ! En centre-ville, au détour d’une rue, au large d’une terrasse, laissez-vous surprendre par les Inattendu(e)s. Musicales, chorégraphiques ou burlesques, ces propositions artistiques parsèmeront les places de Lorient les jeudis de juillet sur le temps du déjeuner et en fin d’après-midi.

Jeudi 23 juillet

Les Mots en l’air : la connivence de l’humour et des chansons. Les chansons, souvent colorées de swing, invitent à battre la mesure. Les histoires, issues de la sagesse populaire juive et orientale accrochent le public.

Hop ad Hoc : un lâcher de clownettes vie-vivifiant et convie-vivial dans les rues de Lorient ! Elles manifestent la joie et la bonne humeur à bonne distance : certes avec les gestes barrières, mais sans barrières à la poésie et à la rigolade !

C’hoari, DLIES : de farandoles en casseroles, une invitation à défaire les nœuds, ouvrir les yeux sur ce qui nous entoure, la nature, l’autre, le vivant, l’authentique. Mettre de l’espace pour laisser place à la nouveauté, un vent de fraîcheur viendrait-il nous caresser la joue subtilement ?

Association EO : un duo de musique traditionnelle piston/bombarde et accordéon

Heptafonik Trio : sept notes… Heptafonik… La musique qui s’en extrait, tantôt à danser, tantôt à écouter, se veut libre et s’exprime à l’énergie. Elle est imprégnée de l’improvisation sauvage et de cette tradition transmise à ces trois sonneurs qui se livrent à vous, confiants dans la magie de l’instant.

Jeudi 16 juillet

Les Mots en l’air : la connivence de l’humour et des chansons. Les chansons, souvent colorées de swing, invitent à battre la mesure. Les histoires, issues de la sagesse populaire juive et oriental accrochent le public.

Eskemm, 12m² : 12m², un espace minimal pour deux danseurs, tel un espace de confinement rapproché. Ce duo s’amuse à  revisiter avec légèreté les différents états, humeurs et ressentis de la période que nous traversons depuis ces derniers mois.

Le duo Morwenn et Ronan Pinc : de croustillantes anecdotes issues du répertoire traditionnel breton, dépeintes en musique.

La compagnie du Haut, D : un duo chorégraphique autour du désir. Le désir n’est pas une « chose » qui est « là », déterminée une fois pour toute, il est plutôt une ligne de fuite, une tension…

Harisson Swing : les « Harisson » sont issus de nombreux univers musicaux et offrent à leur public un cocktail aux saveurs manouches. Populaires, romantiques, humoristiques et parfois caustiques, leurs histoires dévoilent un regard teinté de nostalgie festive !

Jeudi 9 juillet

Compagnie Labribus, « les zonzons » : des personnages énigmatiques, naïfs, cherchent à apprivoiser la ville. Les lieux qu’ils découvrent les plongent dans une grande perplexité !

Association Musique Buissonnière : alliant musique et poésie, un surprenant piano à queue parcourt la ville…

 Hocine Hadjali : généreux et humaniste, Hocine Hadjali a puisé dans ses rencontres et ses voyages la source de ses compositions pour aboutir à la création de chansons puissantes en émotion et en métissages culturels : une musique du monde…

 Le duo Morwenn et Ronan Pinc : de croustillantes anecdotes issues du répertoire traditionnel breton, dépeintes en musique.

Source

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.