Pour la mémoire de l’esclavage à Lorient

Rencontre avec Valérie Valey, professeure d’histoire au Lycée Dupuy de Lôme, très impliquée dans un projet pour la mémoire de l’esclavage à Lorient.

Certaines villes ont accepté leur histoire, d’autres essaient de l’occulter. Peu de lorientais sont au courant du passé lié à la traite négrière. En effet, Lorient fut bien entre 1723 et 1725, le premier port négrier car la Compagnie des Indes avait le monopole de ce négoce.152 expéditions négrières sont partis de Lorient.

La conférence de Jean-Marc Eyrault qui a eu lieu dans le cadre du carrefour des humanités (Plus d’infos) a provoqué la mobilisation au lycée Dupuy de Lôme de Mme Valey et Mr Cado, professeur d’Arts plastiques. Avec trois classes de première et deux classes de seconde, ils ont écrit un projet concernant la mémoire de l’esclavage. Une classe a pu discuter avec l’ancien maire de Nantes, fondateur de la Fondation pour la mémoire de l’esclavage

Tout va se dérouler sur trois ans :

La première année 2020-2021, a pour but de sensibiliser les élèves, 94 élèves de première ont fait une fresque, aidés par le graffeur EZRA

Ce fut pour 3/4 des élèves une découverte de ce pan de l’histoire de Lorient. J’ai eu la chance de parler à quelques élèves qui m’ont fait part de leurs expériences. Il s’en dégage des points importants :

Du point de vue de l’expression artistique, les adolescents décrivent l’activité de graff. Ils ont découvert que graffer est « un véritable métier ». Pour l’un des élèves, la pratique du graff est « géniale ». Un autre élève a été surpris de l’implication de Lorient dans la traite négrière. Cela dit, ce chapitre de l’histoire est enseignée en cours. Tous ont été très intéressés par la médiatrice culturelle des Archives départementales venu présenté des documents de la traite.

La deuxième année, 2021- 2022, a pour but d’élargir autour des lycées : Des interventions dans les collèges, une exposition itinérante sont à l’étude ainsi qu’un partenariat avec les Archives départementales de Vannes pour le prêt de documents.

La troisième année, 2022-2023, les élèves proposeront un projet mémoriel pour la Ville, une pièce de théâtre…

Plus d’informations sur le site du Patrimoine de la Ville de Lorient :

Lorient, les Compagnies des Indes et l’esclavage

Borne interactive concernant la traite et l’esclavage

Les photos des silhouettes abolitionnistes réalisées par les élèves de 2ndes en option Arts plastiques avec M. Cado exposées dans les couloirs du lycée.

Pour agrandir : Clic droit > Ouvrir dans un nouvel onglet

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.