Articles

Reportage photos à la Nuit du Handicap

La Nuit du Handicap a tenu toutes ses promesses samedi 11 juin sur le parvis de la mairie de Lorient. La fête a connu un succès avec près de 1000 visiteurs…Un beau programme festif, ouvert à tous et gratuit, pour découvrir le handisport, s’initier au monde du handicap, découvrir les talents des personnes en situation de handicap, partager un moment de convivialité entre non valides et valides.

Parmi les associations investies dans l’organisation : Adapei, Asperansa Morbihan ou encore le Foyer Soleil étaient présents pour montrer leur savoir-faire. Au programme : des stands d’information, de la danse bretonne, une flash-mob, des concerts, du théâtre mais aussi du sport adapté, des ateliers en braille, de la jonglerie, l’association des chiens guides d’aveugle, un escape game, un espace bien-être, une fresque participative avec le graffeur Kaz…

Brigitte

 

Alonso

 

Erik

 

Nicolas

 
Association loi 1901, La Nuit du handicap a pour but de valoriser les personnes en situation de handicap, à travers la tenue d’événements festifs ouverts à tous.

Chaque année, au mois de juin, une grande soirée festive et conviviale, est organisée sur les places publiques de villes de France. De nombreux partenaires associatifs du domaine du handicap y participent dans le but de :

  • faciliter la rencontre entre les personnes en situation de handicap et celles qui ne le sont pas
  • faire évoluer le regard porté sur le handicap
  • créer des liens durables dans chaque ville

Site web : https://nuitduhandicap.fr

Diaspora Crew dans ses oeuvres

On n’en finit plus d’halluciner avec le Diaspora crew (Kaz, Ezra, Sarime, Ackwa, Rezin, Brinks, Trak, Les Oides, Crow, Jef, Snob, Aries, Zermifugs)

Les nouvelles créations fleurissent en ce printemps sur les murs de Bretagne :

Une fresque de 200 m² sur un pignon du gymnase Le Guyader au Moustoir commandée par la ville de Lorient, une autre sur l’ancien Bricomarché du Bois-Noir pendant Landerneau graffiti jam (29),  une réalisation à  » L’effet mode » à Chatelaudren-Plouagat (22), une fresque tout juste inaugurée au centre de rééducation à Kerpape et enfin une fresque XXL encore fraîche dans le quartier de la Base…Bravo les artistes !  ! Plus d’infos sur le Diaspora Crew

Crédit photo : Diaspora crew

Bonnes balades !

Revivez l’exposition Wood street du Diaspora crew 

Jardins bleus au parc Chevassu

Le week end dernier au parc Chevassu de Lorient eurent lieu les Jardins bleus qui avaient comme thème : les jardins et les changements climatiques.

Avec Nastasja Duthois qui met en valeur l’art du Cyanotype, ancêtre de la photographie et Maryana Charrant conteuse accompagnée de la rèvAilleuse Charlotte Merlin. Elles nous ont fait rêver en visitant le parc Chevassu et en nous faisant découvrir les parfums des arbres, essences, variétés florales qui nous ont invité à la découverte des mystères de l’Orient.

Elles étaient accompagnées de la photographe Marie-Annie Gouret qui nous a fait découvrir le monde de la macro-photographie ses profondeurs de champs et ses éclairages pour mettre en valeur les sujets. Jean-pierre Le Rallic a fait  une démonstration de Kokedama, un art japonais. Le tout accompagné de musique du groupe What’s Up en soirée. L’ association du cercle celtique Brizeux a assuré la restauration ( crêpes )

Nous vous souhaitons de ne pas oublier de vous rendre à nouveau dans ce merveilleux cadre de la nature pour la 20eme édition nationale des « rendez-vous aux jardins » de l’ année prochaine … et bien sur à votre envie !

Cliquer sur les photos pour agrandir :

 

Célébration de la nature au parc Chevassu

L’édition 2022 des Rendez-vous aux jardins avait pour thème « Les jardins face au changement climatique »*. Ce projet de sensibilisation au vivant avait lieu dan l’apaisant parc Chevassu, à travers des balades contées avec Maryana Charrant et des créations artistiques autour de la technique du cyanotype avec Nastaja Duthois. La magie de la poésie a opéré pour célébrer la Nature !

L’association Trisk’Ailes a sensibilisé aux gestes fondamentaux afin de trouver des solutions pour préserver la faune et la flore… Les Balades contées de la conteuse Maryana Charrant accompagnée de la révAileuse Charlotte Merlin ont aussi questionné petits et grands par leur sagesse…La plasticienne Nastaja Duthois en résidence artistique au parc Chevassu depuis un an étudie les organismes vivants et leur symbiose et proposait un atelier cyanotype, ancètre de la photographie. Les lorientais ont pu admirer les créations collectives des ateliers d’avril et de mai dont les habitants du quartier Polygone-Frébault 😉 Marie Annie Gouret a exposé tout le week-end ses photos des 4 coins du monde, ses travaux   et a même proposé un atelier autour de la macro, une immersion dans le monde du petit…

Le Cercle Celtique Brizeux qui donne ses cours de danse bretonne et répète au parc, assurait la restauration par des délicieuses crêpes pour financer ses futurs projets. L’ambiance musicale a été confié au groupe What’s Up, un projet musical de Fred Miossec, clarinettiste du pays de Lorient. Des retrouvailles avec l’accordéoniste Régis Huiban avec qui il jouait déjà il y presque 30 ans dans le groupe breton Tan Ba’n Ty ! Damien Guillet à la guitare  avait l’honneur de reprendre des titres de musiciens prestigieux comme Django Reinhardt à la guitare et Yves-Paul Ruelloux faisait groover à la contrebasse des airs de valse, tango ou charleston ! Dommage que la chanteuse Morwenn Le Normand n’ait pas pu venir…

Les Jardins bleus étaient soutenus par FONDALOR, fonds de dotation pour les Arts au pays de Lorient et les services culturelles de la ville de Lorient.

*Les jardins demeurent des réserves de biodiversité pour le bien-être de l’homme et de l’ensemble du vivant, plus d’infos

N-B : Relire l’article sur une sortie artistique au parc Chevassu en novembre 2021, en cliquant ICI

Expo virtuelle « Identification projective »

Bravo à Anne, photographe amateur lorientaise d’avoir relevé le défi d’une exposition virtuelle où images et mots se mêlent pour nous présenter son Lorient en nous invitant à la réflexion…Suivez l’artiste sur Instagram : LuneDeuxMiel

(cliquer sur les images pour agrandir)

Aurore

L’aube de mes pensées naît toujours de la même manière, un songe qui prend fin, des couleurs qui s’estompent, laissant place à d’autres plus vives, plus intenses bien qu’encore lointaines. C’est comme être dans dans un sas entre deux mondes. Deux formes de vie totalement différentes. Il y a le rêve et la réalité, bien que le rêve ne soit pas totalement dissocié de la réalité, puisque si nous rêvons c’est que nous sommes en vie. Il y a des jours comme celui-ci où je voudrais m’accrocher à mes rêves, parfois même qu’ils deviennent ma réalité tant le monde perd de sa saveur et de sa magie jour après jour.

 

Quête d’une image imparfaite

Je suis pour ce monde une image acouphène, remplie de bruit, des grains d’imperfection qui me collent à la peau. Je déplais aux yeux humains, comme si chaque détail de mon aspect dérangeait. Au premier abord et de loin tout semble joli, puis plus on se rapproche plus on aperçoit les défauts, à la fin on ne retient que ce qui dérange et c’est toujours comme laisser un goût amer dans la bouche, un goût de déception du «  C’est dommage s’il n’y avait pas ces défauts ce serait parfait ». Or il suffirait de changer notre manière d’utiliser nos globes oculaires, pour réaliser combien la beauté peut avoir de multiples facettes.

 

Musée de la vie

J’avais réussi, tout était parfait, j’étais ce que tous attendaient de moi. Une belle photo, bien travaillée, retouchée presque parfaite et digne d’être accrochée dans une galerie du Louvre. Mais étais-ce réellement l’œuvre qui reflétait celle que j’étais ? Doit-on se conformer au monde ? Ne sommes nous pas conçus différemment justement pour parfaire le monde de diversité ?

 

Vision bleue

Mes yeux sont comme des lunettes en trois dimensions, les gens voient le monde qui les entoure en aberrations chromatiques, habitués à vivre dans la matrice ils ne voient pas l’univers autrement. On dit souvent que les yeux sont une fenêtre vers l’âme, pour ma part je dirais que cela va dans les deux sens, si mes yeux sont la fenêtre vers mon âme, alors mon âme les utilise pour voir l’ensemble de tout ce qui existe d’une façon différente. Toute chose prend une forme et une signification particulière, je vois de la beauté dans ce qui semble abstrait, je vois des couleurs là où les gens n’en voient pas. Regarde de l’autre côté du miroir …

 

Bonsoir

Bonsoir Lorient, bonsoir le ciel, bonsoir la mer, bonsoir le monde, bonsoir la vie. Ne m’oublie pas dans ton sommeil, ne m’oublie pas lorsque tu auras quitté le soleil.

 

V.TGV vie terrestre grande vitesse

Alors que le jour s’endort doucement, se couchant dans les draps portant les couleurs de la vie et l’amour, je dis au revoir au monde des mortels et commence enfin à vivre. Ma journée prend vie lorsque la Lune luit. Balade chaude mais douce, belle bien qu’effrayante parfois, tu m’as vu naître et m’as façonnée à tel point que quand j’ai vu le jour, mes yeux ont été aveuglés et j’ai couru à nouveau dans tes bras. Tu donnes à l’univers un sens nouveau, certains te croient dangereuse et maudite, moi je te dois la vie. Nuit…

 

Ivresse nuits de couleurs

C’est alors que quand vient la nuit, ma folie prend vie. J’entends les rires des groupes d’amis qui profitent de la vie, les hurlements des gens en colère, je vois l’amour s’éveiller devant la porte de l’immeuble après un rendez-vous. C’est comme si j’avais le globe entre mes mains, que je le tourne et atterris dans ce fameux monde parallèle, le jour laisse place à la nuit, le soleil qui se couche n’est pas une fin mais un autre début. La musique dans mes oreilles, je danse entre les néons et sur la route déserte, ma ville m’appartient, je suis libre. Nul ne voit mon cœur arc en ciel s’étaler entre les arrêts de bus et les bateaux qui dorment dans le port.

 

Réflexion nocturnes

Mais entre mes balades nocturnes, mes réflexions me mènent parfois à réaliser combien tout est éphémère et combien en un rien de temps la vie entière bascule. Pourquoi ce qui a de la valeur doit-il toujours nous échapper un jour ou l’autre ? On court chaque jour après la vie comme si c’était une course au sensationnel, les
gens répètent qu’ils se reposeront quand ils seront morts, mais alors dans quel but vivent ils ? Pourquoi courir en permanence, pourquoi s’évertuer à vouloir vibrer 24H/24 au risque de passer à coté de l’essentiel ?

 

Bradycardie du sommeil

Dans mon périple nocturne je décide de faire une pause, tout semble avancer au ralenti, je m’endors dans un monde et m’éveille dans un autre. Je perçois les faisceaux lumineux de la ville, des voitures, j’entends encore les vrombissements qui s’éloignent avec cette odeur d’essence brûlée, suis-je à deux doigts de sombrer dans le sommeil ? J’ai l’impression que mon âme se dissocie de mon corps, elle s’envole petit à petit et voudrait partir déambuler ailleurs, tandis que mon corps est ancré dans le sol et observe à moitié la ville qui après la fête, s’éteint petit à petit.

 

Fugue dissociative

Lentement, mes pas m’emmènent dans la pénombre du monde, le brouillard commence à poindre et m’envahir. C’est la marche nébuleuse de la nuit, celle qui nous mène aux abysses de notre âme, éveillée et pourtant dans un univers brumeux et sauvage. Les ombres deviennent effrayantes et enivrantes, c’est comme si on pouvait presque toucher du bout des doigts nos pensées, devenues mi humaines mi fantômes. On est tenté de les suivre pour les comprendre, savoir ce qui pourrait nous arriver si on ose s’engouffrer dans les méandres de la nuit, mais d’un autre côté il y a cette ceinture de sécurité qu’est la conscience encore éveillée, qui nous retient de tomber dans les profondeurs de l’esprit au risque de s’y perdre.

 

Chemin faisant

On pense que dormir est la fin alors qu’en réalité, ça n’est que le début d’une autre vie. Pour ma part, ma course continue, je peux terminer un livre mais pas l’histoire, car jamais elle ne s’arrête. Bon voyage …

 

Le grand final de l’association Idées détournées

L’association Idées détournées a décidé d’arrêter son aventure commencée à Lorient il y a 15 ans…Du Musée éphémère à Kervenanec en passant par les Noëls enchanteurs, les 25h Chrono du recyclage, les créations et les nombreux ateliers que l’on peut retrouver sur leur site web www.ideesdetournees.org, Nadine et Hubert Thouvenin en auront fait des heureux…une page se tourne, bonne continuation !

VENDREDI :

Ouverture 18h00

Concerts :
18h00 La Fabrique de Groove – Jazz
20h00 Zencool en set live house music, tribal
Discours…..courts ! du Président et de la Directrice
21h30 Bako Combé – Musique du Monde
23h30 La Ruse – Rock Guinguette Festif
1h00 Fin des festivités

SAMEDI :

Ouverture 17h00

Concerts :
17h30 Betty Loop
19h00 No Horse
20h30 Spectacle de rue – Cirque Slex N Sueurs – Les Têtes d’Affiches
21h30 Gil Jogging
22h30 Silence Radio
23h30 Dj Set NUBA
1h00 Fin des festivités

DIMANCHE :

Ouverture 12h00
Grande vente de tous les trésors cachés d’IDD

Concerts :
14h00 Dali & Timber Roads
17h00 Impwobab
20h00 Fin des Festivités

 

Tournage d’un kino au Joli mois de mai

Pendant le festival de film « Le joli mois de mai » organisé par l’association J’ai vu un documentaire, une douzaine de personnes ont répondu au défi du kino*. De tous âges et de tous horizons, nous nous sommes réunis à Kervénanec, pour créer deux courts métrages tournés en une journée, avec peu de moyens.

Cette fois, nous avons pu former deux équipes de six à sept personnes. Chacune d’entre elles a pu réaliser un kino, en répondant aux consignes du jour : un anglophone ou un accent anglais, porter des lunettes de soleil, des plans de bouche voire d’une dent en or doivent apparaître dans le film. Nous avions une journée pour concevoir un scénario et tourner le film.

Dans une bonne ambiance, le matin, chaque équipe s’est réunie dans une salle différente. Dans la mienne, dirigée par Solène Desbois, nous avons créer un scénario, en quelques heures.

Après un repas mangé près de la Cité de la Voile, nous avons tourné des rushs sur les pontons et sur le quai, jusqu’à environ 17h00. Après, on a commencé à faire le montage qui sera terminé pendant la soirée.

Le lendemain matin, les deux kinos furent diffusés sur grand écran à la balise devant un public assez important.

La vidéo est disponible à l’espace multimédia du Polygone !

* Kino est un mouvement cinématographique dont la devise est : « Faire bien avec rien, faire mieux avec peu, mais le faire maintenant. »

La Solidarité en toute convivialité au Polygone

Par une belle journée ensoleillée, le conseil citoyen a organisé une rencontre des Solidarités au centre social du polygone PLL. L’idée est de faire connaître les associations aux habitants !

Cette belle journée s’est déroulée en toute convivialité où chacun offrait son attention aux autres. Tout cela enrobé de la musique qu’interprétait Jacques Jean avec des interprètes de passages dont votre serviteur…Les enfants se sont défoulés dans la structure gonflable du far west pendant que les parents faisaient le tour des stands.

Ces images parlent d’elle même, le plaisir de la fête contenta tout le monde !

Nouvelle expo au Lieu de la photographie

Le Lieu présente du 3 juin au 31 juillet 2022, Passage, une double exposition de Jérôme Blin et Claudine Doury

Le 2 juin 2022 à 18h30 la galerie a le plaisir de vous convier au vernissage de l’ exposition

« Passage évoque ce temps de latence identitaire, celui de l’adolescence. Entre la campagne vendéenne et celle de la Crimée, nous voguons dans le même silence qui anime ces jeunes en quête d’avenir et de devenir. Dans une douceur et une bienveillance commune, les regards de ces deux photographes nous proposent un temps d’arrêt, un retour à cette période d’intenses émotions et questionnements. »

Plus d’infos sur https://www.galerielelieu.com/passage-jerome-blin-claudine-doury/

 

Visites commentées:

vendredi 10 juin: 18h30
samedi 02 juillet:15h00
dimanche 31 juillet : 15h00

Et en apartés :

Atelier « portrait de famille » samedi 25 juin 14h-18h
Rencontre avec Jérôme BLIN : samedi 16 juillet 15h30

www.galerielelieu.com
contact@galerielelieu.com
02 97 21 18 02

Entrée libre et accès PMR
Fermé les jours fériés
du mardi au vendredi 14H-18h
samedi et dimanche 15h-18h

Fête des solidarités au Polygone

La fête des solidarités est une initiative du conseil citoyen de quartier, les habitants du Polygone Frébault et le centre social du Polygone-Patronage laïque de Lorient, organisée le samedi 14 mai

« Cette après-midi festive va à la rencontre de ceux qui se mobilisent pour faciliter la vie et donner le petit coup de main qui fait du bien quand on en a besoin, dans le quartier Polygone – Frébault mais aussi dans les autres quartiers lorientais » précise Gaëlle Planchot, directrice du PLL.

C’était l’occasion de rencontrer les représentants d’associations et de structures, telles que le conseil citoyen ; les L solidaires ; les Compagnons bâtisseurs ; les Cuisiniers solidaires ; le Pimm’s, Syklett ; Ti Mouv ; le Garage solidaire ; l’association Solidarité + ; Muriel l’esthéticienne ; Rosine la Couturière ;  l’atelier bricolage et informatique ; la fabrique de Malo… Les enfants n’ont pas été oubliés avec un atelier perle, la Ludomobile et des structures gonflables ! Merci à Jacques pour l’ambiance musicale et aux chanteurs de passage (voir une vidéo)

A voir aussi, un reportage photo de Erik (cliquer ici) et bientôt un article de Hugo, stagiaire au PLL qui présentera toutes les associations…