Articles

Le Lorient d’antan

Une nouvelle carte postale toutes les semaines pour mieux connaître l’histoire de Lorient :

1. La place Alsace-Lorraine dans les années 30

Carte postale, datant de 1935/1939, Gaby éditeur à Nantes, collection personnelle.

Au premier plan, les arbres de la place, et le kiosque à musique, celui-ci étant inauguré le 24 novembre 1933 (en remplacement d’un premier kiosque, datant de 1885 et détruit en janvier 1933) avec sur son toit les armes de la Ville de Lorient et des cartouches avec le nom de compositeurs célèbres. Rescapé des bombardements de 1943, il sera démoli après guerre, lors de la reconstruction de la place.

Au second plan, les immeubles de la place, à gauche, la rue de Turenne (de nos jours on y trouve l’église Notre-Dame de Victoire), à droite, les rues des Fontaines et de La Patrie, avec les magasins Fashion House et Novoprix (de nos jours, les Galeries Lafayette ) et à droite le magasin de vétements Saint Remy (de nos jours le magasin Burton)

Il y avait deux autres kiosques à musique à Lorient, un place d’Armes et un place de La République, dans le quartier de la Nouvelle-Ville.

2 – Le cours des Quais

Le jeu des 7 différences et plus : Sur ces deux cartes postales, nous voici devant le bassin à flot, avec à l’arrière plan, le cours des Quais (notre quai des Indes actuel), dont l’arrière du théâtre du cours de la Bôve, et au premier plan des marins qui réparent une voile de bateau.

Vous vous demandez pourquoi mettre deux fois la même carte postale, la 2012 de la collection Villard ?

Si vous regardez bien, il y a des différences entre les deux cartes postales…

 

3 -La place d’Armes et l’Hôtel Gabriel vers 1905

Au premier plan, des enfants et des marins posent devant la statue de Stanislas Dupuy de Lôme; à droite la Préfecture Maritime de Lorient, avec sa marquise, ses souches de cheminée, et ses sculptures du 18e siècle, et sa grille, notre actuelle galerie Le Lieu . Au fond la tour de La Découverte et les arbres de la colline du Faouëdic.

Carte Postale, collection Villard, Quimper, éditeur.

4 -La rue Beauvais et Hôtel Terminus vers 1920

Sur cette carte postale, nous voici rue Beauvais, à gauche, cachée par les arbres se trouve la gare, à droite, au fond l’école de Kerentrech, le tabac de l’hôtel Saint Christophe, hôtel qui sera a reconstruit dans les années 30, l’hôtel Terminus, avant son agrandissement et une belle villa, qui existe toujours. On notera la publicité pour les vêtements Saint Rémy

J. Nozais, éditeur, Nantes

5 – L’avenue de Merville vers 1905

Nous voici avenue de Merville (de nos jours avenue Jean Jaurès) au niveau du carrefour avec les rues de Kerlin et Claire Droneau, en direction de la Nouvelle-Ville. Notre regard est attiré tout d’abord par la foule qui pose pour le photographe sur la chaussée et le trottoir de droite, avec principalement des enfants, puis par le tramway, avec sa publicité pour le triple-sec Poulain, qui roule en direction de Ploemeur. Sur le trottoir de droite, un kiosque ou une vespasienne, avec une publicité pour le Grand Théâtre Delemarre, « prochainement à Vannes? »

Carte postale, collection Villard, éditeur, Quimper.

6 – Le Quai de Rohan, la rue Carnot et le Pont Tournant vers 1905

Sur cette carte postale, nous voyons au premier plan trois vedettes, reliant Lorient à Port-Louis, ancêtres de nos batobus, à droite le Pont-Tournant, reliant le cours de Quais à la Nouvelle-Ville. Sur le quai côté Nouvelle-Ville, deux bateaux, dont « Le Redoutable » à droite. Enfin, nous voyons quai de Rohan, des entrepôts, dont ceux des Bateaux à Vapeur du Nord et ceux des Messageries de l’Ouest & Union Belliloise et celui du Charbon de Terre, aux angles de la rue Carnot et du quai, un café et un tabac.

H. Laurent, Port-Louis, éditeur

7 – Quartier de Kerentrech,vers 1900, rue de Brest (Pierre-Paul Guieysse)

Nous voici devant l’église Notre Dame de Bonne Nouvelle, avec son porche et son clocher. A gauche, la future place de l’Yser avec ses arbres, le kiosque d’un marchand de journaux et une cheminée d’usine. A droite un banc et une charrette à bras.
Carte postale, H. Laurent, Port-Louis, éditeur

8 – La rue du Maréchal Foch vers 1935

Nous voyons ici la rue Maréchal Foch, par temps ensoleillé, avec une grande animation, automobiles, cyclistes, piétons, dont des marins. Parmi les commerces, on remarque « A l’Ours Polaire », une quincaillerie, un magasin vendant des articles de chasse. Au fond l’église Saint Louis, à droite, à l’angle de la rue Paul Bert, la fontaine monumentale dit aussi fontaine de Neptune, oeuvre du sculpteur Auguste Nayel et de architecte Stephen Gallot.

Carte postale, de la série « Lorient Moderne », Nozais, éditeur, Nantes Bon dimanche

9 – La plage de Port-Maria vers 1910

Voici la plage de Port-Maria à Larmor-Plage, vers 1910, un jour d’été, avec de nombreux promeneurs.
Au premier plan sur les rochers des femmes avec leurs ombrelles, ainsi que des militaires en uniforme.
Au second plan, les promeneurs, mais peu de baigneurs, on remarque des tentes et cabines de plage
Au fond, de droite à gauche, la terrasse d’un café ou d’un glacier, la villa Les Sables qui agrandie deviendra le Celtic Hôtel et la villa Les Hermines, construite en 1910

Collection H Laurent, Port-Louis, éditeur

10  – Vue générale du Port de Commerce vers 1920

Aujourd’hui je vous propose une vue de l’avant port de Lorient, avec des bâtiments qui existent toujours, pour la majorité d’entre-eux
Au premier plan, le quai de Rohan, avec ses bateaux à voile et à vapeur, avec un train de marchandises, chargeant la cargaison d’un bateau.
Le port de Lorient, était desservi par deux lignes ferroviaires à usage de fret, une de la compagnie du P.O. et l’autre de la Compagnie des Chemins de Fer d’Intérêt Local du Morbihan.
Dans l’avant port, une vedette à vapeur vient de quitter Lorient et va en direction de Port-Louis ou de Larmor-Plage. Ce sont les ancêtres de nos bateaux-bus actuels.
Au second plan, le Cours des Quais (Quai des Indes), avec un bateau de pêche, à gauche,les hôtels particuliers du XVIIIe siècle, dont la maison natale de l’écrivain Ernest Hello, à droite, la Cale Ory et l’Hôpital Maritime, les casernes de la Gendarmerie Maritime et au fond, le jardin de l’Hôtel Gabriel, la villa Frégate, et la tour de la Découverte
Carte Postale, faisant partie d’un album souvenir de Lorient, édité vers 1920, J. Nozais, éditeur à Nantes.

Au premier plan, le pont suspendu Saint Christophe, inauguré en 1847, et remplacé par le pont actuel en 1960, avec les voies du tramway, à droite une villa, au fond le Scorff avec le parc à bois Saint Isidore et Lanester.

Collection personnelle, J. Nozais, éditeur à Nantes

11 – Le pont Saint Christophe vers 1920

Au premier plan, le pont suspendu Saint Christophe, inauguré en 1847, et remplacé par le pont actuel en 1960, avec les voies du tramway, à droite une villa, au fond le Scorff avec le parc à bois Saint Isidore et Lanester.

Collection personnelle, J. Nozais, éditeur à Nantes

 

12 – la place Alsace-Lorraine et les rues des Fontaines et de La Patrie, vers 1905

Au premier plan, des enfants posent devant le photographe, à gauche le magasin de chapellerie et chemiserie Fashion House, à droite les Modern Galeries, avec une belle façade en pierres de taille et une marquise, et une calèche qui stationne devant l’entrée du magasin. A noter les enseignes sur le toit, qui étaient peut être lumineuses.

Sur la place on voit un kiosque à journaux, devant Fashion House, et une vespasienne, à l’angle de la place avec les rues de La Patrie et des Fontaines.

Au fond la rue des Fontaines, une des rues les plus commerçante de Lorient, qui va de la place Alsace Lorraine, jusqu’à la place Bisson .

Carte postale, Collection H. Laurent à Port-Louis, collection personnelle.

Expo pour les 20 ans de Tux Paint

Bon anniversaire à l’équipe de développement de Tux Paint qui fête ses 20 ans !

En hommage à ce logiciel libre, et pour finir l’année en beauté, une exposition de dessins réalisés à l’espace multimédia !

Tous ne sont pas signés mais leurs auteurs se reconnaîtont…Merci à eux pour le partage !

Télécharger Tux Paint pour  macOS, Windows, Linux, Android sur https://tuxpaint.org

 

 

Lorient vu par Christian Bauvois

Le dimanche quand les rues de Lorient sont désertes prenez le temps de longer le port de commerce et les différentes rues qui y aboutissent (terrain de jeu de graffeurs) une fois le repérage fait venez le découvrir au lever du soleil les jeux de lumières sont magnifiques et si un cargo est à quai vous aurez peut être la joie de découvrir le jeu d’ombre formé par les grues avant le coucher du soleil. une fois le repérage effectué revenez à la nuit tombée, vous y verrez l’éclairage mettant en valeur les godets du port ou les réservoirs du dépôt pétrolier de Lorient DPL.

Christian Bauvois

Exposition l’Empreinte de Aglaé Bory

Vous avez découvert les photographies de Aglaé Bory sur les supports de communication du Théâtre de Lorient depuis la Saison 21-22.

Le Théâtre de Lorient a passé une commande photographique à l’artiste Aglaé Bory. Ce travail, réalisé au cours d’une résidence de création, a donné lieu à une série ayant pour point d’ancrage le territoire lorientais abordé à travers des lieux emblématiques de la Ville de Lorient et impliquant toutes les générations.

« Avec ces portraits de Lorientais, il est question de renouer avec le public, d’aller à sa rencontre. De regarder les visages, de découvrir leur sensibilité. Les regards sont ouverts vers l’ailleurs, vers l’espace intérieur où nous construisons notre pensée et notre psyché. Je cherche à deviner la présence du désir de la découverte et le besoin d’élargissement. À travers ces portraits, j’essaie de voir la présence des œuvres en chacun de nous. Ce que nous en attendons. Ce qu’il en reste. Les oeuvres proposées par les artistes sont parfois de vraies rencontres dans nos vies. Une rencontre qui fait sens, qui ouvre un espace inédit, retrouvé, où nous nous connectons à ce que nous avons de plus intime. Une rencontre qui résonne comme un secret, une révélation, une promesse, parfois un espoir. Une rencontre qui est nourriture de l’âme, de la pensée mais aussi du corps et du cœur. Une empreinte. Qui nous relie aux autres de façon essentielle, dans la beauté du geste et de l’adresse. Qui nous donne envie de continuer à avancer, à imaginer, à partager et à vivre. » Aglaé Bory

Exposition dans le hall du Théâtre de Lorient jusqu’au 22 décembre et sur le site web de l’artiste :

 

Plus d’infos sur https://theatredelorient.fr/fr/aglae-bory

 

Hydrophone vu par Guillaume Kerjean

Une sélection de Guillaume Kerjean, photographe officiel de Hydrophone, la scène des musiques actuelles lorientaises. Photographe d’événementiel, on peut le croiser aussi dans de nombreux festivals et salles de concert. Il est photographe officiel au festival Indisciplinées ainsi qu’au festival des Vieilles Charrues et du Roi Arthur. Suivez le sur Instagram et sur la page facebook de Hydrophone !

N-B: Les concerts se remplissent aux Indiscipliné.e.s, certains sont déjà complets…Toute la programmation et la billetterie du festival sur www.hydrophone.fr

Sur la photographie…

 

Depuis 1977, je m’étais mis à la photographie argentique et ses célèbres pellicules en ASA qui étaient à l’époque la sensibilité. je faisais de la diapositive pour les projeter sur écran…Mes enfants pour un anniversaire m’ont offert un appareil numérique mais je n’arrivais pas trop à l’utiliser et arrêta mes prises de vue photo pendant de nombreuses années…

En m’inscrivant à l’espace multimédia du PLL, je retrouve enfin l’envie de reprendre la photo par les sorties organisées et les rencontres avec les photographes…Je vous partagerai mes recherches de sites intéressants sur sur Lekiosque.bzh  !

Leçon n°1

Quelle est la différence entre un appareil reflex et un hybride

www.nicolascroce.com/reflex-vs-hybride/

Leçon n°2 :

Priorité à l’ouverture et à la vitesse

La prise de vue photographique suivant les sujets que vous envisagez se décompose par deux possibilités :
– la priorité à l’ ouverture (réglage par le diaphragme (entrée de la lumière)
– la priorité à la vitesse (pour les photos sportives, en mouvement …)

https://www.luzphotos.com/prise-de-vue/les-bases/modes-exposition

Hommage

L’Artiste William KLEIN connu pour ses photographies de mode et bien sûr de rue nous a quitté ce mois-ci à 96 ans à Paris où il vivait depuis 1947.

Je me permets de vous donner le lien suivant de wikipédia pour que vous connaissiez sa vie , sa carrière : https://fr.wikipedia.org/wiki/William_Klein

Regarder le documentaire diffusé sur Arte.tv en hommage à William KLEIN : https://www.arte.tv/fr/videos/098561-001-A/contacts/

Leçon n°3

Je vous propose de découvrir quelques 23 photographes français à suivre pour continuer votre apprentissage…

www.lesothers.com/23-jeunes-photographes-francais

Mes coups de coeur :

Alex Strohl : www.alexstrohl.com

Sidi-Omar Alami : https://sidiomaralami.com

Arnaud Teicher : https://arnaudteicher.com

D’autres photographes seront bientôt présentés sur le site : Monsieur Tober, Louie Salto, Yann Audic, Maud Chalard et bien d’autres…

Leçon n°4

Ne vous séparez pas de vos anciens appareils car l’argentique est sur le retour !

De nombreux marchés d’anciens appareils se créent dont le plus connu en France est à Nantes (plus d’infos) qui se spécialise dans les anciens appareils et dans les pellicules argentiques. Le plus de la photo argentique :  vous y créez de la prise de vue au développement de la pellicule ainsi qu’aux tirages des photographies elles même. Seul hic, le coût ! Certaines nouvelles pellicules sont aussi crées…

Plus d’infos sur www.exemplaire.com.ulaval.ca/non-classe/vers-un-retour-de-la-photographie-argentique/

Sortie Familiale à Concarneau

Pendant ces vacances d’automne était programmée une sortie familiale à Concarneau avec visite du Marinarium puis de la ville close.

Pour le plus grand plaisir des 34 participants, le soleil était de la partie hier après-midi.

Le rendez-vous était donné au Centre social à 14h pour un départ en bus vers Concarneau et un retour en soirée à Lorient..

Arrivé à Concarneau , tout d’abord visite du Marinarium. Chacun à son rythme.

« On a fait 2 fois le tour pour être sûr de ne rien avoir raté « dira une maman.

 » On a vu plein de poissons » rajoutera une  autre.

 

Tout de suite après quartier libre dans la vieille ville, chacun a pu flâner dans les petites rues de la ville close, admirer le panorama du haut des rempart et profiter du petit parc pour se poser un instant et laisser les enfants courir librement. D’autres se sont posés à la terrasse d’un café pour profiter tranquillement du moment présent.

 

 

D’autres encore ont esquisser quelques pas de danse en profitant de l’air entrainant jouer à l’entrée de la ville close par quelques musiciens.

Une belle après-midi riche en découverte et bonne humeur .

Lorient la jolie vu par ses habitant.e.s

Le groupe Facebook lOrient vu par a été créé par Marcy Perron, elle est assistée par l’électron libre Daniel Faurie.

Ce groupe est animé par des amoureux de la ville, son histoire et son avenir…En dessin, peinture, photographie, ils nous rappellent que Lorient la jolie n’a pas obtenu le label Villes et Pays d’art et d’histoire pour rien…Profitez de toutes les thématiques, après avoir rejoint le groupe, cliquez sur Contenu multimédia puis sur Albums.

Nous étions en conférence téléphonique avec Daniel aujourd’hui. Lorientais depuis 1962, notre octogénaire souligne l’éclectisme de ce groupe, les sujets abordés y sont nombreux. Il ne manque pas d’idées pour la ville et les partage sur ce groupe, allez écouter ses désirs (cliquer ici) : un musée des beaux arts, une rénovation des pavés de la rue des fours à chaux, plus de fresques dans la ville…Toutes les vérités sont bonnes à dire si on ne se prend pas la tête, dans l’apaisement…La politesse et les échanges en toute courtoisie sont exigés pour participer à ce groupe, avis à la population !

A vous toutes les pépites de la ville aux 6 ports sur https://www.facebook.com/groups/779327738890365/

Une exposition virtuelle réalisée pendant le confinement en 2020, cliquer sur les images pour agrandir :

Photographies de Daniel Faurie

 

Dessins de Christian Bauvois

 

Photographies de Marcy Perron

 

Dessins de Corinne de Lorient

 

Photographies de Daniel Faurie

 

Dessins de Christian Bauvois

 

Photographies de Christian Bauvois

 

Aquarelles de André Méhu

 

Photographies de Jean Moderne

 

Aquarelles de MOG

 

Photographies de Cyril Corbin

 

Photographies de Jean Libert

 

Photographies de Annie Gourden

 

Photographies Mathieu Duigou

 

Dessins de Daniel Faurie

 

Photographies de Sylvain Britel

 

Photographies de Marcy Perron

 

Photographies de Daniel Faurie

 

Dessins de Christian Bauvois

 

Photomontages de Kaz

 

Photos Lionel Moreau

 

Photographies de  Christian Bauvois

 

A suivre…

Un monde à explorer avec la Tara

Du 13 au 16 octobre a eu lieu des animations et des conférences pour tous dans le quartier de la Base à l’occasion des festivités de L’océan, un monde à explorer.

Tout d’abord , il y a eu la rencontre de Monsieur Jean Jouzel, ancien membre du GIEC et Romain Troublé, directeur de la Fondation Tara. La passionnante discussion entre les deux intervenants et le public était très instructive. (Lire l’article de Jacline)

Le village des sciences, installé dans la salle événementielle K2, était organisé par la Maison de la Mer, il permettait la découverte des océans. Une allée de divers stands très intéressants nous amenait à une magnifique exposition sur le plancton. Le public pouvait s’arrêter en divers endroits pour pratiquer diverses activités proposées pour un public de tout âge. On pouvait ainsi créer de l’électricité, en tournant une manivelle d’une petite machine pour utiliser des énergies renouvelables. Ailleurs, on pouvait regarder du plancton au microscope, grâce à l’Observatoire du plancton . Il était aussi possible par exemple, de comprendre l’impact du plastique sur l’environnement, notamment, grâce à un stand de la fondation Tara.

Le point d’orgue des animations fut l’arrivée de la magnifique goélette Tara à Lorient, son port d’attache, après 22 mois de voyage. Nous pouvions suivre en direct sa progression sur un écran géant grâce à un drone. L’émotion était à son comble, quand le voilier est arrivé dans la rade, à proximité de la cité de la voile, escorté par 40 bateaux. Il a accosté vers 16h au ponton sous les acclamations de la foule venu en masse. Emu par un public aussi nombreux, le capitaine de la goélette a remercié les personnes présentes. Des personnalités locales, régionales, nationales et européennes, en même temps que l’ambassadeur des pôles, étaient présentes pour l’occasion.

Une conférence a suivi cette arrivée extraordinaire. Romain Troublé était interrogé sur l’expédition que Tara vient d’effectuer. Nous pouvions prendre conscience de l’importance du microbiome marin dans la vie des océans. Près de 25 000 échantillons prélevés sont désormais près à être étudiés.

Le lendemain, dimanche, alors que des conférences et des expositions se poursuivaient dans le cadre du festival les Aventuriers de la mer, il était possible de visiter de  la Tara qui restera à Lorient jusqu’en 2023. On pourra même le visiter gratuitement dans les prochaines semaines, en octobre, à condition de réserver sa place sur Internet, cliquer ici

Il est question ensuite d’un voyage à Saint-Malo puis à Cherbourg. En 2023, une nouvelle expédition aura lieu…

Suivez la Fondation Tara sur son site web et sur Facebook

L’émission La Terre au carré était consacrée à La Tara vendredi 14 octobre, en écoute ici

Les fous de vagues et le photographe

En 2021,Stéphane Gachet avait présenté ses paysages maritimes sur lekiosque.bzh et des adhérents de l’espace multimédia s’étaient essayés à la pose longue lors d’une sortie à l’aube avec lui (voir les photos).

Cette année, les fesses dans le sable, avec son téléobjecitf  et son trépied, il partage de très près, les moments humides de ces fous de vagues. Il a participé au challenge photo de PIOKA, un espace de partage et de découverte de la culture surf au Fort-Bloqué :  Il s’agissait de constituer une équipe surfeur + photographe du 1er Sept  au 01 Oct 22 et de proposer une photographie…La Soirée expo / remise de prix aura lieu le 22 octobre à 19h à la boutique de surf Pioka, allée des goélettes à Plœmeur.

Suivez Stéphane Gachet sur www.facebook.com/Stephane.Gachet.Photographie