Articles

Jour de fête au Polygone-Frébault

La fête de quartier a tenu toutes ses promesses samedi 24 septembre malgré une météo capricieuse en début d’après-midi…L’exposition des activités du centre social avait aussi lieu depuis vendredi et a eu du succès !

Les artistes du manège à pédales de l’association Bille de Bouéz  ont enchanté petits et grands avec leur répertoire musical.Alice, Rémy et leurs chevaux ont permis aux habitants de se promener dans le quartier Frébault. Ils ont pu découvrir le musée à ciel ouvert et ses nombreux graffitis. L’artiste nantais Ador avait d’ailleurs fait le déplacement pour inaugurer la nouvelle fresque réalisée en juillet (Lire l’article). Il en a profité pour dédicacer son nouveau livre qui retrace 18 ans de graffiti ! L’atelier portrait animé par des croqueurs du pays de Lorient a eu du succès. Ils étaient déjà venus cet été sur le quartier Frébault pour dessiner les habitants (Lire l’article).

La musique a résonné toute l’après-midi avec Jacques Jean et sa guitare qui proposait aux habitants de pousser la chansonnette en sa compagnie. Lerb et son rap conscient ont poursuivi l’après-midi avant que le groupe Zébulon composé de musiciens du quartier ne termine le bal avec leur mélange de rock, funk et reggae !

Merci aux crêpières du quartier de Kervénanec venues avec leurs billigs pour nous régaler ainsi qu’à tous les bénévoles qui ont répondu à l’appel du centre social pour organiser cette fête tant attendue…Et à Laure pour la visite surprise !

Reportage photo, cliquez sur les images pour agrandir :

Erik

Isabelle

Nicolas

Reportage photo au Festival interceltique

Merci au photographe Patrick Guigueno pour son partage de photos du Festival Interceltique de Lorient 2022

En 2017, Patrick nous avait fait le plaisir d’exposer ses photos maritimes, à voir en cliquant ici

Patrick est actuellement disponible pour tous travaux en photo et vidéo, n’hésitez pas à le contacter !

patrickguiguenovue@gmail.com

Traversée de Paris par la section aviron du PLL

Les rameurs de l’aviron du Ter (PL Lorient) ont traversé Paris en septembre…

Deux équipages de 5 rameurs de l’Aviron du Ter, dont une moitié ayant découvert l’aviron dans l’année, ont participé ce dimanche à la 37e édition de la « Traversée de Paris et des Hauts-de-Seine », une randonnée de 28 kilomètres au fil de l’eau.

Passage près de la cathédrale Notre-Dame, sous le pont Mirabeau et vue sur la Tour Eiffel, des clichés inoubliables sous un soleil de fin d’été. Les deux yolettes lorientaises mêlées aux 230 embarcations à quatre ou cinq places ont vogué sur la Seine et sillonné la capitale dimanche matin.

Partis du Pont de Sèvres à 8 heures quelque 1000 participants de tous âges représentant plus de dix nationalités étaient présents cette année pour un retour à partir de 11 heures après avoir contourné l’île Saint Louis.

Plus d’images de la Traversée de Paris en cliquant ici et plus d’informations sur la section en cliquant là

 

Une fresque monumentale à Kerpape

Une idée de balade sur la côte lorientaise à la découverte de graffitis à Kerpape sur le thème du rêve et de l’évasion. Une fresque de 540 m2 réalisée par le Diaspora Crew (Kaz, Ezra, Sarime et Zermi) avec l’aide des petits et des grands en soin au centre de rééducation, pour leur plus grand plaisir ! Un projet qui a fédéré patients, soignants et familles. Au total 140 personnes se sont relayées pendant 3 semaines pour ce projet artistique. Merci à Cécile, coordinatrice du club loisirs et au Diaspora Crew pour les photos !

Plus d’informations sur le Diaspora Crew

Sortie extraordinaire à l’île d’Arz

Nous étions au moins une  cinquante au départ de Lorient pour monter à bord d’un car. Direction Vannes et l’embarcadère pour l’île d’Arz. Nous arrivons à destination et  un quart d’heure plus tard, nous montons dans la bonne humeur à bord d’une vedette.

Plusieurs d’entre nous découvrent émerveillés le golfe du Morbihan. Les sourires aux lèvres, l’appareil photo en main. La traversée dure environ une demi heure. Un magnifique soleil nous éblouit.

Arrivés  à l’île d’Arz, nous sommes descendus sur le quai. Là, nous nous sommes séparés en petits groupes pour nous promener dans l’île. Nous devons nous retrouver  à l’embarcadère de l’île.

Avec trois compagnons de route, nous entamons une longue marche dans l’île, sous un soleil de plomb. Après une pause repas à l’ombre de quelques rares arbres, nous sommes partis en direction du moulin à marée. Après quoi, nous avons admiré une étendue où poussent diverses plantes comme des salicornes et nous sommes allés jusqu’au niveau du musée de l’île avant de traverser le bourg pour rejoindre l’autre côté de l’île. En chemin, le long de certains sentiers, nous avons récoltés quelques mûres. Nous passons ensuite devant le « château » de Kernoel avant de longer une plage et de retraverser l’île pour rejoindre l’embarcadère où nous avons dégusté une bonne glace ou un milk-shake comme il se doit.

Nous avons ainsi découvert les beautés d’une île sauvage du golfe du Morbihan. Les longues plages sont très belles. L’eau brille sous les rayons puissants du soleil. Les chemin dans l’intérieur sont charmants bordés soit de maisons, de vieux murets en pierres, soit de buissons d’arbustes ou de ronces pleines de mûres.

Tout le monde s’est retrouvé au port et nous avons repris la navette pour revenir à Vannes où le car nous attendait pour rentrer à Lorient…

Merci à Gaël et au PLL pour cette formidable sortie.

Où Sont Les Filles ?  Une exposition d’Antoine Vincens de Tapol

L’exposition Où Sont Les Filles ? d’Antoine Vincens de Tapol a ouvert ouvre ses portes le jeudi 25 août au Lieu de la photographie, à l’hôtel Gabriel. Le vernissage se tiendra le jeudi 8 septembre à 18h30. Cette exposition voit le jour à la suite d’une résidence réalisée entre 2017 et 2019, dans le cadre du dispositif Entre les images impulsé par le réseau Diagonal et soutenu par le Ministère de la Culture.

Des jeunes filles invisibles.
Le constat est général en France, en 2018 : les jeunes filles, à partir de 13-14 ans, commencent à déserter les maisons de quartiers, les centres socioculturels et autres espaces jeunes des villes de l’hexagone. Elles sont aussi bien moins présentes dans l’espace public, qu’elles traversent sans s’arrêter. Lorient n’échappe pas à ce constat, et c’est particulièrement vrai pour le quartier Bois du Château.

L’objectif de ce projet était donc de toucher les jeunes filles à partir de 13 ans jusqu’à environ 25 ans. De manière collatérale, il était aussi question de toucher les familles ainsi que les garçons du même âge. Ce projet n’avait surtout pas vocation d’opposer les garçons aux filles, seulement de libérer sans concession une parole, un regard, mais toujours avec bienveillance.

Cette démarche, initiée en 2017 par La Ligue de l’Enseignement du Morbihan avec la Maison de quartier Bois du Château, et en 2018 avec la complicité du Lieu et du réseau Diagonal grâce au programme Entre les images, a été approfondie de mai 2017 à juillet 2019 grâce à l’intervention du photographe Antoine Vincens de Tapol. Connaissant déjà ce territoire, il a ainsi pu développer auprès des habitants du quartier différents cycles de pratique photographique d’écriture, d’observation du territoire, afin d’aboutir à un projet artistique collectif questionnant l’absence des jeunes filles dans l’espace public.

VERNISSAGE
• Jeudi 8 septembre, 18h30

 VISITES COMMENTÉES
• Samedi 10 septembre, 15h (en présence de l’artiste)
•  Dimanche 25 septembre, 15h

APARTÉ
•  Samedi 10 septembre, 17h
Du Brésil à Lorient : Regards croisés sur l’identité féminine dans l’espace public
Une projection-débat avec Antoine V. de Tapol et Antoine Buquen

Sortie formidable à Douarnenez

Nous étions environ 30 personnes samedi dernier à monter dans le car pour visiter le célèbre port-musée de Douarnenez.

Après un trajet qui a duré 1h30, à travers des paysages merveilleux du sud Bretagne, le car nous a déposé devant la place de l’enfer, en bordure de l’aber de Poull David, qui traverse Douarnenez.

Pendant deux heures environ, nous avons pique-niqué sur les bords de l’aber avant de nous promener le long du rivage. Le décor est très joli. Comme le temps était très agréable, la balade était très belle !

A 14h, nous nous sommes retrouvés devant le bâtiment du Port Rhu, sur la place de l’enfer. A l’intérieur, Pierre, notre guide nous présente dans la bonne humeur les différentes salles du musée.

On y découvre par exemple la « salle préhistorique » ou la salle des « vieux gréements ». Ce qu’on peut y voir est impressionnant par sa variété de bateaux : on y trouve aussi bien des pirogues que des conacles, des paniers en osier du vietnam que des voiliers plus récents.

Admirer ces vieux navires est formidable pour tous ceux qui aiment la mer et les bateaux. La visite dure environ une heure avant qu’on nous emmène au site du port Rhu qui se trouve sur les quais de l’Aber. C’est fantastique pour tous les visiteurs de pouvoir monter à bord de ces vieux gréements ou vapeurs, de manier le gouvernail de tel ou tel navire, de parcourir les coursives….

Hélas, nous quittons à regret la ville vers 17h pour rentrer à Lorient.

Pour en savoir plus, allez sur le site :
https://douarnenez-tourisme.com/decouvrir/patrimoine-et-culture/patrimoine-maritime/le-port-musee/

 

Festival interceltique de Lorient 2022

51e édition du Festival Interceltique de Lorient avec à l’honneur les Asturies. Lorient sera la capitale interceltique du 5 au 14 août !

  • 10 jours et 10 nuits de concerts, spectacles, animations culturelles, artistiques, conférences, expositions, un marché interceltique, un jardin des arts et des luthiers…
  • 4500 musiciens, chanteurs, danseurs, plasticiens, universitaires, cinéastes, d’Écosse, d’Irlande, du Pays de Galles, de Cornouailles, de l’Île de Man, de Galice, des Asturies, de Bretagne, des USA, de l’Acadie, d’Australie, etc.
  • Une Grande Parade des Nations Celtes qui attire plus de 60 000 spectateurs dans les rues de Lorient le premier dimanche
  • 750 000 visiteurs et spectateurs
  • 120 spectacles sur scène, dont 60 % sont gratuits.

L’accès en soirées aux quai de la Bretagne et aux pavillons des pays celtes est de 9€ pour les 10 jours du festival. (Accès libre jusqu’à 19h)

Tout le programme en cliquant ICI

La playlist du Festival en écoute sur Spotify et Youtube

A suivre sur la webtv du festival, facebook, instagram, flickr et le festicelte, le quotidien du FIL !

Sortie photo au quartier Keroman

Sortie photo dans le quartier Keroman avec en tête le thème le concours photo Lorient estival et sa nouvelle thématique : « Lorient, haut en couleur ».

Petite expo virtuelle en clin d’oeil à cette compétition pour le plaisir proposée par des centres sociaux lorientais. Plus d’infos en cliquant ici

René

Erik

Nicolas

Sortie au domaine de Keravéon à Erdeven

Le PLL organisait une sortie à Erdéven le 16 juillet pour visiter le domaine de Kéravéon. Partis vers 9h30, nous étions 22 à monter dans le car.

Quand nous sommes arrivés sur place, nous avons découvert le porche du domaine, classé monument historique. Nous sommes passés sous la splendide arche. Et nous arrivons dans un immense parc avec une grande allée principale.

Nous avançons pendant une heure au milieu des arbres majestueux et splendides, dont certains sont tellement hauts qu’ils sont datés depuis des dizaines d’années. Nous admirons les peupliers comme les houx, les chênes verts, les pins ou encore les cyprès…. Leur majesté est impressionnante. Les feuillages verdoyants sont splendides.

Pour reconnaître les arbres, il faut observer les feuilles, l’écorce, les bourgeons et les fruits…Plus d’informations sur le site de l’Office National des Forêts

A midi, nous avons mangé prés d’une aire de jeux, avant de nous promener dans un autre espace du domaine. Nous avons pu ainsi admirer les différents gîtes du domaine mais surtout le château de Kéravéon. Privé, il n’est pas visitable. Vu de l’extérieur, il est magnifique. Les premiers éléments du château datent XIVième siècle.. il a été agrandi au XVIIième siècle et reconstruit au XIXième siècle. Plus d’informations sur l’encyclopédie Wikipédia