La parade du Festival Lorient Océans

Le soleil illumine le ciel bleu et le paysage de ce dernier jour du festival Lorient Océans. La mer, dans la rade, est d’un bleu azur. Les goélands volent au dessus des gens qui sont venus nombreux sur cette plage du Kernével, pour voir la parade des vieux gréements.

Arrivée un peu en avance, de ma place assise sur le sable chaud, je scrute la rade de tous les côtés, l’appareil-photo à la main.

Soudain, mes yeux sont attirés par un splendide voilier qui arrive vers moi en avance sur l’horaire prévu. Splendide et majestueux, il avance doucement et lentement; la moitié de ses voiles sont déployées. Admirative, je suis des yeux le Marité passer devant moi et disparaître vers le large. Le Français lui emboîte le pas et le vieux thonier Le Biche fait de même. Ils passent devant la citadelle de Port-louis. On se croirait revenu à l’époque moderne. Ces célèbres voiliers sont plus ou moins escortés de nombreux voiliers modernes célèbres ou non.

Après leur passage, j’attends patiemment leur retour. Une heure plus tard, les voiliers sont de retour. Lentement, ils progressent sur la mer et reviennent dans la rade, passent à nouveau devant la citadelle de Port-Louis et devant la plage de Kernével. Cette fois, ce qui change, c’est que tous les bateaux ont l’intégralité de leurs voiles déployées. Le spectacle est grandiose. Je ne l’oublierai pas avant longtemps.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.