Articles

Où sont les filles de Kerihouais ?!? En mer !!!

Mercredi dernier à l’Embarcadère, dans le Foyer du Jeune Travailleur, rue Amiral Courbet à Lorient, le livre « Au delà de la mer » était présenté devant un public très intéressé par l’évènement. L’ambiance était excellente.

« Au delà de la mer » a été écrit collectivement par un groupe d’habitantes de Kerihouais à Hennebont. Elles sont dix jeunes filles qui, pour le projet « Où sont les filles de Kerihouais ?!? En mer !!! » sont montées à bord du voilier de l’association Cordée-Cordage pour un périple en mer. Un dispositif porté par la Ligue de l’enseignement a permis à ces adolescentes de découvrir le monde de la voile. Dans le cadre du festival Les Aventuriers de la Mer, les jeunes filles ont présentent le film qu’elles ont réalisé lors d’un atelier avec Julien Scheidle de l’association J’ai vu un documentaire.

Le livre et le film, qui découlent de cette aventure, montrent en même temps leur découverte de la mer et de leur passage à l’âge adulte. Soutenues par la chargée de projet Libéra Berthelot, l’écrivaine publique Marie Fidel et l’artiste Liz Hascoët, les jeunes racontent leur aventure par une série de textes courts illustrés soit par des photos soit par des dessins.

Vous pouvez l’acheter à « la petite librairie » au centre ville d’Hennebont, ou en contactant : cordeecordage@gireg.com / 06 68 50 04 10

Tarif 10€ + frais d’envoi si besoin

Leur film sera projeté au festival du film insulaire à Groix fin août !

« J’ÉCRIS, CAR ÇA LAISSE DES TRACES DE MON PASSAGE, ÉCRIRE, C’EST UN ART, ÇA PERMET DE GARDER EN MÉMOIRE LE PASSAGE DE L’HUMANITÉ. PARFOIS UN DOUX SOUVENIR PARFUMÉ DE FANTAISIE. »

« POUR MOI, L’ÉCRITURE EST UNE OUVERTURE SUR LE MONDE, SUR UN NOUVEL HORIZON. UNE LIGNE À JAMAIS TRACÉE DANS LE TEMPS QUI CONTINUE DE NOUS SURPRENDRE. »

 

 

 

Brigade AcoustiQ à Lorient en juin

Les mercredis, dans les quartiers, les musiciens de la Brigade AcoustiQ joueront des intrus en live.

Des micros vous attendent, pas d’inscription, pas de sélection, apportez juste vos Lyrics et venez poser votre flow !

MC expérimenté ou débutants, venez partager !

1er Juin : Polygone – Frébault, de 18h à 20h au City stade

15 Juin : Escale Brizeux, de 15h30 à 17h30 au City stade

Prochains rendez-vous :

22 Juin : Keryado-Kerguillette de 18h à 20h

29 Juin : Bois du Château

Diaspora Crew dans ses oeuvres

On n’en finit plus d’halluciner avec le Diaspora crew (Kaz, Ezra, Sarime, Ackwa, Rezin, Brinks, Trak, Les Oides, Crow, Jef, Snob, Aries, Zermifugs)

Les nouvelles créations fleurissent en ce printemps sur les murs de Bretagne :

Une fresque de 200 m² sur un pignon du gymnase Le Guyader au Moustoir commandée par la ville de Lorient, une autre sur l’ancien Bricomarché du Bois-Noir pendant Landerneau graffiti jam (29),  une réalisation à  » L’effet mode » à Chatelaudren-Plouagat (22), une fresque tout juste inaugurée au centre de rééducation à Kerpape et enfin une fresque XXL encore fraîche dans le quartier de la Base…Bravo les artistes !  ! Plus d’infos sur le Diaspora Crew

Crédit photo : Diaspora crew

Bonnes balades !

Revivez l’exposition Wood street du Diaspora crew 

Expo virtuelle « Identification projective »

Bravo à Anne, photographe amateur lorientaise d’avoir relevé le défi d’une exposition virtuelle où images et mots se mêlent pour nous présenter son Lorient en nous invitant à la réflexion…Suivez l’artiste sur Instagram : LuneDeuxMiel

(cliquer sur les images pour agrandir)

Aurore

L’aube de mes pensées naît toujours de la même manière, un songe qui prend fin, des couleurs qui s’estompent, laissant place à d’autres plus vives, plus intenses bien qu’encore lointaines. C’est comme être dans dans un sas entre deux mondes. Deux formes de vie totalement différentes. Il y a le rêve et la réalité, bien que le rêve ne soit pas totalement dissocié de la réalité, puisque si nous rêvons c’est que nous sommes en vie. Il y a des jours comme celui-ci où je voudrais m’accrocher à mes rêves, parfois même qu’ils deviennent ma réalité tant le monde perd de sa saveur et de sa magie jour après jour.

 

Quête d’une image imparfaite

Je suis pour ce monde une image acouphène, remplie de bruit, des grains d’imperfection qui me collent à la peau. Je déplais aux yeux humains, comme si chaque détail de mon aspect dérangeait. Au premier abord et de loin tout semble joli, puis plus on se rapproche plus on aperçoit les défauts, à la fin on ne retient que ce qui dérange et c’est toujours comme laisser un goût amer dans la bouche, un goût de déception du «  C’est dommage s’il n’y avait pas ces défauts ce serait parfait ». Or il suffirait de changer notre manière d’utiliser nos globes oculaires, pour réaliser combien la beauté peut avoir de multiples facettes.

 

Musée de la vie

J’avais réussi, tout était parfait, j’étais ce que tous attendaient de moi. Une belle photo, bien travaillée, retouchée presque parfaite et digne d’être accrochée dans une galerie du Louvre. Mais étais-ce réellement l’œuvre qui reflétait celle que j’étais ? Doit-on se conformer au monde ? Ne sommes nous pas conçus différemment justement pour parfaire le monde de diversité ?

 

Vision bleue

Mes yeux sont comme des lunettes en trois dimensions, les gens voient le monde qui les entoure en aberrations chromatiques, habitués à vivre dans la matrice ils ne voient pas l’univers autrement. On dit souvent que les yeux sont une fenêtre vers l’âme, pour ma part je dirais que cela va dans les deux sens, si mes yeux sont la fenêtre vers mon âme, alors mon âme les utilise pour voir l’ensemble de tout ce qui existe d’une façon différente. Toute chose prend une forme et une signification particulière, je vois de la beauté dans ce qui semble abstrait, je vois des couleurs là où les gens n’en voient pas. Regarde de l’autre côté du miroir …

 

Bonsoir

Bonsoir Lorient, bonsoir le ciel, bonsoir la mer, bonsoir le monde, bonsoir la vie. Ne m’oublie pas dans ton sommeil, ne m’oublie pas lorsque tu auras quitté le soleil.

 

V.TGV vie terrestre grande vitesse

Alors que le jour s’endort doucement, se couchant dans les draps portant les couleurs de la vie et l’amour, je dis au revoir au monde des mortels et commence enfin à vivre. Ma journée prend vie lorsque la Lune luit. Balade chaude mais douce, belle bien qu’effrayante parfois, tu m’as vu naître et m’as façonnée à tel point que quand j’ai vu le jour, mes yeux ont été aveuglés et j’ai couru à nouveau dans tes bras. Tu donnes à l’univers un sens nouveau, certains te croient dangereuse et maudite, moi je te dois la vie. Nuit…

 

Ivresse nuits de couleurs

C’est alors que quand vient la nuit, ma folie prend vie. J’entends les rires des groupes d’amis qui profitent de la vie, les hurlements des gens en colère, je vois l’amour s’éveiller devant la porte de l’immeuble après un rendez-vous. C’est comme si j’avais le globe entre mes mains, que je le tourne et atterris dans ce fameux monde parallèle, le jour laisse place à la nuit, le soleil qui se couche n’est pas une fin mais un autre début. La musique dans mes oreilles, je danse entre les néons et sur la route déserte, ma ville m’appartient, je suis libre. Nul ne voit mon cœur arc en ciel s’étaler entre les arrêts de bus et les bateaux qui dorment dans le port.

 

Réflexion nocturnes

Mais entre mes balades nocturnes, mes réflexions me mènent parfois à réaliser combien tout est éphémère et combien en un rien de temps la vie entière bascule. Pourquoi ce qui a de la valeur doit-il toujours nous échapper un jour ou l’autre ? On court chaque jour après la vie comme si c’était une course au sensationnel, les
gens répètent qu’ils se reposeront quand ils seront morts, mais alors dans quel but vivent ils ? Pourquoi courir en permanence, pourquoi s’évertuer à vouloir vibrer 24H/24 au risque de passer à coté de l’essentiel ?

 

Bradycardie du sommeil

Dans mon périple nocturne je décide de faire une pause, tout semble avancer au ralenti, je m’endors dans un monde et m’éveille dans un autre. Je perçois les faisceaux lumineux de la ville, des voitures, j’entends encore les vrombissements qui s’éloignent avec cette odeur d’essence brûlée, suis-je à deux doigts de sombrer dans le sommeil ? J’ai l’impression que mon âme se dissocie de mon corps, elle s’envole petit à petit et voudrait partir déambuler ailleurs, tandis que mon corps est ancré dans le sol et observe à moitié la ville qui après la fête, s’éteint petit à petit.

 

Fugue dissociative

Lentement, mes pas m’emmènent dans la pénombre du monde, le brouillard commence à poindre et m’envahir. C’est la marche nébuleuse de la nuit, celle qui nous mène aux abysses de notre âme, éveillée et pourtant dans un univers brumeux et sauvage. Les ombres deviennent effrayantes et enivrantes, c’est comme si on pouvait presque toucher du bout des doigts nos pensées, devenues mi humaines mi fantômes. On est tenté de les suivre pour les comprendre, savoir ce qui pourrait nous arriver si on ose s’engouffrer dans les méandres de la nuit, mais d’un autre côté il y a cette ceinture de sécurité qu’est la conscience encore éveillée, qui nous retient de tomber dans les profondeurs de l’esprit au risque de s’y perdre.

 

Chemin faisant

On pense que dormir est la fin alors qu’en réalité, ça n’est que le début d’une autre vie. Pour ma part, ma course continue, je peux terminer un livre mais pas l’histoire, car jamais elle ne s’arrête. Bon voyage …

 

Découverte du Canoë Kayak en juin avec le PLL

Tous les samedi en juin, portes ouvertes et essais gratuits de 14h à 17h, Base nautique du Ter, rue Emile Guillerot

Pour les personnes en situation de handicap, il est possible de tester le paracanoë / handikayak tous les mercredi du mois de mai de 14h à 16h30 et en juin les samedi sur rendez-vous en contactant Gérard Hellec au 0785156246

Découvrez la compétition le dimanche 12 juin, le club organise un sélectif inter-régions pour le 200m, des minimes aux vétérans, 400 participants sont attendus sur 130 courses !

La section Canoë Kayak n’en finit pas de faire parler d’elle toute l’année, les compétitions s’enchaînent ainsi que les médailles ! En avril 2022, le club du PLL se classe 20ème au niveau National 1 avec ses 16 bateaux inscrits au championnat de France.

En 2019 Lionel Donias a remporté la médaille de la ville de Lorient avec ses performances en championnat d’Europe : 3ème place au championnat d’Europe en biplace avec Erwanig Beaufils et 4ème place en 15 km monoplace (+35 ans)

Le club a pour projet le développement de la pratique du handi-kayak au sein de sa section, l’accompagnement de jeunes vers la compétition.. De poussin (8ans) à cadet (15ans), les jeunes touchent à toutes les disciplines du canoë-kayak (eaux calmes /eaux vives / mer ). De cadet à vétéran, le club se spécialise sur la course en ligne.

Pour toutes questions sur la section, contacter Lionel Donias au 06.60.37.43.49

Festival Le joli mai avec JVD

3ème édition du festival le Joli Mai, du 18 au 22 mai, à La Balise dans le quartier de Kervénanec à Lorient.
« Cinéphiles avertis et flâneurs curieux, accrochez-vous bien, ça va être un très joli Joli Mai ! » prévient l’équipe de J’ai Vu un Documentaire.

Demandez le programme sur www.jaivuundocumentaire.fr

[INFOS PRATIQUES] Billets en vente sur place (attention ! Pas deCB! ) ou en ligne sur le site
Pour cette 3ème édition, JVD vous propose un pass festival pour venir profiter du joli mai en illimité !
Disponibles dès Mercredi 18 !Vente uniquement sur place, à la Balise, 2 rue Varlin, Lorient
TARIFS : -25€ pass adhérent.e.s / -35€ pass non adhérent.e.s

Sortie Cyanotype au parc Chevassu

Mercredi 11 mai, par une bonne journée ensoleillée mais quand même très ventée, nous sommes allés participer à une après-midi artistique au parc Chevassu.

A la découverte du Cyanotype, une technique ancienne pour obtenir l’ancêtre de la photographie…Après avoir pris connaissance de la technique et du matériel nécessaire, nous nous sommes mis à l’œuvre de réaliser notre premier Cyanotype! Avec l’ aide avisée de Nastasja Duthois qui présentait l’atelier, les réalisations des participants de tous les âges ont été bon train, ce qui nous a amené à la fin de journée sans que l’ on s’en aperçoive.

Les créations seront exposées lors des JARDINS BLEUS le week-end du 04 et 05 juin

Tout le programme sur https://www.lorient.bzh/jardinsbleus/

Réservation conseillée pour les ateliers : jardinsbleus.lorient@gmail.com / 06 44 30 81 66

Fête de la Bretagne au Pays de Lorient

Le Pays de Lorient fête la Bretagne du 14 au 22 mai 2022

Fidèle à l’identité et à la diversité du territoire, la Fête de la Bretagne se compose de nombreux événements conviviaux, issus de dynamiques collectives, aux tarifs accessibles au plus grand nombre et partageant un même objectif : valoriser la Bretagne dans toute sa créativité.

Découvrez dès à présents la programmation du Pays de Lorient sur le site de Emglev Bro An Oriant

 

L’embarcadère ouvre ses portes

Le café associatif L’Embarcadère ouvre ses portes officiellement le 17 mai à la Résidence Jeunes Courbet – AGORA. En janvier et février nous vous présentions ce projet d’inclusion professionnelle, tourné vers les habitants des quartiers prioritaires du pays de Lorient,cliquer ICI et LA

En attendant l’ouverture du café ressource du mardi au vendredi, des temps forts sont organisés pour découvrir le lieu, tout le programme sur leur site web ou sur facebook

Le 3 mai 2022 a eu lieu le vernissage de l’exposition « À la ligne : Chansons d’atelier », dont nous vous avons parlé en novembre (cliquer ici), un projet d’action culturelle coordonné par Hydrophone et la Sauvegarde 56 autour du roman « À la ligne » de Joseph Ponthus).

En avril, deux rencontres ont permis à plusieurs membres de l’association A l’abordage de rencontrer Emmanuelle Peigney, de l’association l’Art s’emporte qui organise des ateliers de dessins et de peintures à Lanester. 350 personnes participent à ces derniers chaque année, vous pouvez avoir des informations sur le site : https://lartsemporte.jimdofree.com

Lors d’une rencontre avec l’artiste Dominique Gueguan, il nous a initié à l’art du dessin, des portraits en particulier en BD. Après une pratique du dessin et la peinture en autodidacte, il a étudié en BTS à Angoulême puis a suivi des cours à l’école des Beaux Arts. Dominique est là aussi pour préparer une exposition de ses œuvres du 17 mai au 17 juin 2022.

Le 12 mai à 18h, showcase de Heimat qui sera en concert le soir à Hydrophone (plus d’infos)

Rendez-vous le mardi 17 mai à 16h à 18h30 au 81 rue Amiral Courbet pour le vernissage de l’exposition de Dominique Gueguan

Découverte du skateboard dans le quartier Frébault

Le centre social du Polygone PLL organisait un stage de skateboard animé par Ronan Huet pendant les vacances d’avril. Retour en image sur les premières sensations des apprentis skateurs !

J’ai commencé le skate avec mes frères à l’âge de 8 ans sur Quéven, à l’époque on n’avait pas de skatepark, on utilisait notre skate pour faire des descentes, aller de plus en plus vite.

Avec le temps on a commencé à s’intéresser au street, le street en skate, ça consiste à utiliser la rue comme espace de jeux, ça demande de la réflexion, une bonne analyse de soi même et du terrain.

C’est à ce moment qu’on a fait la rencontre d’autres skateurs, de Ploemeur, de Lorient, de Hennebont…Chacun avait sa petite histoire derrière lui, « J’ai commencé avec mes frères » ou « J’ai vu un skate dans un magazine », « C’est un groupe de musique qui m’a donné envie » …

On avait tous des parcours différents et des raisons différentes d’avoir commencé. Quelque chose était sûr, le skate nous liait et nous amenait à découvrir d’autres endroits, d’autres personnes.

Les années ont défilé, les rencontres se sont multipliées et à l’âge de 30 ans, j’ai créé une école de skate avec la conviction qu’il y a une utilité sociale au travers de cette discipline, c’est pourquoi j’interviens sur le quartier de Frébault pour faire découvrir ce sport qui ouvre des portes sur soi-même, sur sa ville et sur un univers qui est cher à mes yeux.

Ronan Huet