Articles

Poésies – Champs urbains

Par Yvonne Meunier

Demandez mes livres  dans les médiathèques municipales de Lorient et de nombreuses autres villes bretonnes : poésie pour enfants, poésie pour adultes, nouvelles…

 

Trois haïku « brume de mer »

 

Son haleine épaisse

Cache ses crocs de granite :

Mer en brume.

 

Entendre sans voir

Les cris d’un monstre marin :

Sa corne de brume !

 

Nuit de brume en mer :

Où donc est l’entrée du port

entre rouge et vert ?

 

Trois haïku « lune glaciale »

 

Nuit d’hiver trop pure,

Pleine lune glaciale,

Oeil inquisiteur.

 

Oeil humide et roux,

La lune d’hiver répand

Ses larmes givrées.

 

Ere glaciaire :

Steppe, lune, gens, mammouths,

Tout est roux de froid.

 

(Pourquoi ce dernier haïku ? Parce que je prépare une série de conférences sur la préhistoire, dont une sur les Néandertaliens qui, du moins ceux d’Europe, avaient en commun avec les mammouths… un gène d’adaptation au froid, codant entre autres caractères la rousseur ! Quand je saurai les dates de mes conférences, je vous dirai où et quand…)

 

Trois autres haïku

 

Lâcher les écrans,

Contempler la nuit d’hiver

En brillant Verseau !

 

Février :

Enfants bien emmitouflés

Courant sur la plage !

 

Pression

Trop basse dans l’atmosphère,

sans relâche en mes vaisseaux !

 

Le 10/2/2020

 

Trois haïku du Verseau

 

Brillants astres du Verseau,

Quand la lune est noire

Veillez sur nos lits !

 

Lande désertée,

Aux jours courts, gours, sourds,

Givrés de brouillard.

 

Chandeleur,

Pièces, crêpes, astres ronds,

Regain d’éclat de l’hiver !

 

Le 31/01/2020

 

Trois haïku « Sons d’hiver »

La nuit d’hiver pleut à plat,

Ma chaudière assure,

Mon crayon écrit .

Grand silence blanc

Fait de micro-crissements :

Le ciel chute en neige.

Vent de Sibérie

Qui siffle dans la serrure

Sa chanson glacée.

 

Trois autres haïku d’hiver

Galette en janvier

Ronde comme le soleil :

Réveil partagé.

Couteaux de l’hiver

Lancés par le vent du nord

Sur mes yeux plissés.

Sans feu sous la neige

Dans la nuit aux cris féroces :

Age des Trottoirs.

 

Il dort

Il dort

Il rêve

Il laisse son corps

Il se délivre il se libère

Il plane, immobile bonheur

Il vole dans l’obscur ailleurs

Tel l’oiseau dans la nuit du ciel

Tel l’ange dans les limbes sombres

Dans le fluide originel

Dans le chuintement de l’ombre

Avec les ailes ancestrales

Les ailes d’ailes prénatales

Mars 2003 – remanié le mercredi 31 mai 2003

 

Le 24/01/2020

 

Quatre haïku d’hiver

 

En mer la bouée

Dans la nuit d’hiver souffre

D’isolement lourd

 

Bretagne en tempête :

Sifflements et grondements,

Noir et blanc.

 

Oh la lande nue,

Les jours courts, sourds, gourds,

Et le vent tout noir !

 

Neige, sapins verts,

Nuit bleue, houppelande rouge,

Clarté des bougies !

 

Solstice d’hiver (chanson)

Refrain :

Solstice d’hiver :

Dans la froidure et la nuit,

Défi de lumière,

Chaleur, verdure et magie.

 

Couplet 1 :

O vie des sapins

Si verts sous la neige !

O cris des gamins :

Noël, ô merveille !

 

Refrain

 

Couplet 2 ;

O joie des petits

Qui croient au papy

Du rêve et du gel :

Le père Noël !

 

Refrain

 

Couplet 3 :

Guirlandes en rue

Brillant dans la nuit,

Chalands au vent dru

Courant les boutiques.

 

Refrain

 

Couplet 4 :

Qu’importent la pluie,

Le vent, la tempête :

Pour grands et petits,

Plus forte est la fête !

 

Refrain

 

Couplet 5 ;

Bougies, petits plats,

Cadeaux, feu dans l’âtre :

C’est beau, cette nuit

– On dîne en famille !

 

Refrain

 

Couplet 6 :

Joyeux Nouvel An

De givre et de bise,

Ciel bleu, chemin blanc,

Visite à Mamie.

 

Refrain

 

Couplet 7 :

Le houx et le gui

Décorent la porte.

« Hou ! Quel froid dehors !

Entrez, mes chéris… »

 

Final :

Solstice d’hiver,

Solstice d’hiver !

 

Extrait de « Poèmes enchanteurs pour les enfants de tous âges »

 

Le 16/12/19

 

Trois haïku de Saint-Nicolas

 

Bon Saint-Nicolas,

Offre des patins à glace

Aux enfants d’Alsace !

 

La Saint-Nicolas

Fait scintiller les étoiles

Et les yeux d’enfants.

 

Pour Saint-Nicolas,

La fête du Téléthon

Brave froid et vent !

 

Vendredi 6 décembre 2019

 

Saint-Nicolas multimédia

(Quatre couplets, d’après le texte en français de Per-jakez Hélias « Santig Du de Cornouaille » dans la magnifique Cantate du Bout du Monde dont la musique est de Jef le Penven – Il en existe une version sur vinyle et une autre sur C.D., les deux difficiles à trouver, sauf peut-être à Coop-Breizh?)

 

C’est aujourd’hui Saint-Nicolas

Et j’en connais un qui cartonne :

L’animateur multimédia

Au P.L.L. du Polygone.

 

C’est notre bon Saint-Nicolas !

Le Santa-Klaus multimédia.

Mais c’est un saint sans religion,

Ouvert à toutes opinions,

 

Qui fait des heures supplémentaires

Et ne demande pour sa peine,

Offerte à l’heure du goûter,

Qu’une galette de Pont-Aven.

 

 

 

Dans l’espace multimédia

Où officie Saint-Nicolas,

Un migrant qui apprend à lire

Vient quelquefois l’après-midi.

 

Nico lui montre à se servir

De la souris et de l’ordi

Puis va chercher sur internet

Un site « français langue étrangère ».

 

Un an plus tard le gars sait lire

Et parle français couramment :

Il se forme pour devenir

Un ouvrier du bâtiment.

 

 

Ah! Voici le bus P.M.R. !

Nicolas est un vrai père :

Il descend au rez-de-chaussée

Pour accueillir un grand blessé.

 

Il prend l’ascenseur avec lui !

Puis il le roule jusqu’ici,

Il lui enlève son manteau

Car il fait bon dans le bureau,

 

Puis lui prépare son ordi,

En main lui donne la souris,

Et l’aide à taper à l’envi

Des textes pleins de fantaisie.

 

 

Dans l’espace multimédia,

On fait le journal du quartier,

Et Nicolas est toujours là

Pour nous aider à le taper.

 

Il est comme ça, Saint-Nicolas !

Alors, n’oublions pas sa fête,

Car s’il en a plein dans la tête

Des octets et des méga,

 

Il n’oublie pas que c’est pour nous

Qu’il accomplit tout ce travail.

Voilà pourquoi ce s’rait durail

De n’ne pas lui faire un p’tit coucou !

 

Vendredi 6 décembre 2019

 

Hommage républicain

Rendons hommage à nos amis

Qui célébraient si bien la vie,

Tous nos amis en Liberté,

Egalité, Fraternité,

Laïcité, assassinés !

Et face aux monstres de la mort,

Vivons plus fort !

Et face aux monstres de la mort,

Chantons plus fort !

Fin janvier 2015 – dimanche 22 novembre 2015

Ce sont les paroles d’une chanson à une seule voix . Si vous voulez la musique, demandez-la par réponse à cette page, je l’écrirai à la main et Nicolas la scannera pour la mettre en pièce jointe, comme nous avons fait pour le choeur à quatre voix « Plus jamais ça ».

Le 15/11/19

 

Haïku

Mélangés sous terre

Ils auront toujours vingt ans :

« der des der »

 

« Plus jamais ça »

(paroles d’un choeur que j’ai composé pour quatre voix mixtes : soprane, alto, ténor et basse, un peu dans le style de la grande messe en ut de Mozart, mais plus facile)

Oh désastre !

Sonne, glas !

Oh désastre !

Oh misère

de la guerre,

de ses affres !

Sonne, glas,

Sonne, glas !

Oh détresse,

Oh tristesse !

Tous ces hommes mutilés,

Tous ces hommes enterrés !

Sonne, glas !

Sonne, glas !

Hélas ! Quelle misère !

Hélas ! La grande guerre !

Plus jamais ça !

La « der des der « !

Hélas ! Oh quel enfer !

Hélas ! Oh quel enfer !

Plus jamais ça !

Plus jamais ça !

Plus jamais ça !

Le 8/11/19

 

Automne : trois haïku optimistes

 

Automne en forêt :

Cheveux roux des farfadets ?

– Vent dans les fougères !

 

Oh feuilles d’automne,

Avec vos couleurs variées

– Dans la boîte aux lettres !

(écrit à une époque où la feuilles d’impôts (sur le revenu, foncier, taxe d’habitation, redevance pour l’audiovisuel…) avaient chacun sa couleur.)

 

Douceurs d’Halloween

Données en début de nuit

Aux lutins en fête

 

Automne : deux haïku tristes

 

En mer la bouée

Dans la nuit d’automne souffre

D’isolement lourd

 

Faible lune noire

Seule en ce silence

De l’automne

 

Automne : haïku triste traduit du japonais

Suspendues dans la nuit

La poche de perfusion

Et la lune blanche

Sumitaku Kenshin (1961 – 1987) mort à 26 ans d’un cancer après dix ans de lutte contre cette maladie

Précisions :

Dans le haïku japonais, la lune blanche est généralement associée à l’automne et l’automne est associée au deuil.

D’autre part, au Japon les perfusions anti-cancer sont généralement violettes ou mauves, couleur complémentaire du blanc .

Et il me semble que la couleur du deuil au Japon est le blanc (si je ne me trompe pas) .

 

Grand deuil

Oh ! Pourquoi donc êtes-vous morts ?

Oh ! Pourquoi donc ce coup du sort ?

Oh ! Vous survivre en solitude !

Oh ! Tout est gris et tout est rude !

Oh ! Le silence de la nuit !

Oh ! Cette absence dans vos lits !

Oh ! La maison est un cercueil !

Oh ! Si profond reste le deuil !

Seul(e), se coucher en désespoir !

Seul(e), étouffer de rêves noirs !

Seul(e), se réveiller en hurlant !

Seul(e), gémir sur le temps d’avant !

Oh ! En ayant si mal dormi,

Oh ! Comment affronter la vie ?

Oh ! Vouloir vous joindre sous terre !

Oh ! Chaque jour au cimetière.

Puis, passer de meilleures nuits,

Puis, retrouver de l’énergie,

Puis, dans les chambres faire un tri !

Puis, renouer avec la vie.

Ce sont les paroles d’un choeur que j’ai écrit pour quatre voix mixtes, sans instrument, un peu dans le style d’un psaume de Mendelssohn mais plus facile à chanter. Si vous m’envoyez votre adresse postale, je vous enverrai la partition.

 

Le 25/10/19

 

Retrouvailles d’automne

 

Ce matin, dans ma rue, l’air sent bon la rosée,

Un zeste de fumée, les odeurs composées

Des jardins en octobre et leur saveur fruitée,

Sur le trottoir, des feuilles mortes écrasées,

Et puis, sur l’avenue, les gaz d’échappement,

Les châtaignes grillées d’un marchant ambulant,

Les fenêtres des cuisines d’un restaurant

– Et je pleure de joie :

Quatre ans sans odorat (je ne sais pas pourquoi)

Le voici revenu, je ne sais pas comment !

 

(écrit le 19 novembre 2009)

 

Trois haïku d’automne

 

Pommes du voisin

Contre un panier de marrons :

L’automne a du bon !

 

Automne en forêt :

Cheveux roux des farfadets ?

– Vent dans les fougères !

 

Soir d’automne :

Les oiseaux dorment au nid,

La chorale chante en salle.

 

Le 18/10/19

 

Trois haïku nocturnes

 

Contempler la nuit d’automne,

Fermer les volets

Et les paupières

 

Chaque nuit d’automne

Voir la lune ou son absence

Avant de dormir

 

Volets

Paupières de la chambre

Nuit de pleine lune

 

Deux haïku de septembre

 

Septembre à Groix

Lumière d’or

et mer d’émeraude

 

Septembre breton

Chaque bain de mer

prolonge l’été

 

Deux haïku de deuil

(au Japon, la fête des morts a lieu en septembre)

 

Obsèques fœtales

L’aube n’a laissé qu’un trou

qui me tord le ventre

 

Sous mes bras crispés

Blancs comme un désert de draps

mon ventre orphelin

 

Poème en un seul alexandrin

Oh le deuil des enfants qu’on n’a pas pu avoir !

 

Le 20/9/2019

 

A votre sobriété !

 

N’oubliez pas, mes chers amis,

que les cafés servent aussi

Des boissons non alcoolisées :

C’est bien meilleur pour la santé.

N’hésitez pas à demander

Chocolat chaud, thé ou café,

Ou, pour une meilleure nuit,

Tilleul, verveine ou camomille.

Pour ceux qui veulent boire frais,

Il y a les eaux, sirops et laits,

Les jus de fruits crus, les sodas

et les boissons à la cola .

La gorge ainsi désaltérée,

vous pourrez prendre le volant

Sans craindre la maréchaussée

Ni provoquer un accident .

La liste n’est pas terminée,

A vous de vous y essayer.

Les boissons non alcoolisées :

Tout un domaine à explorer !

(Mai 2018)

 

Trois haïku d’août

 

La mouche sans but

Zonzonne tous azimuts !

Viens, orage d’août !

 

Août sur les ronciers ;

Après la pluie le soleil :

Oh l’odeur des mûres !

 

Oh nuit du quinze août !

Après le feu d’artifice,

Les météorites !

 

Trois haïku d’été dans la région lorientaise

 

Chaleur, bus des plages :

Mamans aux couleurs d’Afrique,

poussettes, sourires…

 

Plongeons interdits

Des murailles de Port-Louis :

L’été des ados !

 

Nuit d’été à Groix :

Fraîche mer, voix de bouées,

Phares, Voie Lactée…

 

Le 2/8/2019

 

Trois haïku sous-marins

Cheveux des rochers

Dans la mer claire ondulant

Au gré des courants

 

Mer amniotique

Scaphandriers aux cordons

Dans l’obscurité

 

Epave en mer

H.L.M. pour les poissons

A vingt mètres au fond

 

Nuit d’été

Sous une immense nuit dété

Oh s’allonger sur un grand pré

Tout de lucioles piqueté

Oh contempler la Voie Lactée

Tous ces milliards de galaxies

Se pénétrer de l’Infini

Se diluer dans l’Ether flou

Dans l’univers, dans le grand Tout !

 

Le 26/07/19

 

Le rap du donneur de sang

Même si je suis très sage,

Bien assis dans mon relax

Qualité top médical,

Chouchouté par l’hôpital,

Que mon bras ne bouge pas

(Dans mon gras, l’aiguille est là,

Sous son pâle sparadrap)

C’est la fête dans ma tête.

 Je répète : C’est la fête !

Coule, coule, source rouge,

Cours, cours, bouge, bouge

C’est la vie que tu charries,

C’est la vie, c’est mon amie !

Danse dans les secoueurs

Aux cadences de rappeurs,

Danse, danse de bonheur,

Dans ta robe de couleur,

Dans mon corps et dans mon cœur !

Tcha-tcha-tcha, ouais, tcha-tcha-tcha !

(D’un seul bras, ouais, d’un seul bras)

C’est la fête, je vous dis !

J’ai une pêche inouïe,

Veines, tête réjouies,

Et dès que j’en ai fini,

(« Au revoir, mille mercis ! »)

J’ai droit au cola gratuit

Prescrit par la Faculté

A ma santé !

(Octobre 2008)

 

Trois haïku « Eté en mégapole »

 

Dans la ville immense,

Soir d’été sur ma loggia

Avec des amis

 

Dans la ville immense,

L’été sur notre loggia,

Nos petits dans leur piscine.

 

Soir dété au parc :

Arbres frais, couchers d’oiseaux

Et lever de lune.

 

Trois haïku « camping »

 

Oh mettre les voiles

Vers un camping mille étoiles !

Oh nuits sous la tente !

 

Dîner sous la tente

-Un peu de terre se lève :

En sort une taupe !

 

Etoiles d’été,

Lucioles du pré,

Phares et bateaux lointains…

 

Le 12 juillet 2019

 

Trois haïku d’été

 

Nuages d’été

Chantilly sur bleu intense

Dessert frais sur nappe

 

Chaude nuit d’été

Aux fenêtres du quartier

Des bruits de sommier

 

Orange

Concert sous la nuit dété

Et dessert givré

 

Le 31 juin 2019

 

 

LA  PAIX

 

« La paix est une femme enceinte

A qui son compagnon sourit.

Elle est deux espérances jointes

Pa l’amour et pour la vie.

 

La paix est une cour d’école

Avec des rires et des jeux,

Avec des cris, des courses folles

Et des chants d’enfants heureux.

 

La paix est un jardin public

Où chacun peut venir sans peur,

Où rien ne blesse ni ne pique,

Où chaque geste est une fleur.

 

La paix est un vaste pays

Où il n’y a que des amis.

Elle est un bien que l’on partage

Car on sait que c’est plus sage.

 

C’est ça, la paix.

« Mais… quoi, la guerre ?

-Hélas ! La guerre,

C’est le contraire. »

 

Janvier 2017 – juin 2019

 

Trois haïku de juin

 

Un arbre sait-il

Qu’on coupe le tronc

De l’arbre voisin ?

 

Marcher en forêt,

Nager en mer agitée,

Chanter à plein chœur !

 

Soir de juin en fleurs

-Tous rentrés, volets fermés !

C’est l’heure d’été…

 

Le 14 juin 2019

 

Maman

Maman

Toi qui créas ma vie au péril de la tienne,

Qui pour me faire naître souffris mille peines,

Que je te dois d’amour

Depuis mes premiers jours !

Quand j’étais un bébé tu étais ma déesse,

Tu m’avais créé un monde de tendresse

Et tu régnais sur tout :

Mon berceau, mon papa, puis plus tard ma nounou,

Et tes bras merveilleux demeuraient les plus doux

Ton nom fut le premier

Que je sus prononcer

(Après « Papa »

Comme il se doit)

Et plus tard, à l’école,

Lorsque j’avais besoin d’un peu de réconfort,

Quel était donc le nom que je disais pleurant ?

Nul autre que «Maman »

Depuis lors j’ai grandi,

J’ai quitté le doux nid,

Et puis j’ai fait ma vie :

L’amour, je l’ai transmis

A mes très chers petits

Pourtant, toujours il nous relie :

Parfois je vais fleurir ta tombe au cimetière,

Te raconter ma vie, mes joies et mes misères,

Et avant de mourir,

En mon dernier soupir,

C’est encore ton nom que je prononcerai,

Et je te rejoindrai,

Maman

1979 – 1988 – 2019

 

Cinq  haïku  sur le mois d’avril :

 

Oh beaux jours d’avril,

Senteurs vertes des chemins

Sous le frais ciel bleu !

 

« ao » en japonais :

Si long à dire en français !

En breton c’est « glaz » !

 

Les œufs dans les nids

Sont des promesses

Qu’on doit respecter

 

Une nuit par an

Il grêle comme des ceufs

En chocolat !

 

L’œuf qui  tient debout

Au prix d’en casser un bout

N’est  plus un vrai œuf

 

Tous écrits en avril 2019

 

Œuf

Oh

pouvoir

par un miracle

voir dans l’oeuf

que la poule couve

son si adorable

petit poulet

jaune

 

 

Dors mon petit ange

 

Dors mon petit ange, ô mon nouveau-né,

Dans ton berceau blanc tendrement orné

De tulle léger tel un pur nuage

Pour protéger ton si petit âge,

Tes trois kilos de pâle beauté

De fragiles os, de naïveté.

 

A qui souris-tu  en ton doux sommeil ?

A tes soeurs et frères restés au ciel

Au bord des ruisseaux de lait et de miel ?

 

Oh ! Quelle est cette ombre sur ton minois ?

Ne t’attriste pas :

Tu les reverras.

Bientôt  ils naîtront, oui, tout comme toi !

 

( mars 2019, printemps des poètes sur le thème « La beauté »)

 

La  grue du port

La grande vieille grue rouillée

Travaillant au port de Lorient

Grinçait se grave mélopée

Venue d’on ne sait quel orient

 

(Automne 2014)

 

Voici cinq haîku sur la pleine lune du 21 janvier 2019

Lune ronde O
O ses rayons sur mes nerfs
O nuit sous tension

R-r-r-ronflements
Lune sur mes nerfs
Nuit sans r-r-repos

J’ai pas voulu ça
C’est la lune qu’était pleine
Et qui m’énervait

O ! la pleine lune
un 21 mars :
Pêche à pied !

Marée de 115 :
pouls à 80,
tension à 17 !

 

Trois haîku traduits du japonais, sur la pleine lune en général

Lune ronde
À faire le tour de l’étang
la nuit entière

Matsuo Bashô
(1644 – 1694 – le plus grand de tous les haîjin japonais, donc mondial)

Un chien
aboie au bassin
Nuit de pleine lune

Bushi (1888 – ? )

La moto
serrée entre mes cuisses
sous la pleine lune de printemps !

Masaki Yuko
( née en 1952 )

Quatre haîku sur la lune en avril 2019 :

Lune noire
En pudeur elle se cache
Le silence dort

(Nuit du 5 au 6 avril 2019)

Faible lune noire
Vigueur verte du printemps
Harmonie

(Samedi 6 avril 2019)

Tremblantes étoiles,
craignez-vous la lune rousse,
faucille givrée ?

(Nuit du 9 au 10 avril 2019)

Etoiles cachées,
craignez-vous la lune rousse,
faucille givrée

(Nuit du 10 au 11 avril 2019)

Publié le 12 mars 2019

 

La Liberté

Face à la peur, face aux tyrans

La Liberté, cheveux aux vents

Courageuse et déterminée

Chantait, la gorge déployée

Juin 2012 – mars 2019

 

Haîku

Viens

Tout le monde sera là

On compte sur toi

2016

Publié le 8 mars 2019

Comment Ksé – Février 2020

Tout le programme du café associatif Comment Ksé, 19 Rue Joseph Talvas à Keroman

(L’adhésion est de 20€/an. Tarif réduit de 15€ pour les demandeurs d’emploi, les étudiants, les intermittents du spectacle et les personnes en situation de handicap.)

Comment ksé le programme de février ?

Ca y est, c’est fini, on ne peut plus souhaiter la bonne année ! Et du coup qu’est-ce qu’on fait ? Eh bien on passe une bonne année au Comment Ksé, en tout cas un mois sympathique puisque comme d’habitude nous vous avons concocté un super petit programme ! L’arrivée de la Saint-Valentin vous déprime ou au contraire vous vous en fichez ? Eh bien nous aussi, on passera la soirée à rigoler et à se trémousser avec Bastoon et Babouchka. Vous pourrez aussi chanter, écouter de la bonne musique, danser, assister à des spectacles originaux, apprendre à imprimer vos photos, écrire, penser, débattre…

Davantage d’ateliers

On recommence à investir plus sérieusement le dimanche puisque vous êtes demandeurs. N’hésitez pas, si vous souhaitez en animer, à envoyer un petit mail à Martin qui est désormais responsable des ateliers du week-end : martin@commentkse.fr.

Recherche bénévoles

Vous souhaitez être bénévole le temps d’une soirée ? Inscrivez-vous sur cette nouvelle page dédiée du site : http://commentkse.fr/benevoles/ ou envoyez un mail à Gwendal : gwendal@commentkse.fr

Petit rappel

On se retrouve lundi pour l’Assemblée Générale de l’association à 19h au Comment Ksé.
Save the date !!!

Le Comment Ksé fêtera ses deux ans le 14 mars à l’auberge de jeunesse de Lorient, notez bien la date et guettez la sortie de l’information sur le site et sur Facebook car les places seront sur réservation et limitées. On termine gentiment de vous concocter une soirée inoubliable dans l’esprit Comment Ksé.

Retrouvez tout le programme de février sur le site

Printemps des poètes 2020

La Médiathèque de Lorient nous invite à participer au Printemps des poètes du 07 au 23 mars 2020

Envoyer un poème

Écrivez un poème sur le sujet de votre choix et habillez-le selon votre goût : écriture manuscrite, tapé à l’ordinateur, calligraphie, dessin, collage…

Consignes : 5 poèmes maximum

Format A3 au plus grand

Envoyer un vidéo-poème

Qu’est-ce que c’est ?

Un poème prenant la forme d’un film, un film qui devient un poème.
La vidéo-poésie : c’est la rencontre entre l’image, le son et le texte.
Ce genre hybride mêle deux univers à la fois (la poésie et la vidéo) et peut s’inspirer de tous les genres : fiction, documentaire, expérimental, docu-fiction
L’image n’illustre pas nécessairement le texte de façon linéaire.

Consignes :

La vidéo doit être transmise en Haute Définition sous format numérique via :
Un service de transfert fichier (ex : We Transfer)
Adresse mail : ml_litterature@mairie-lorient.fr
objet : PdP 2020 vidéoLes formats autorisés sont : .mov, .mp4, .wmv, .avi

La vidéo doit être de bonne qualité et ne pas dépasser 3 minutes.
Une vidéo par participant.
Les participants doivent posséder tous les droits impliqués dans le vidéo-poème : images, textes, musique etc …
Le participant assume l’entière responsabilité du contenu des images qu’il propose. En tout état de cause, le participant s’engage à proposer une vidéo dont l’image respecte les droits de propriété intellectuelle des tiers et l’ensemble des législations en vigueur et qui sont, d’une manière générale conformes à l’ordre public et aux bonnes mœurs.

► Date limite le 15/02/2020

Pour toute information complémentaire, contactez le secteur « Littérature » de la médiathèque François Mitterrand au 02 97 84 33 60 ou par mail : ml_litterature@mairie-lorient.fr

Irina Dachta à la Balise

Marie BOUT vient présenter son spectacle à la Balise le 15 février 2020. A la suite de cette représentation nous aurons le plaisir de partager des préparations réalisées par les bénévoles du centre social du Polygone PLL.

8€ par adulte et 5€ par enfant. Spectacle à partir de 11 ans. Possibilité de faire garder les plus jeunes. Réservations : 02 97 83 69 64

KOKOA FEST’ 1re Edition

🎶KOKOA Fest’🎶

KOKOA , cela signifie en éthnie Baoulé (Côte d’Ivoire) les cloches mais aussi la fête, la musique…
Ce sera la première édition entre artistes locaux au répertoire éclectique devant un public de tous horizons !
C’est pourquoi, il sera demandé d’amener une entrée, un plat ou un dessert avec boisson pour déguster tous ensemble, lors du déroulement de la soirée, un dîner sous forme d’Auberge Espagnole. (Prévoir couverts, assiettes, gobelets, petit geste pour l’environnement !).

L’entrée sera libre et participative.

Ce concert , organisé par l’association sportive Sankôfa Tae Kwon Do , aura lieu à la salle des Algues à LARMOR-PLAGE,

LE SAMEDI 1er FEVRIER 2020
De 19 heures à 23 heures.

3 groupes seront à l’honneur :
Z’APERO – chansons françaises
SANKÔFA ET LES SANDROFIA – Musiques traditionnelles et modernes africaines
AVID DIVA – Indie Rock
LE KLAK gèrera les intermèdes avec ses Krieurs toujours déKalés !

La soirée KOKOA se veut participative autant au niveau des musiciens qu’au niveau des bénévoles et des spectateurs.
C’EST UNE PREMIERE !! 😋

Contact 06 21 58 89 82

Conférence sur les soeurs Goadec

Depuis plus de quarante ans, le compositeur-voyageur Roland Becker collecte, cherche, enregistre et écrit tout ce qui peut recomposer l’idée que l’on se fait de la musique bretonne. Il tisse sans cesse le lien entre tradition et aventures contemporaines.

Avec son dernier ouvrage Les soeur Goadec (paru en septembre 2019, éditions Ouest-France) , il porte l’héritage des terres bretonnes intérieures… celles des légendaires soeurs Goadec, chanteuses mythiques, détentrices d’une culture immémoriale. Avec cette conférence, Roland Becker présente ces chanteuses bretonnes et leur répertoire exceptionnel qui a marqué l’histoire de la musique de tradition populaire de la Bretagne du 20e siècle.

La conférence sera illustrée d’archives sonores enregistrées entre 1960 et 1975, de plus de 200 images d’archives et de titres tirés du répertoire des sœurs Goadec interprétés par Roland Becker.

Dans le cadre des Deizioù 2020 (Tout le programme ICI)

Samedi 1 février 2020 de 15h00 à 17h00

Médiathèque,  4 place François Mitterrand, Lorient

Programme des médiathèques / janvier-février 2020

En janvier et février l’agenda s’habille de la couleur orange.

Demandez le programme en cliquant ICI

 

Deiziou 2020 e An Oriant – festival des deiziou à Lorient

Tommder ar brezhoneg e-kreiz ar gouiañv, adal miz Genver betek miz Meurzh, e bro an Oriant.

Festival breton au coeur de l’hiver, de mi-janvier à mi-mars, au Pays de Lorient.

SETU ! Bremañ e c’hellit PELLKARGAÑ PLAKETENNAN DEIZIOÙ EN UR ZISKENN E TRAON AR BAJENN.

CA Y EST ! Vous pouvez maintenant TELECHARGER LA PLAQUETTE DES DEIZIOÙ

Je vous conseille entre autres :

La conférence de Roland Becker “les soeurs Goadec ” à l’auditorium médiathèque de lorient le 1 février à 15h00
Le spectacle de Jean louis le Valégant “trace de bal” le 22 février à amzer nevez Ploemeur 20h30
La pièce de théâtre Youenn Gwernig  au plateau des quatre vents le 15 mars.
Gilles Servat sera a l’océanis le 17 mars à 20h30 pour présenter sa nouvelle création.

 

Morphosis : un jeu sur l’évolution de la Terre

 

Découvrez l’histoire de notre environnement en parcourant 20 000 ans d’évolution du paysage en 18 épisodes animés.

Le site Les Saisons : Morphosis est une adaptation de l’application du même nom. Elle offre un voyage dans le temps qui permettra à tout internaute de mieux comprendre l’évolution de la Terre et l’impact des hommes sur elle grâce à des images vidéos somptueuses, des fiches pédagogiques originales et des quiz pour mieux se rappeler les données apprises.

Six périodes historiques sont couvertes : l’âge de glace, le Néolithique, l’Empire romain, le Moyen Âge, l’époque industrielle et l’époque contemporaine. Morphosis vous propose une lecture de l’histoire et des sciences sous l’angle écologique de la préservation intelligente des écosystèmes.

Tirés du film de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud, Les Saisons sorti en salles en 2016, le site et l’application vous permettront de prolonger le film et de sensibiliser jeunes enfants et collégiens à la préservation de notre environnement.

Pour jouer : Site Web   / Apple Store / Play Store

Noël sous les étoiles 2019

La Ville de Lorient, les associations ‘Idées Détournées’ et Lorient Compagnie des Commerces’ vous invitent à fêter une nouvelle édition de ‘Noël sous les étoiles’.

À partir du 14 décembre, fanfares, concerts, spectacles et déambulations animeront les rues. Allez à la rencontre du Père Noël, laissez-vous surprendre par les percussionnistes illuminés de Samba Baladi, par les dandy décalés Les Frappovitch, et retrouvez les musiciens déjantés d’Oozband, de retour pour une carte blanche.Enfin, ne manquez pas le spectacle ‘Le Bal’ de la Cie Remue-Ménage et son final aérien, temps fort de cette édition, à voir en famille !

Tout le programme en cliquant ICI

Informations pratiques

* Les parkings place d’Armes (10h – 20h) et Nayel (10h – 19h) seront ouverts exceptionnellement les 15 et 22 décembre
* Tickets parking offerts par vos commerçants : 1h30 de stationnement gratuit au parking de la place d’Armes, en plus de la 1er heure gratuite offerte par la Ville de Lorient.
* Les commerces seront ouverts les dimanches 15 et 22 décembre, de 10h à 19h