Articles

Noël sous les étoiles 2019

La Ville de Lorient, les associations ‘Idées Détournées’ et Lorient Compagnie des Commerces’ vous invitent à fêter une nouvelle édition de ‘Noël sous les étoiles’.

À partir du 14 décembre, fanfares, concerts, spectacles et déambulations animeront les rues. Allez à la rencontre du Père Noël, laissez-vous surprendre par les percussionnistes illuminés de Samba Baladi, par les dandy décalés Les Frappovitch, et retrouvez les musiciens déjantés d’Oozband, de retour pour une carte blanche.Enfin, ne manquez pas le spectacle ‘Le Bal’ de la Cie Remue-Ménage et son final aérien, temps fort de cette édition, à voir en famille !

Tout le programme en cliquant ICI

Informations pratiques

* Les parkings place d’Armes (10h – 20h) et Nayel (10h – 19h) seront ouverts exceptionnellement les 15 et 22 décembre
* Tickets parking offerts par vos commerçants : 1h30 de stationnement gratuit au parking de la place d’Armes, en plus de la 1er heure gratuite offerte par la Ville de Lorient.
* Les commerces seront ouverts les dimanches 15 et 22 décembre, de 10h à 19h

Arrivée de Tara à Lorient, novembre 2019

Quand le voilier Tara est arrivé dans son port d’attache, les quelques centaines de personnes sur les quais et les pontons l’attendaient de pied ferme. Des 14h00, les animations mises en place pour l’occasion font attendre le public, en leur apprenant beaucoup de choses.

En effet, un documentaire sur écran nous montre le devenir du plastique en mer. En parallèle, une exposition accrochée au mur nous parle du plastique, de son trajet en mer via l’étude de son parcours à terre (recyclage,…) comme en mer (à travers le travail des scientifiques en mer). En effet, cette exposition très instructive nous montre l’ampleur de la place du plastique sur toute la planète. Mais surtout, elle nous explique combien il est fondamental de revoir nos gestes de la vie quotidienne pour limiter l’usage du plastique. En plus de ces activités, il était possible également dans la citée de la voile derrière des teintures noires, d’écouter un reportage audio, sur le Voilier Tara en lui-même.
Finalement, les chanceux qui ont pu trouver une place sur le bon ponton, peuvent voir arriver devant eux la fameuse goélette, silencieusement, la voir passer à quelques mètres d’eux à peine, de saluer l’équipage sur le pont. Enfin, ce magnifique navire nous dépasse pour aller à son propre ponton.
Quelques temps après, les proches et/ou les élus seuls peuvent approcher le bateau. Survoler d’un drone lumineux.

Une fois, l’équipage descendu à terre sous les applaudissements, les gens se dispersent pour apprécier l’exposition extérieure sur les déchets. Ceux qui le souhaitent peuvent savourer une bonne soupe offerte par la mairie.

Reportage photos : Nicolas

Le dimanche matin, les personnes qui le voulaient pouvaient assister à un documentaire sur le plastique et une conférence remarquable d’un membre du CNRS. Cela permet de comprendre l’étendue des dégâts sur la pollution plastique, but de la mission Tara. 2019. 10% de nos déchets finissent donc en mer. L’Europe est le deuxième pollueur au monde après la chine.de plus cette pollution à un impact dans la chaine alimentaire dans sa quasi-totalité.

L’après- midi, deux conférences sur les déchets, et leurs recyclages plus spécifiquement sur Lorient avaient lieues. .

Par ailleurs, cette après-midi du 24 novembre, ceux qui se sont inscrits peuvent visiter la goélette. Sur le ponton, juste avant de monter à bord, un membre de l’équipage des scientifiques répond à nos questions tout comme un jeune à bord ensuite. Ceux qui montent à bord ressentent l’émotion de fouler le pont du navire mythique, tout en écoutant les explications des guides.
En plus de revoir les expéditions, nous pouvons apprendre comme s’organise à bord pendant les expéditions, les problèmes rencontrés dans les différents ports.

Isabelle

Comment Ksé – décembre 2019

Tout le programme du café associatif Comment Ksé, 19 Rue Joseph Talvas à Keroman

(L’adhésion est de 20€/an. Tarif réduit de 10€ pour les demandeurs d’emploi, les étudiants, les intermittents du spectacle et les personnes en situation de handicap.)

Site web : www.commentkse.fr

Atelier déco de Noël – Dimanche 1er décembre – 14:00 – 18:00

Venez décorer le Comment Ksé et trouver des idées pour votre propre déco dimanche avec Charlotte des bulles de.

Ramenez votre matériel (colle, ciseaux…) ainsi que tout ce qui peut servir en matériel de récup : journaux, livres, papiers cadeaux, carton, serviettes en papier, pince à linge, ficelle, rubans…

Chansons d’amour, de révolte et de bistrot avec BAM – Dimanche 1er décembre – 19:30 – 21:30

Après avoir enchanté le public du Fiskal Baz’Arts, Mickaël Jehanno et Moona Gay reviennent dans le pays de Lorient et nous présentent un duo acoustique de chanson à texte. Ça parle d’amour, de travail, de révolte et de bistrot dans un répertoire de compos et de reprises d’auteurs actuels tels que Yves Jamait, Loïc Lantoine, Juliette, Christian Paccoud… Partage, dinguerie, amour des mots et émotions au programme !

Et si on écrivait un magazine ? – Jeudi 5 décembre – 18:00 – 19:30

Venez retrouver l’association « Chemin faisant » pour écrire, dessiner, inventer des histoires qu’ils publieront dans leur revue Le cri du Menhir. Ce sera aussi l’occasion de discuter du futur fanzine du Comment Ksé et de proposer vos textes.

Vernissage | Exposition Mireille Semre – Jeudi 5 décembre – 19:30 – 22:00

“ L’accrochage n’est pas une décoration, ce serait plutôt créer une tension entre deux murs vis-à-vis pour y inclure le spectateur. “

Venez découvrir le travail de l’artiste, peintre Mireille Semre.

Le boeuf de la p’tite salle – Vendredi 6 décembre  – 19:30 – 21:30

Tous les premiers vendredis de chaque mois nous vous proposons un boeuf généraliste. Tout style de musique est accepté, on varie au cours de la soirée. Ramenez vos instrus et votre bonne humeur ! Débutants bienvenus.

Atelier déco de Noël – Dimanche 8 décembre – 14:00 – 18:00

Venez décorer le Comment Ksé et trouver des idées pour votre propre déco dimanche avec Charlotte des bulles de.

Ramenez votre matériel (colle, ciseaux…) ainsi que tout ce qui peut servir en matériel de récup : journaux, livres, papiers cadeaux, carton, serviettes en papier, pince à linge, ficelle, rubans…

Atelier photo – Dimanche 8 décembre – 14:00 – 17:00

Venez apprendre et découvrir de nouvelles pratiques photographiques, développer vos pellicules noir et blanc, réaliser des tirages argentiques et participer à des ateliers thématiques.

Jacob et Delafon en concert – Dimanche 8 décembre – 19:30 – 20:30

Ecouter le curé, le regarder délirer, mes bien chers frères, mes bien chères soeurs, prions tous en choeur.

Tu te mets combien ? – Jeudi 12 décembre – 19:30 – 22:00

Le but du jeu est d’être le premier à parcourir le plateau en répondant aux questions posées.
L’originalité réside sur le principe d’auto-évaluation de ses connaissances de 1 à 10 sur une multitude de sujets. Des choses simples !

À chaque note correspond une question, plus ou moins complexe.
En cas de bonne réponse l’équipe avancera du nombre de cases correspondant à sa note auto-évaluée.
En cas de mauvaise réponse, l’équipe restera sur la même case jusqu’au prochain tour.

Concert The fish head – Vendredi 13 décembre – 19:30 – 21:30

The Fish Head transforme le Comment Ksé en pub irlandais le temps d’une soirée.

Blind test – Dimanche 15 décembre – 19:30 – 22:00

Prêt à mettre ta mémoire et ta culture musicale à l’épreuve ?

En deux manches, par équipes de 4 vous devrez retrouver les morceaux diffusés. Il y aura de tout : chansons française, anglophone, espagnole, génériques de séries, de films ou de dessin animé, du début du XXe siècle à aujourd’hui….

L’équipe gagnante aura le droit à un pichet de bière !!!

La Ruse en concert – Vendredi 20 décembre – 19:30 – 21:30

La Ruse Dupaire Lafeinte viendra nous servir son rock guinguette festif en mode trio pour enflammer le Comment Ksé.

Vide dressing – Samedi 21 décembre – 14:00 – 18:00

Le 21 décembre venez vendre et chiner des vêtements pour vider votre armoire ou la remplir, pour vous faire beau ou belle pour les fêtes de fin d’année ou pour des cadeaux écolos. Vous pouvez aussi juste venir papo thé ou boirinter. (Nous sommes complet au niveau des exposants).

Entrée libre (pas d’adhésion ce jour là)

Gil Jogging en concert + concours de jogging moche – Samedi 21 décembre – 19:30 -21:30

« Gil, il faut le voir pour le croire. Avec son tee-shirt trop petit, son bas de survêt’ trop grand et sa chevelure négligée. Avec son clavier électronique ringard calé à la verticale qui l’oblige à se contorsionner pour en jouer. Avec sa gouaille désopilante qui éructe des sottises sur la forme mais des convictions dans le fond. […] Philippe Katerine en plus poète. Didier Super en moins trash. En sortie de scène, la comparaison lui vient souvent jusqu’aux oreilles. « Je me reconnais un peu, oui. J’étais plutôt flatté d’entendre ça mais depuis deux ans, j’ai l’impression de faire du Gil Jogging. Je crois que j’ai réussi à trouver mon identité ». Une identité faite de musiques pré-enregistrées dont regorgent les vieux synthés Yamaha et Bontempi, de textes hauts en couleur (« Et je dis oui, et je pense non/Et je dis non, et je pense oui ») et de bons mots entre les titres. Un art bien à lui, lancé en 2008, à mi-chemin entre la prestation musicale et la déconne verbale : « Maintenant que j’ai goûté au micro, j’adore dire des conneries ». » (le Télégramme)

Un pichet de bière offert à celui ou celle qui aura la tenue jogging la plus moche.

Entrée libre (pas d’adhésion ce jour là)

Atelier photo – Dimanche 22 décembre – 14:00 – 17:00 (maintenu ou non selon le nombre de participants)

Venez apprendre et découvrir de nouvelles pratiques photographiques, développer vos pellicules noir et blanc, réaliser des tirages argentiques et participer à des ateliers thématiques.

Chanteurs en M – Dimanche 22 décembre – 19:30 – 21:00

Imprimez votre carnet de chant (le lien sera bientôt ici) et venez chanter avec nous les chansons d’interprètes dont les noms de famille ou du groupe commencent par un M ! (Cette fois-ci nous ne chanterons pas de chansons de Moustaki car il a fait l’objet d’une soirée pour lui tout seul le chanceux ! )

Concours de pull moche et troc de cadeaux – Jeudi 26 décembre – 19:30 – 21:00

Saurez-vous trouver un pull aussi moche que celui de Lauren l’an dernier ? C’est ce que nous allons voir le 26 décembre !

Ce sera aussi l’occasion d’échanger des cadeaux façon « Secret Santa » comme l’an dernier, le principe

Chacun ramène un cadeau récupéré ou fabriqué d’une valeur de 2€ maximum (profitez-en pour refiler vos cadeaux pourris de la veille), nous les mettons dans un panier et tirons au sort les heureux gagnants.

Karaoké live avec Hervé Lannez – Vendredi 27 décembre – 19:30 – 21:30

Avec classeurs comportant au moins 264 textes (Si vous avez l’habitude de chanter, vous pouvez suivre avec moi dans un choix de 1300 chansons sur mes classeurs où il y a aussi les accords), vous serez accompagnés en condition de scène, dans votre tonalité, et dans la joie et la bonne humeur, l’endroit est très convivial, je dirais même familial !
Liste titres ; http://hervelannez.e-monsite.com/album-photos/karaoke-live/

Dimanche 29 décembre

En attente de confirmation pour un spectacle cabaret.

Mobile Film Festival 2019

Depuis 2005, Le Mobile Film Festival agit pour la découverte et la promotion de nouveaux talents au travers d’une compétition aux règles du jeu simples et ouvertes au plus grand nombre : 1 Mobile, 1 Minute, 1 Film.

Cette année, le Mobile Film Festival célèbre la COP25 en partenariat avec Youtube Creators for Change et la Convention-cadre des Nations-unies sur les changements climatiques. Découvrez la sélection officielle de cette 15e édition engagée pour la lutte contre le réchauffement climatique avec des films sur le thème des déchets, du recyclage, du réchauffement climatique, de la pénurie d’eau, de la déforestation, de l’activisme des jeunes :

http://www.mobilefilmfestival.com/

Expo virtuelle “Lorient estival”

“Lorient estival”, le rendez-vous photographique des centres sociaux du Bois du Château, Brizeux et du Polygone était cette année sur le thème des Culture[s] urbaines. Merci à tous les participants ! Retrouvez tous les résultats du concours sur le site de la Maison de quartier du Bois du Château

Exposition jusqu’à fin décembre au Bois du Château, et début 2020 au Polygone…

7-15 ans

A partir de 16 ans

 

 

La Goélette Tara

Nous vous invitons à un voyage dans l’univers extraordinaire de la goélette mythique Tara à travers 6 épisodes.

Episode 1

Lorsque que nous avons la chance d’admirer l’arrivée et le départ de Tara dans la ville aux six ports, c’est un bonheur d’accueillir ce magnifique bateau à la coque et aux mats gris et oranges.

Le récit des hommes à bord par vidéo conférence, les expositions et les journaux imprimés de Tara, illustrent et nous informent sur les multiples expéditions.

Pour information, de Peter Blake à Jean-Louis Etienne, Tara appartient aujourd’hui à Agnès b, une entreprise. Le navire a vu sa structure étudiée en fonction du modèle d’un ancien navire qui a affronté la dérive au sein des glaces arctiques.

La dizaine d’expéditions réalisées par Tara marque l’objectif du propriétaire. «C’est un homme d’affaires préoccupé par les questions d’environnement et convaincu qu’il est de sa responsabilité de ne pas se taire sur les menaces qui pèsent sur les générations futures ». (1). Elles mènent des équipages et des passagers sur tous types d’océans et fleuves du monde pour étudier et constater un état de lieux du milieu marin.

Qu’il s’agisse de Endurance en 2004, en Géorgie du sud, où la chance fut donnée a des malentendants de visiter la Géorgie du sud, ou bien que Génésis, en 2005 de témoigner de la beauté originelle de l’Antarctique, par des photos en noir et blanc, Tara témoigne ainsi du lien entre l’homme et son adaptation respectueuse au milieu marin. Lors de Tara Arctic ou Tara Océan, Tara se penche sur l’évolution de l’environnement marin plus spécialement. Enfin les dernières expéditions ont pour objectif plus spécifiquement d’observer l’impact de la pollution par le plastique dans les océans. La dernière en date se clôture le 23 novembre 2019.

A chaque expédition, la ville de Lorient et la fondation Tara se mobilisent pour voir partir et ou accueillir Tara. Quelque soit le quai choisi pour le départ ou l’arrivée de cette fantastique goélette, tout est remarquablement fait pour que le nombreux public soit sensibiliser à la cause défendue a chaque expédition. Ainsi donc, la forte population présente sur le port de plaisance ou sur le quai de le citée de la voile, peut assister à des expositions en phase avec le ou les expéditions de l’année. Le 23 novembre prochain Tara revient ainsi de sa Mission Plastique.

(1) Tara, un voilier pour la planète (2005) p.66

Episode 2

Du simple voilier au bateau au service de l’écologie durable. La Tara fut donc au départ une goélette qui servit donc à de grands navigateurs à travers le monde dont  Jean-Louis Etienne et Peter Blake.  Ses mesures exactes   au départ sont :

_ Une longueur de 36 mètres

_ Une largeur de 10 mètres

_ Un poids de 130 tonnes.

Sa structure est en aluminium et a une épaisseur  de 4,5 cm d’épaisseur et comporte deux mâts de 27mètres et est doté d’une voilure de 400 mètres carrés.

Chaque explorateur a fait modifier différents  éléments  de structures  et des équipements. J’ajoute qu’un ancien bateau nommé le Fram dont le propriétaire Fridtjof Nansen, inspira les créateurs de Tara. En effet, il s’agit du « seul navire à être jamais  sorti intact d’un séjour hivernal dans les glaces dérivantes de l’Arctique. » (1)

 

La coque fut notamment équipée pour affronter les glaces des pôles et l’intérieur est  équipé pour l’étude environnementale de divers écosystèmes marins du monde.  De plus comme chaque expédition a un but précis, il faut parfois ajuster des aménagements intérieurs.

L’actuel propriétaire  Agnès B, choisit Lorient, la ville au six ports comme port d’attache.

Ceux qui se trouvent devant Tara sont toujours impressionnés. Sa coque arrondie grise, son nom marque à l’avant en gris dans  un rectangle orange est caractéristique du navire, tout comme ses deux mâts.

(1) Tara, un voilier pour la planète (2005) p.66

Episode3

Historique des expéditions scientifiques de Tara

Parmi les dernières décennies, plus de dix  expéditions ont marqué les scientifiques et le public. En effet, tout en parcourant le globe, les analyses scientifiques de Tara sont au service de la recherche.

Été 2004 : Ecopolaris  au Groenland

Cette Odyssée avait pour but   doublement de  « combler certains vides  dans les connaissances des écosystèmes arctiques terrestres ou  marins et d’analyser les effets des réchauffements climatiques sur le monde vivant. » (1).      Lors de cette expédition, furent étudiés 1500km de côtes entre le 68°et le 81,15’N pour répondre a la demande de chercheure du GREA.

2004 : Endurance, Géorgie du sud

Cette expédition a pour objectif de revivre un ancien périple effectué par Sir Ernest Shackleton en 1915, qui a vu son navire broyé dans les glaces en Antarctique,  sauva  tous ceux qui l’accompagnent  et les mena en Géorgie du sud. Ce qu’il faut souligner c’est qu’une partie des membres de l’expédition sont des sourds, des malentendants et une osmose s’est créée, entre ces derniers et les membres d’équipage. Ce qui leur a permis de réaliser près de 80% de leur programme.

Celui qui tenait à ce projet était Daniel Buffard, un malentendant qui a  « créé en 2002 l’association Les Montagnes du Silence »(2). Il  cherchait un navire apte pour transporter un matériel spécifique pour l’aventure. C’est donc Tara qui fut choisi.

Crédit-Photo : Tara Fondation

2005 (1 mois) : Génésis est une longue fresque de photos en noir et blanc de l’Antarctique.

Cette expédition se nomme exactement genesis in mobile

A bord du voilier légendaire, des photographes célèbres embarquent. L’un d’entre eux se nomme Sebastião Salgado pour le quatrième volet qu’il nomme Le monde d’avant l’homme, a décidé que l’Antarctique serait son terrain d’investigation pour le temps de l’expédition. Pour l’occasion, le bateau devient un studio mobile où le photographe peut se laisser aller à sa cause. En noir et blanc. Ses photos nous révèlent le paysage des origines, dans un voyage anthropologique.

La découverte de ces terres immaculée encore vierge où les jeux de lumière rendent ce décor  On peut signaler que Le photographe a tiré de son expédition un livre magnifique, Genesis  aux éditions Taschen qui rend hommage au sixième continent où l’homme n’a pas détruit l’harmonie.

Crédit-Photo : Tara Fondation

2006– 2008 : Tara arctic qui fait écho à l’année  Polaire internationale 2007-2008

Ce fut une expédition très instructive qui fut la dérive autour  du pôle nord en Arctique pour étudier pour une des premières  fois des données qui servent le programme européen dans la recherche climatique.  Cela dura plusieurs années  et des équipes se sont relayées a part peut être un membre. L’état des glaces du pôle nord est très important à étudier en raison du réchauffement climatique.  C’est une étude qui s’effectue  au niveau international, en parallèle  avec l’année 2007-2008 qui fut l’Année Polaire Internationale.

L’éloignement de toute terre, les conditions extrêmes de température, et enfin les nuits polaires de quatre mois par an donnent un contexte difficile pour la réalisation de l’expédition. Pendant la phase de septembre 2006 et juillet 2008, Tara se laisse prendre dans la glace et c’est l’excellente structure du voilier  qui permet cette résistance pour ce périple. Cette expédition fait écho  au centenaire de l’expédition de Nansen, un des premiers explorateurs de l’Arctique, à bord du Fram.

(1) (2)  Tara, un voilier pour la planète, Tara expéditions (2005)

Episode 4

2009 (5 septembre)- 2013, Tara Océans. En fait, il s’agit deux expéditions Tara  Océans et Tara Océans Polar Circle

il faut souligner que Tara à partir de cette date commence à s’interroger sur l’impact du plastique dans l’environnement marin, tout en faisant des études sur d’autres thèmes.

Cette nouvelle  expédition fut marquante par l’étude à travers tous les océans du monde du plancton.. Tara a décidé de faire un état  des lieux de dénombrer ces organismes, et de les étudier. Soixante seize membres d’équipages et cent vingt six scientifiques participèrent  à cette odyssée qui a duré 938  jours. Le parcours de ce périple commença entre 2009 et mars 2010 par la Méditerranée, l’océan Indien, puis en septembre 2010, il passe au sud de l’Afrique, rejoint l’océan Atlantique et arrive en mars 2011 dans l’océan Pacifique. Il y reste jusqu’en 2011. Puis par le canal de Panama, Tara retrouve l’Océan Atlantique en mars 2012.

En 2012, il retrouve Lorient, pour repartir dans une deuxième expédition, Tara Océans Polar Circle, en 2013. En juin de cette année, il navigue dans le nord de l’océan Atlantique, longe la Sibérie et contourne le pôle Nord pour rentrer à son port d’attache en décembre 2013.

Au final, un bilan sur le plancton marin du monde entier est réalisé, voir de nouvelles espèces  identifiées.

Pour l’occasion, les invités à Lorient sont prestigieux. En effet Tara est accueillit par une élue nationale, qui dans la rade de Lorient monta à bord en compagnie d’élus locaux.

2014(avril mai)- 2014(22 novembre) : Tara Méditerranée

Cette mer est étudiée sur  15000 km pendant sept mois. 16 scientifiques et membres d’équipage montèrent à bord

Cette fois ce sont les enjeux environnementaux liés à cette mer qui sont examinés. 15 000 km furent étudiés en Méditerranée.  Cette fois, il s’agit d’étudier  d’une part, la répartition spatiale de tous les éléments de plastique de 0.3 à 50mm que l’on peut retrouver dans la Méditerranée. A bord, une journaliste reporter d’images,  Noelie Pansiot, observe et témoigne de ce qu’elle voit et découvre entre autre à  Port Cros. Mais le constat qu’elle fait le même pour toutes les zones  observées. On remarque que 90% des déchets marins viennent de la terre.

En 2014, Tara fêta ses 10 ans d’expéditions. A cette occasion, des films et des revues furent réalisés comme la vidéo suivante par exemple :

Episode 5

2019 La dernière expédition en date, durant cette année 2019, depuis le 30 mai La Mission Plastique : aux origines de la pollution plastique.

Cette année, entre le 16 mai et novembre 2019 la ville aux six ports, port d’attache de Tara, a vu partir le navire autour de l’Europe à travers les différentes mers qui contournent le vieux continent. Cette fois, dix fleuves ont été étudiés : de la Tamise à l’Elbe et au Rhin, de la Seine à la Loire, de la Garonne au Rhône puis de la Tage, l’Ebre et la Tibre. Le but est d’examiner les dégâts de la pollution due au plastique et de leur insertion de facto dans la chaine alimentaire car celle-ci intègre par malheur ces éléments artificiels.

En effet  déjà  depuis 2010, Tara se penche sur les dégâts de la pollution de plastique dans l’environnement. Pour cela, il lui faut étudier la provenance, leur état de transformation en mer. En effet, dans le passé, la pollution plastique fut déjà constatée dans tous les océans du globe, même les zones polaires. En fait, près de 8 millions de plastique par an, dont 600 000 tonnes en Europe, se retrouvent en mer chaque année. Un problème vient des microplastiques, ces particules de 0.2 à 5mm de diamètre. Cette année, il faut comprendre le rôle des fleuves dans cette pollution.  Le CNRS  participe à cette expédition.

Les microplastiques

En effet ; il faut savoir, que ces microplastiques  sont  présents à plusieurs niveaux dans l’environnement marin et ont des conséquences diverses.

L’une d’entre elles est que le plastique peut servir d’habitats et générer de nouveaux écosystèmes pour des micro-organismes par exemple des bactéries. Quels sont donc  les impacts sur l’environnement marin ?

C’est aussi un danger pour l’environnement marin et à force suri, pour la chaine alimentaire. En effet, on retrouve notamment ces microplastiques  sous formes de particules ou de micro-éléments dans les organismes marins tels que les poissons, que les hommes pêchent et consomment. Quand, on découpe des poissons par exemple dans les fleuves ou dans les mers, il n’est pas rare, d’y trouver piégés dans les organes des agglomérats de plastique, à chaque étape de la chaîne alimentaire  et donc les hommes consomment aussi indirectement ces micro-plastiques

Il faudrait que les politiques fassent  quelque chose contre ce fléau. Quelles sont les mesures que peuvent prendre les  états, en faveur d’un recyclage du plastique dans l’environnement. Les études de cette année semblent être une des premières études systématiques des fleuves européens. De la même façon, des observations furent faites dans le passé. Ainsi, on remarqua le plastique présent notamment dans la Tamise était composé à 66% de microplastiques. Il faudrait savoir ce qu’il serait possible de faire pour lutter contre la pollution plastique.

Il semble résulter des analyses effectuées que la pollution plastique et des microplastiques en mer viendraient de, la terre. C’est donc une question importante à gérer au sein de nos quotidiens.

Nous en saurons davantage quand Tara reviendra à son port d’attache dans quelques  jours.

Le retour de Tara le week-end, du 23 et du 24 novembre prochain à Lorient.

Nous aurons la chance de voir  Tara revenir à son port d’attache  le samedi  23 novembre à 15h30 à côte de la citée de la voile. Comme il se doit, la ville l’accueille chaleureusement  avec des festivités qui dureront deux jours. Ces dernières se dérouleront  sur ce 6ieme port  de la ville. Nous pourrons voir des expositions, qui toucheront   à la fois le bilan de l’expédition mais aussi le devenir du plastique. Cela se fera en parallèle avec des conférences réalisées par des spécialistes de l’expédition entre autres.

Plus exactement, pendant le week-end, dans l’espace Le Karré à la cité de la voile, nous pourrons voir une exposition. Elle nous montrera le plastique et toute l’importance des scientifiques à bord de Tara.

Le samedi 23 novembre, nous pourrons assister à une prise de paroles, lors de l’arrivée de la goélette entre 16h et 17h à la cité de le voile.

Au même endroit, le dimanche 24 novembre, au rez-de-chaussée cité de la voile, il sera possible de voir une exposition  supplémentaire en accès libre.

De plus, il sera possible de visiter le Tara le dimanche après-midi. Pour pouvoir monter à bord de la goélette, il faut s’inscrire via internet, en cliquant ICI

Par ailleurs, toute la journée, à l’auditorium de la cité de la voile, quatre conférences et documentaires  se dérouleront :

_ Océans, le mystère plastique entre 10h15 et 11h  (documentaire).

_ Plastique en mer, les solutions sont à Terre,  entre 11h30 et 12h30 (conférence)

_ Réduction des emballages, le territoire en action, entre 14h00 et 15h30 (table ronde)

_ Réduction des emballages, place à l’innovation, entre 16h00 et 17h30.(table ronde)

De plus, Lorient fête la semaine de réduction des déchets entre le 16 et 24 novembre 2019 et prépare à Lorient des animations à cet effet. Le constat de cette expédition, c’est que la pollution  de plastique trouve sa source et ses solutions à terre.

Le programme en détails sur le site de la fondation Tara Océans

Episode 6

Tara revient

Succès et retentissement,

Comme nous l’avons vu, le Tara revient samedi prochain et les festivités seront grandioses pendant le week-end. Cette fois, nous aurons par le biais des expositions et des plateformes et conférences, un bon bilan sur les micros-plastiques et un bilan sur le devenir de nos emballages.

Le succès et le retentissement des expéditions au service de l’écologie de ce voilier mythique attirent des personnalités parfois nationales dans son port d’attache. Et la population qui assiste aux arrivées et aux départs de cette magnifique goélette n’oublie jamais son enseignement.

En effet, à chaque fois, la ville de Lorient et la fondation Tara se mobilisent pour voir la goélette Tara. Quel que soit le quai ou est amarré par cette fantastique goélette, tout est remarquablement fait pour que le nombreux public soit sensibilisé à la cause défendue à chaque expédition. Ainsi donc, la forte population présente sur le port de plaisance ou sur le quai de le citée de la voile, peut assister à des expositions en phase avec l’expédition de l’année. Combien seront nous samedi prochain pour son arrivée ? Combien seront-nous à aller le week-end prochain à assister aux plates formes et/ou aux conférences ? Sans doute, serons-nous très nombreux encore une fois.

Chaque fois, le spectacle de la présence magistrale magnifique de Tara dans la rade de la ville aux six ports face aux nombreux spectateurs sensibilisés à l’environnement marin et ou aux missions de Tara. Parfois, quand il remonte la rade en totalité, une vue aérienne est réalisée par un drone. Toutes ces images vidéo sont bien sur retransmises sur grand écran pour le public réunis en masse près des pontons.

A l’occasion de l’événement, les élus parfois nationaux montent à bord, pour l’arrivée dans la rade. Il est toujours impressionnant de voir un navire prestigieux dans son port d’attache, entre des expéditions lointaines et des missions impressionnantes pour les humbles citoyens marins amateurs, professionnels, ou simples « terriens ». Qui sera là cette fois-ci ? Qui fera honneur au voilier mythique Tara ? Nous le verrons bien.

Tous ceux qui assistent aux passages de Tara dans la ville aux six ports, qui lisent les journaux Tara ou et fréquentent le site internet sont à leur tour des passeurs et relais d’informations. Ils agissent au profit de la sensibilisation pour la sauvegarde de l’environnement qu’il s’agisse de l’état de la mer et ou des océans, des glaces arctiques ou antarctiques, et du réchauffement climatique.

Parmi, tous ceux qui transmettent aux plus grands nombre le message de Tara, figure notamment la ville de Lorient elle-même bien sur, mais aussi l’université de Bretagne Sud à travers des conférences. L’une d’entre elles figure l’université de Bretagne Sud qui ouvre ses portes pour des conférences ponctuellement dont l’une d’entre elle est visible sur Youtube.

La chaîne YouTube de vulgarisation scientifique d’ARTE

Le Vortex, la chaîne YouTube de vulgarisation scientifique d’ARTE, rassembe un collectif de jeunes talents de la vulgarisation scientifique avec pour objectif de faire découvrir de nombreuses disciplines de façon approfondie et inédite.

Chaque vidéo met en scène « Le Vortex », une collocation partagée par quatre vidéastes (YouTubeurs) issus de champs disciplinaires différents (biologie, archéologie, histoire technologies, pensée critique…) et au sein de laquelle chaque sujet est prétexte à une collaboration entre les vidéastes, permettant d’expliquer toute question de façon transdisciplinaire.

Tous les mercredis à 18h un nouvel épisode sur la chaîne YouTube Le Vortex :

 https://www.youtube.com/channel/UCZxLew-WXWm5dhRZBgEFl-Q

Des produits “maison”…

“La pollution intérieure, un sujet auquel nous n’attachons pas forcément d’importance, mais sur lequel on devrait se pencher de plus près si l’on tient à préserver sa santé et celle de son entourage.

Il ne s’agit pas seulement de l’air que nous respirons dans la maison, mais aussi des produits qu’on utilise, considérés comme polluants et ayant un impact autant sur notre santé que sur l’environnement.”

Un atelier d’échange et d’information ouvert à tous, a été organisé par la Mutualité française de Bretagne au centre social du Polygone le 15 octobre dernier.

A la suite de cette séance de sensibilisation, le 22 octobre a eu lieu un atelier de fabrication de produits “maison” (entretien et cosmétique). Nous vous partageons ci-dessous quelques recettes économiques et écologiques.

A consulter également : le guide RAFFA

 

23ème Rencontres Photographiques

Les Rencontres photographiques se déploient sur Hennebont, Lanester et sur quatre lieux à Lorient, sur le thème de l’engagement.

INAUGURATION : Vendredi 11 octobre 2019 à 18h30 à la Galerie Le Lieu – Hôtel Gabriel – Enclos du port – 56100
Journée Rencontre en présence des artistes  le samedi 12 octobre 2019 de 10h30 à 19h30

Réserver vos places avant le 8 octobre / contact@galerielelieu.com – Objet : réservation Rencontres

Les expositions à Lorient :

Le combat et l’ordinaire, une exposition collective avec 25 artistes sélectionnés dans les collections du Cnap (Centre national des arts plastiques) : Jane Evelyn Atwood, Samuel Bollendorff, Alexandra Boulat, Pierre Boulat, Oliver Coret, Gilles Coulon, Raymond Depardon, Claudine Doury, Gilles Favier, Rip Hopkins, Tim Hetherington, Henri Huet, Pieter Hugo, Yong Quan Jin, Mimmo Jodice, Daido Moriyama, William Klein, Didier Lefèvre, Helen Levitt, Martin Parr, Marc Riboud, Xavier Ribas, Johann Rousselot, Sebastião Salgado.

-Le dernier Tsaatan, de Rémi Chapeaublanc, portraits réalisés en Mongolie auprès d’un peuple nomade d’éleveurs de Rennes.

Galerie Le Lieu – Hôtel Gabriel. Du mardi au dimanche de 14 h à 18 h. Ouverture à 15 h le week-end  – 02 97 21 18 02

– Le naufrage, de Lola Hakimian La photographie comme fiction.

Médiathèque François Mitterrand (Jusqu’au 14/12). 02 97 84 33 60

Stéphane Lavoué et Nicolas Hergoualc’h. Stéphane Lavoué photographie l’univers de la pêche sans partir en mer (conserveries, chantiers navals, forges, etc. ). Nicolas Hergoualc’h présente des photos issues de sa résidence à Kervénanec.

EESAB, 1 av. de Kergroise (Jusqu’au 13/12). 9 h à 12 h et 14 h à 19 h. 02 97 35 31 70.

Guillaume Herbaut et Ambroise Tézénas. Guillaume Herbaut présente Ukraine, de Maïdan au Donbas. Ambroise Tézénas expose I was here, anthologie d’images prises sur des lieux de mémoire.

Galerie du Faouëdic / Hors les murs à la Maison de l’agglomération. Mercredi au dimanche de 14 h à 19 h.

Tout le programme en cliquant ICI

“Les photographies sont à l’épreuve du temps et l’engagement est long.  Les deux sont volontaires et insoumis, le photographe est obstiné, l’engagement est entier.  Ils se rejoignent dans l’absolu… Photographie et engagement : un pari nécessaire et utile pour parler du monde et l’aimer.”

Raymond Depardon

VISITES COMMENTÉES

Durée environ 1 heure accompagnées par un médiateur

Mardi      29  Octobre      13h30      Médiathèque, Lorient

Mardi       5  Novembre   12h30      Galerie du Faouëdic hors les murs, Lorient

Vendredi   8 Novembre  17h00      Médiathèque, Lorient

Samedi     9 Novembre    15h30      Galerie Le Lieu, Lorient

Samedi     9 Novembre    17h00      Galerie Tal-Coat, Hennebont

Samedi    16 Novembre   15h00       Galerie du Faouëdic hors les murs, Lorient

Jeudi        21 Novembre   18h30       EESAB, Lorient

Samedi    23 Novembre   10h00       Galerie la Rotonde, Lanester

Vendredi 29 Novembre   12h30       Galerie Tal-Coat, Hennebont

renc’art autour d’œuvres de la collection de l’artothèque en lien avec l’exposition

Vendredi  6 Décembre     13h30      Galerie la Rotonde, Lanester

Dimanche 15 Décembre    15h30     Galerie du Faouëdic hors les murs, Lorient

Dimanche 15 Décembre   17h00      Galerie Le Lieu, Lorient

Triporteurs de bonheur : pédaler pour s’évader !

Par Happy Syklett

Nous lançons une campagne de financement participatif sur Human&Go et avons besoin de votre soutien !

Notre objectif est de collecter 4000 euros afin d’assurer la saison prochaine et développer plus encore l’activité. L’entreprise Malakoff Médéric Humanis multiplie par deux la somme collectée : chaque euro compte !

Pour participer à la réalisation de ce projet, rendez-vous sur le lien ci-dessous :

https://www.humanandgo.fr/fr/projects/happy-syklett

Les premiers soutiens sont décisifs avant une communication à plus grande échelle, alors merci pour votre générosité et n’hésitez pas à solliciter vos proches !