Nous toutes contre la violence

Samedi dernier j’ai passé l’après midi avec l’association Nous toutes 56 qui organisait une animation à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes. L’association demande la réouverture de l’accueil d’urgence pour les femmes victimes de violence et dénonce toutes formes de violence et une meilleure prise en compte de leur souffrance par les forces de l’ordre et les représentants de la ville. Différentes artistes se sont succédées, elles ont invité à la réflexion pour provoquer une prise de conscience…

L’après midi c’est terminé par une déambulation avec comme objectif de renommer les rues de la ville avec le nom de femmes qui ont marqué l’histoire. Ensuite, elles ont accroché des ballons avec le nom de femmes mortes sous les coups de leur compagnon à la façade du commissariat pour que cela n’arrive plus jamais à qui que ce soit…

L’association recherche des bénévoles et des subventions pour continuer ses actions.

Plus d’informations : https://www.facebook.com/NousToutes56/

Carole Mikaïlovitch

Présentation de mon parcours créatif, peinture, écriture, musique, bijoux…
Date du début de l’envol 1989/1990 à Rennes

Bijoux entrée en matière…
« Avec Rozen mon amie depuis 30 ans Graphiste, créatrice et chanteuse…nous faisions énormément de récup’ pour façonner nos bijoux dans des décheteries et autres lieux insolites où parfois on s’est fait quelques frayeurs du style coursées par des chiens ouf ! Veilles calculatrices,bouchons de parfums,gaines électriques,personnages miniatures pour maquettes ect…tout un mix et tout était possible ! Ca nous a servit pas mal de fois de billet d’entrée pour aller dans des festivals et autres concerts de Rock ! »

Pour la peinture toujours à Rennes…
« Je récupérais des panneaux de pub devant les pharmacies ainsi que des planches de bois qui me servaient de supports. Première expo au Mikajé Pub (qui brûle quelques mois après sans les tableaux que j’avais décroché avant!), supers retours qui m’ont donné envie de continuer. »

Pour la musique la même ville…
« J’ai commencé à faire des reprises des Doors, des Beattles..avec « Carlos » guitariste, harmoniciste. Un sacré personnage qui jouait pour faire vivre sa petite famille. Je l’ai revu à Nantes il y a quelques années il n’avait pas changé ! »

Depuis je n’ai jamais cessé d’explorer tout ce qui touche au partage et à la création.
Rennes, Brest, Paris, Nantes et Lorient à ce jour…

Vous pouvez suivre mon travail sur Facebook ou sur ma boutique Vinted

A bicyclette sur les routes d’Europe

Les Maraudeurs et Compagnie étaient venu.e.s au jardin partagé en 2018 jouer leur spectacle de théâtre de rue et assemblage d’Objets dans leur vieille caravane…Cette année, Chloé, Thomas et Elouan voyagent à bicyclette sur les routes d’Europe en suivant la piste cyclable Eurovélo 6.

Kolelo, le spectacle spécialement créé pour l’occasion, fait des escales dans les villes, les villages, les ateliers de réparation de vélo…Début juin 2019, ils vont rejoindre 12 autres compagnies de théâtre itinérant en Bulgarie à Plovdiv, capitale Européenne de la culture 2019. Ce projet d’essaimage artistique, à l’initiative du  Centre International pour les Théâtre Itinérants (CITI) s’appelle Odyssée Karavana.

Affiche réalisée par Brice Postma, artiste du quartier 😉

Plus d’informations sur le spectacle : http://maraudeursetcompagnie.weebly.com/kolelo.html

En février, la compagnie de théâtre de rue était en résidence au Scénith à Lorient pour la création du spectacle. Le samedi 2 mars, les Maraudeurs étaient à l’atelier Pignon à Nantes, atelier participatif et solidaire d’auto-réparation de vélo. Prochain spectacle à Blois le 10 mars à l’Atelier Vélo 41.

Photos : Marion, Yann, Nicolas

Au fil de leur voyage le long de la piste cyclable EuroVélo , découvrez leurs images…Nous leur souhaitons bonne route !

 

 

 

 

Karina Kliopé, street artiste

Karina Kliopé est une artiste auto-didacte touche à tout : dessin, peinture, collage ou encore tricot urbain, autant d’arts qu’elle pratique pour embellir les villes !

Karina est aussi connue sous le nom de Kar dans le monde du street art (art de rue). Suite à une rencontre avec Laurent Sanchez, créateur du blog Street Art Avenue et président de l’association vannetaise « L’art prend la rue »,  elle a eu l’occasion de participer à l’événement Vannes et sa street en 2017 et Dédale en 2018-2019. « je ne réfléchis pas à ce que je fais, je ne suis aucune technique artistique. Cela ne passe pas par l’intellect. C’est un vrai lâcher prise » confie l’artiste.

Elle cherche à faire vivre le collectif « M’aille street dans les quartiers, médiathèques et festivals…« Ensemble, embellissons les villes, autour d’un projet artistique intergénérationel » tel est le projet de Karina avec le yarn bombing, une forme d’art urbain qui utilise le tricot ou d’autres techniques utilisant du fil.

Karina vient de terminer une fresque au collège Pierre et Marie Curie à Hennebont et le visuel du chanteur Negrozor avec du body painting (peinture corporelle) . Elle exposait en décembre à la médiathèque de Quéven et proposait un atelier autour du collage, n’hésitez pas à la contacter pour de nouveaux projets !

Elle participe actuellement au projet artistique Dédale à Vannes,  imaginé pour l’art urbain libre…n’oubliez pas de réserver ICI avant de vivre cette fabuleuse expérience, les visites guidées affichent souvent complets !

Karina Kliopé sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram

Par Nicolas

Lorient vue par Jean Moderne

Jean Moderne nous fait le plaisir d’exposer sur lekiosque.bzh ! Installé depuis peu à Lorient, il nous propose à travers cette série photographique son regard décalé sur sa nouvelle ville d’adoption.

Cet ancien étudiant en fac d’Arts Plastiques après avoir découvert le graffiti de New York, décide de se consacrer au street art et se baptise RCF1 en référence à une chanson (Rudie Can’t Fail de Mick Jones). « L’Aérosol Art réinventait la peinture à un moment où l’art conceptuel semble l’avoir emporté». Il partage son temps entre travail en galerie et fresques monumentales, vit entre Paris et Londres et voyage à travers le monde. En Bretagne, il a participé aux festivals de street art Teenage Kicks à Rennes, en ce moment Dédales à Vannes, peut être bientôt Just paint à Saint-Brieuc…

Son travail photographique à Lorient consiste à documenter la fin du port à Keroman tel qu’on le connaît. Sur sa boutique en ligne, vous pouvez vous procurer le catalogue numéroté sur 100 ex de l’exposition TRÔNE avec ses photos autour de l’oeuvre land art de Douce Mirabaud.

Jean Moderne s’est installé aux Ateliers du Bout du monde. Malheureusement, il devra quitter son atelier en avril et est donc à la recherche d’un nouveau lieu de travail…Avec une dizaine d’artistes de la nouvelle association « Le centrifuge », ils espèrent bien trouver une solution prochainement…plus d’infos. N’hésitez pas à le contacter pour toute proposition d’atelier : info@jean-moderne.com

Découvrez ses peintures sur son blog et sur Spraymium Magazine et ses photographies sur Instagram.Vous pouvez aussi découvrir ses talents de DJ au Bar d’en face, 18 rue Poissonière, tous les premiers samedis de chaque mois où il distille de la Northern Soul !

#MANIERA#

Bonjour et bienvenu dans votre second numéro de #MANIERA#

Aujourd’hui gros morceau, âme sensible s’abstenir car nous allons faire connaissance avec un monstre, un ogre,une bétonnière comme il aimait à se définir avalant tout pour le régurgiter sous la forme d’un magma sorti de profondeur mystérieuse, coagulé de vie et de mort de toutes choses à commencer par nous, êtres vivants, humanité, confrontés journellement aux forces constructrices, destructrices de l’univers.

On a absolument tout dit sur Francis Bacon que ce soit sur sa peinture ou sur lui-même, les deux exerçant un pouvoir de fascination quasi mystique sur ses contemporains. Dernier des grands peintres de la culture occidentale dont toute son œuvre est largement inspirée, ce personnage attachant mais qui pouvait aussi se montrer d’une férocité implacable a commencé à peindre tardivement, enfin, c’est ce qu’il dit…puis ce qu’ il est pour le moins surprenant de trouver dans un magazine d’art une de ses peintures à coté d’une crucifixion de Picasso (excusez du peu…) alors qu’il n’a qu’une vingtaine d’années. Outre le coté anecdotique de la chose, il est remarquable de voir comment Francis Bacon a su très tôt synthétiser toutes sortes d’idées, de sentiments ou d’émotions et le traduire avec une intensité encore jamais vu avant lui.

Un document de juillet 1964 réalisé par Pierre Koralnik

https://fr.wikipedia.org/wiki/Francis_Bacon_(peintre)

www.francis-bacon.com

Le 11/02/19

Bonjour et bienvenu dans votre nouveau rendez-vous mensuel  #MANIERA#, je m’appelle Cyrille et vous propose tous les mois une rubrique simple , courte et claire (je m’y efforcerai) sur un artiste, une période, un style…de l’histoire de l’art. Vous êtes près ? Alors, let’s go !!

Et pour commencer en beauté…R,r,r,r,roulement de tambour ! L’indémodable, l’irremplaçable le très connu mais finalement peut être pas tant que ça…j’ai nommé, le Grand PICASSO !!

Pablo Ruiz Picasso, né à Malaga (Espagne) le 25 octobre 1881 et mort le 8 avril 1973 à Mougins (Alpes-Maritimes, France) est un peintre, dessinateur, sculpteur et graveur espagnol1 ayant passé l’essentiel de sa vie en France.
Artiste utilisant tous les supports pour son travail, il est considéré comme le fondateur du cubisme avec Georges Braque et un compagnon d’art du surréalisme. Il est l’un des plus importants artistes du XXe siècle, tant par ses apports techniques et formels que par ses prises de positions politiques. Il a produit près de 50 000 œuvres dont 1 885 tableaux, 1 228 sculptures, 2 880 céramiques, 7 089 dessins, 342 tapisseries, 150 carnets de croquis et 30 000 estampes (gravures, lithographies, etc.).

Voila pour le pedigree du quidam, emprunté sans vergogne à Wikipedia. Merci à eux.

Bien entendu, il serait prétentieux voir impossible de résumer l’ensemble de l’œuvre de Picasso d’une façon aussi homogène tant elle est variée, changeant constamment de styles, de thèmes etc…Néanmoins si une chose se dégage particulièrement, c’est bien l’utilisation constante du corps humain, qu’il soit masculin ou et surtout féminin (ces différentes compagnes entre autres) et des solutions plastiques qu’il a su trouver pour le présenter au plus proche de son essence. Là encore il y aurait beaucoup trop de choses à dire sur les raisons qui l’on amené à ce que l’on pourrait appeler une véritable obsession. Retenons seulement que Picasso ne se sera jamais échappé de la représentation dite figurative, un comble pour celui dont le travail est généralement qualifié d’abstrait, et que d’apparence simple de réalisation (qui n’a jamais entendu cette phrase « Mon enfant pourrait le faire ») , sa peinture même la plus déconstruite, la plus minimale est dû à un travail acharné et une maîtrise accomplie du dessin.

Voila, j’espère que ce court article vous donnera l’envie de connaître un peu plus cette artiste hors du commun, ce matador, ce picador, ce minotaure de la peinture :

www.picasso.fr

www.museepicassoparis.fr

fr.wikipedia.org/wiki/Pablo_Picasso

Merci beaucoup et à bientôt.

Le 11/12/18

#EN CE MOMENT SUR LORIENT#

Prolongation jusqu’au 20 décembre !

#LE SITE DE L’ARTISTE# http://sandradufour.com

 

Les relations publics du Théâtre de Lorient

Le service des relations avec les publics du Théâtre de Lorient mène de nombreux projets :

Des projets participatifs et des projets hors les murs, sont mis en place en vue d’instaurer un dialogue avec les habitants et le territoire. Le festival Eldorado permet le théâtre aux adolescents en animant le parvis, en créant un lieu ouvert et convivial…

Les projets participatifs relèvent de l’implication de citoyens et d’amateurs dans des projets artistiques, tel que par exemple le spectacle Franchir la nuit, programmée le 22 mars au Grand Théâtre. Il s’agit d’un spectacle de danse de Rachid Ouramdane qui traite de l’exil et des migrants. Sur ce spectacle, un groupe d’écoliers et de jeunes mineurs isolés sont impliqués et bénéficient d’ateliers de pratique en vue de ce spectacle. Il y a un autre projet assez important qui mixe différents publics : Candides, mêlant performance, théâtre et vidéos.

Le Théâtre de Lorient cherche également à agir sur son territoire à travers divers partenariats et les projets hors les murs. Des spectacles (petites formes artistiques) sont présentées dans différents lieux, hors du théâtre, dans certains quartiers de Lorient ou ailleurs. Par exemple, en février, le spectacle Portraits Fantômes sera présenté dans le secteur de la gare, chez l’habitant. La rage des petites sirènes en Outre-Rade.

En plus de cela, il existe différents ateliers de pratique artistique….Il existe aussi un Club Eldo : un rassemblement de jeunes avec lesquels le théâtre travaille pour le Festival Eldorado . Parallèlement à ce rassemblement de jeunes, le théâtre anime de nombreuses rencontres avec « Les Agitateurs », groupe de spectateurs complices « ambassadeurs » du Théâtre de Lorient…

Pour toute question, renseignement, demande de projet, visite des coulisses, présentation de saison, n’hésitez pas à solliciter l’équipe !

Adresse mail : rp@theatredelorient.fr

Toute la programmation du Théâtre de Lorient sur http://theatredelorient.fr

Les nouvelles chansons de Cyril George

On peut croiser Cyril George en solo avec sa guitare ou en groupe avec Off the hook (funk), Tadamab trio (musique bretonne), Fils d’eux (Rock) et The octopus

Sur Escapades, Cyril est accompagné de Stéphane Marrec à la basse, Jean-Marc Roth aux percussions et Manu Campet à la batterie.

« Mon nouvel album « Escapades » est né aux premiers contacts oisifs avec la guitare, où la musique transporte l’esprit dans une autre dimension.Puis en voyage, avec la guitare comme compagnon de baroude, il a grandi et les premières chansons se sont esquissées. Enfin en studio avec l’envie d’aller au bout, que l’ouvrage a pris ses formes finales. Escapades ce sont des moments de détente après les cours, dans une chambre d’étudiant à l’étranger, à gratter dans un hôtel après une journée de découverte.Escapades, ce sont des rencontres, des échanges avec des amis musiciens, Escapades, c’est un mélange de récits d’aventure et deconstats personnels. Escapes est une invitation au voyage et à l’évasion »

Ecouter l’album sur Souncloud

L’album a été enregistré au studio Lovely Records à Caudan , masterisé à La Raffinerie sonore à Lorient.

Album  disponible à l’espace multimédia du Polygone !

Ecouter une interview radio :

Contact : cyrilguitare56@gmail.com

Rétro-expos-photo 2018

Rétrospective des expositions organisées en 2018 sur le webjournal du quartier

Merci à tous les artistes pour leurs collaborations, pensée émue pour Yves alias Max

Exposition « Orange River » de Jean Libert

lekiosque.bzh/2018/exposition-orange-river-de-jean-libert

Rock’in Le Galion par Sylvie Roger

lekiosque.bzh/2018/rockin-galion

Expo photo de Noémie Leclerc

lekiosque.bzh/2018/expo-photo-noemie-leclerc

Vue de l’océan avec Clément Gerbaud

lekiosque.bzh/2018/vue-de-l-ocean-avec-clement-gerbaud

Ludwigshafen, la jumelle par Eric Courtet

lekiosque.bzh/2018/ludwigshafen-la-jumelle

Mademoiselle De, photographe promeneuse

lekiosque.bzh/2018/mademoiselle-de-photographe-promeneuse

Voyage en photos avec Mikhael Brun

lekiosque.bzh/2018/voyager-en-photos-avec-mikhael-brun

Lorient street-art avec Damjan Petrovic

lekiosque.bzh/2018/lorient-street-art

Expo photo de Ediluz Avenel

lekiosque.bzh/2018/expo-photo-de-ediluz-avenel

La mer vue par Patrick Guigueno

lekiosque.bzh/2017/la-mer-vue-par-patrick-guigueno

La côte lorientaise vue par Max Letofeu

lekiosque.bzh/2017/la-cote-lorientaise-vue-par-max-letofeu